AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.

Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   25.11.09 18:47



    La vieille cantine, je la connaissais, comme à peu près tout le monde sur cette terre en fait. Cette dernière raconter l'histoire de téméraire petits enfants qui se seraient perdus en forêt, et espéraient pouvoir sortir du bois avant que le loup n'apparaisse. Celui-ci d'ailleurs, s'était réveillé en sentant l'odeur alléchante des mômes et se préparait dans sa cabane tout en les tenant informer de son avancé. Une culotte, des bottes, un pantalon, un t-shirt, un chapeau ... Il en fallait beaucoup pour que ce louo soit près à sortir chasser les enfants, qui pendant se temps là devenaient si téméraires qu'il devenait évident qu'ils finiraient mangés. D'ailleurs, la fin de l'histoire était si désastreuse que je ne connaissais pas un seul enfant qui fut capable de tenir la chansonnette jusqu'au bout. Sauf Jake.

    Cette enfant, que je considérais comme mon propre fils, était d'un tel courage qu'il criait littéralement à travers les arbres, les paroles devenus barbares de cette chanson. Il faut dire aussi qu'il n'avait que peu de chance de tomber sur un loup assez fou pour venir le dévorer. Auquel cas il aurait eu affaire à moi, Jacob Black, peut-être la plus grosse bête à poils qui existait dans le coin. Quasiment trois mètres de muscles et de crocs acérés. Autant dire que le loupiaux qui en viendrait à bout n'était pas encore né. En attendant, le jeune blond était accroché sur mon dos, tantôt debout, tantôt assis, et chantait à m'en arracher les tympans. Et pourtant je ne pouvais pas m'empêcher de sourire malgré tout. Même si le fait que je sois loup me conférait un sourire plutôt effrayant.

    Je gambadais tranquillement entre les arbres, depuis une bonne dizaine de minutes. Trottant gaiment. Le fait est que c'était devenu une sorte d'habitude. Le dimanche matin j'amenais mon fils faire un tour en forêt. Ca lui plaisait au moins autant qu'à Renesmée lorsqu'elle était encore enfant, et nous passions des moments de détentes agréables entre père et fils. Et surtout, ces promenades lui permettait d'oublier un tant la tristesse qu'il ressentait face à l'abandon de sa mère. Surtout depuis que nous étions revenus à Los Angeles. Je sautais au dessus d'un tronc, le faisait rire sous les chatouillis de mon poil contre son visage d'ange, et j'aboyais en guise de moquerie.

    Il reprit alors sa chanson. Et je repris ma marche. Mais alors que je m'enfonçais plus avant dans la forêt j'arrivais dans une sorte de clairière, où, au centre, se tenait frèle et triste une jeune demoiselle. Enfant, seule, elle regardait le ciel dans une parfaite représentation de la mélancolie humaine. Du désespoir peut-être aussi. JE restais sous le couvert des arbres, ne bougeant plus. Jake se tut. J'écoutais, tachant de savoir qui elle était. Ce qu'elle était. Qu'elle ne fut pas ma surprise lorsque je reconnus le battement spécifique du coeur des hybrides. J'avais appris la cadence par coeur avec Nessie. Et cette demoiselle était semblable. Je m'approchais donc, sachant que j'étais tout à fait capable de protéger Jake même si lui était humain. Il semblait surpris d'ailleurs, au moins autant que moi.

    Je restais à une hauteur acceptable de la jeune hybride. Je ne souhaitais en aucun cas l'effrayer, et lui souris, ou tout du moins essayer. Je baissais les pattes arrières, comme l'aurais fait un chien, et ma queue bat l'air sans que je ne comprenne vraiment pourquoi j'avais ce genre de réaction. Je tournais la tête vers Jake, lui signifiant que je resterais transformé, et que c'était donc à lui de faire la conversation, tout en restant prudent.

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   26.11.09 2:40

  • J'adorais me promener ainsi avec mon "papa", on s'entendait très bien, il jouait beaucoup avec moi et il me comprennait, du moins j'avais l'impression qu'il me comprennait, il était toujours là pour moi, me parler et il ne me parlait pas comme à un simple gamin, j'avais l'impression d'être grand lorsqu'il me parlait... Nos moments dans les bois je les adorait, j'adorais ce papa parce qu'il était a mes yeux le plus beau, le plus fort et le plus gentils des papas. Bien sur je savais qu'il n'était pas mon vrai papa, et que mon papa était mort, mais comme je ne l'avais jamais connu, je me donnais le droit de considérer Jacob comme mon papa. Il s'occupait de moi a merveille, en tout cas je n'avais aucun repproches à lui faire à ce jour.

    Nous étions tous les deux dans les bois, il était en loup et moi j'étais assis sur lui, je me tennais à ses poils, il en avait pleins des poils, une grande touffe alors je savais qu'il avait pas mal quant je le tennais comme ça, sinon il me l'aurait déjà dit depuis longtemps je pense. Je m'amusait comme un petit fou, papa marchait rapidement, je me prennais le vent dans la figure et je chantais... Je chantais la chanson des loup dans les bois

    "Loup y es tu? M'entends tu? Que fais tu?... Je met mes chaussettes"

    Oui j'aimais beaucoup chanter cette chanson, elle m'amusait et parfois avec papa, on s'amusait à le faire vraiment. Il se laissait faire et moi j'essayais toujours de lui mettre des chaussettes mais après il n'arrivait pas a marcher et glissait ce que me faisait toujours beaucoup rire. Jamais il ne m'avait fait du mal avec ses dents ou avec ses pates.

    "Loup y es tu? M'entends tu? Que fais tu?... J'arriiive"

    C'était la fin de la chanson et je riais mais puisque d'un cou papa s'arreta de marcher, moi j'arretais de rire pour regarder ce qui se passait. Il y avait une fille seule au centre de la clairière. Je me demandais ce qu'elle faisait ici et je regardais de droite et de gauche pour voir si elle n'était pas avec sa maman ou son papa, mais il n'y avait personne. Papa se mit en position assise alors je descendis de son dos et je le regarda, mais lui aussi me regarda, d'un air que je connaissais déjà, du genre "va y j'suis a l'écoute". Il ne pouvais pas non plus se montrer ainsi à tout le monde et puis il faut dire que s'il se remettait en homme maintenant, il allait etre tout nu, et ça ce n'était pas bien devant une petite fille, sinon j'irais le dire à maman et il se ferait surement gronder. Moi j'avais un sac à dos, j'en prennais toujours un au cas ou papa veuille se remettre en homme pour qu'il rentre à la maison avec des vêtements quant même.

    Bref je regardais papa une dernière fois et j'avançais doucement vers la fille avant de dire:

    "Bonjour... Qu'est ce que tu fais ici toute seule?"

    Je n'étais qu'un enfant, je n'avais pas conscience du danger mais je n'avais pas peur, papa était là et je savais qu'il était plus fort que n'importe qui alors il allait me proteger s'il se passait quoi que ce soit de mal...
Revenir en haut Aller en bas
Lysiane Emily
    A world was dreamed ● the reality is too fatal

avatar

▬ prénom / pseudo : Lilou/Baka pink
▬ nombre de messages : 230
♦ reflection : « Les rêves ne se réalisent pas ce ne sont que des bêtises pour gosses heureux»

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   26.11.09 21:15

● C' était encore une mauvaise journée qui débutait.Je fus rêveillée en pleine nuit,par un cauchemard affreux;comme d' habitude.Je regarda ma montre,il n' était que 4 heures du matin.Je grogna à cette constatation.Pourquoi je ne pouvais pas passer une nuit tranquille,rien qu' une?J' avais aparamment encore beaucoup pleuré à en juger de l' état de mon oreiller provisoire,tremper jusqu' au coutures.Je colais de partout c' était vraiment dégoutant.Je décida alors après un déjeuner compsé d' une barre de céréale et d' un verre d' eau de la source,d' aller me laver dans la rivière qui était non loin d' ici.J' attrapon sac à dos et y fourga des nouveaux vêtements.Luna se portait volontaire pour m' y emenner.Nous patrîmes donc à l' heure de cinque heure du matin,en direction de la rivière.

Après une demi-heure de marche,enfin sur le dos de Luna nous arrivâmes à la rivière toutes deux épuisée.Bien que je n' avais pas marché mes insomnies à répétition m' épuisaient cinsidérablement.Je descendis de son dos et balança mon sac un peu plus loin.Après avoir soigneusement plié mes affaires,je me jetta dans la rivière.L' eau est gelée,mais le froid favorise la circulation du sang,et puis ca me permet de me réveiller un peu.Je me lava rapidement,pas très adepte de cette eau glaciale et passa mes vêtements.
A c' est beaucoup mieux ansi,songeais-je.J' attacha mes cheveux et décida de me promener dans la forêt,seule.

Je me baladais tranquilement,déambulant au beau milieu des arbres,les heures passèrent et je ne m' en rendis même pas compte.Je n' avais pas vraiment de notion du temps.Je chantonnais parfois,grimpait aux arbres,sautait par-dessus une racine,cueillais des fleurs,pour les envoyer voler dans le ciel telles de magnifiques nuages.Je souriais,dansais parmis les arbres.

Soudain,et je ne la remarqua qu' une fois y être pénétrée,je me retrouva dans une clairière,grande,lumineuse et si apaisante.Je m' y rua et m' assis sur un tronc qui siégeait au centre de celle-ci.Le soleil dardait ses rayons de chaleur sur celle-ci.Ce tron est parfait.Je m' y assis,le soleil sur ma peau blanchâtre me réchauffait et me faisait beaucoup de bien.Je commença par m' y assoire,mais ensuite j' y finis allongée.Le soleil était si agréable.Je ne savait pas vraiment pourquoi,mais cette clairière dégageait quelque chose d' agréable d' y résistible,qui fit que je m' y sentis vraiment bien.Je regarda le ciel,mélancolique.Et soudain ce fut comme si je venais de recevoir un poignard en plein coeur,un poing en pleine figure.

Vu que je ne pensais plus à rien,mes souvenirs revinrent me hanter,toujours plus viles et voraces.A ce rythme là je ne tiendrais pas bien longtemps.Mon coeur souffrait,encore plus,comme si on le perforait,encore et encore avec toujours plus d' ardeur.Je me tordis intérieurement sous l' effet de la douleur.Je me rassis et observa le ciel les larmes aux yeux.Je l' avais tuée,quel monstre suis-je pour vivre? Dieux tuez moi ..je ne peus plus vivre dans ses conditions.

Je fus surprise de sentir une présence,même plusieur.mais quand je me retourna,je ne vis qu' un tout petit enfant.il s' approchait de moi.Je le fixa de mes yeux marrons intensément.La tristesse y siégeait toujours malheureusement.Puis en s' approchant plus il me demanda ce que je faisais ici,toute seule.Je lui répondis d' une voix tremblante et mélancolique.

- J' aime cet endroit magnifique .. il m' apaise .. Je .. de toute façon je n' ai plus personne .. Et toi qui es-tu petit,c' est dangereux ici ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   29.11.09 21:22



    Je restais sous le couvert des arbres, assez près pour pouvoir attaquer si besoin, mais trop loin pour que la jeune hybride puisse me voir. Je ne lâchais pas Jake des yeux alors qu'il s'approchait d'elle, de son pas chancelant de jeune enfant téméraire. Jake... Et dire que sa mère l'avait appelé ainsi pour me faire plaisir. Parce qu'elle tenait à moi. Est-ce qu'elle pouvait dire qu'elle tenait à lui aujourd'hui ? Est-ce qu'elle osait l'admettre ? Je retins un grognement en l'imaginant. Après tout il était son fils, elle ne pouvait tout simplement pas l'avoir oublié aussi facile. Cela me semblait impossible et pourtant il était plus mon fils et celui de Nessie que le sien aujourd'hui. N'était-ce pas nous qu'il aimait ? N'était-ce pas nous ses parents ? Le penser m'emplissait de fierté et d'amour pour cet adorable garçon. Je le considérais comme mon fils, après tout j'étais tout de même légalement son parrain. Je pouvais très bien être son père si il le désirais - c'était mon rôle envers l'église -. Je souris, seul dans l'ombre, je me sentais heureux en me remémorant tout ce que ce petit gars avait fait pour moi et pour le bonheur de ma Nessie.

    Lorsque nous l'avions trouvé au premier jour je n'avais tout simplement pas pu résister. J'étais sorti sans même le prendre dans mes bras, meurtri et blessé. Sa présence à nos côtés signifiait la mort de sa mère que j'aimais comme une soeur. Une petite soeur que j'avais perdu, et encore aujourd'hui il m'arrivait de m'en vouloir de ne pas l'avoir sauvé. Mais je m'en sortais de mieux en mieux, et je commençais à croire que Jake était la meilleure chose qui nous soit arrivé depuis ... mon imprégnation probablement. J'avais passé des jours entiers avec lui, à partir du moment où nous étions arrivés à Forks. Nous passions beaucoup de temps rien que tous les deux. Il avait été le seul à être allé à la réserve - les Cullen avaient toujours interdiction d'y mettre les pieds et Nessie ne nous avait accompagné qu'une fois -. Il avait aimé jouer sur la plage de la Push, regarder l'horizon depuis les falaises, passer des soirées feu-de-camp avec le reste de la meute : Seth et Leah qui nous avaient accompagné. Et surtout, il aimait la chaleur de nos maisons, la constante bonne humeur qui s'y échappait. Il avait grandi dans cet environnement. Et je l'avais accompagné à chaque instants.

    Premier mot, premier pas, première interrogation sur la vie, les premiers jeux débiles, le premier rire, premier 'papa', première larme, premier 'je t'aime maman', tant de chose qui nous était adressés à nous : Renesmée et moi. Tant que choses qu'il n'avait pas pu partager avec sa mère. Elle le regrettera un jour, et si lui lui pardonnera son absence ce ne sera pas mon cas. Quoi qu'il en compte, cette absence dans la vie de mon fils le blessait, je le savais. Et même si pour le moment il ne le comprenait pas, ca allait arriver un jour. Et soit il pardonnera sa mère, soit il la haïra. J'aurais préféré penser qu'il pouvait la haïr. Mais ce sera à lui de décider.

    Pour le moment ce n'était pas mon problème, je jouais mon rôle de père protecteur en observant la réaction de la jeune hybride face à mon fils. Il s'approcha, posa une question simple. Elle lui répondit sans trop de conviction, mais son regard déclencha de mauvais frissons dans mon dos :

      "Bonjour... Qu'est ce que tu fais ici toute seule?"
      - J' aime cet endroit magnifique .. il m' apaise .. Je .. de toute façon je n' ai plus personne .. Et toi qui es-tu petit,c' est dangereux ici ..


    Il est vrai que l'endroit était charmant. C'est plus le côté 'dangereux' de la chose qui m'incita à me lever et à avancer vers le soleil. Je ne pouvais savoir si elle sous-entendait qu'elle était dangereuse ou qu'autre chose l'était. Je ne voulais cependant pas prendre de risque inutiles, et m'approchait des deux enfants. Elle eut un mouvement de recul, et je m'assis à 3 mètres derrière Jake. En position assise. Protecteur, je la regardais d'un oeil attentif.

    * La seule chose vraiment dangereuse ici, c'est moi ... * pensais-je fièrement.

    Je me plaçais ainsi pour être plus proche de Jake. Pour le soutenir en somme, mais assez loin pour ne pas me montrer trop agressif envers la demoiselle. Assez près pour l'attaquer si elle tentait quoi que ce soit à l'encontre de mon fiston ...

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   05.12.09 20:03

  • Alors que je m'étais approché de la jeune fille, qui avait l'air quant même plus grande que moi, physiquement, peut être pas mentalement. Bref papa se rapprocha, toujours sous sa forme de loup mais je le regarda rapidement avant de reporté mon attention sur la fille qui venait de me répondre

    - J' aime cet endroit magnifique .. il m' apaise .. Je .. de toute façon je n' ai plus personne .. Et toi qui es-tu petit,c' est dangereux ici ..

    Elle disait qu'elle aimait bien cet endroit et que ça l'apaisait. Oui peut être qu'elle aimait cet endroit mais on ne l'avait pas vu bien souvent ici, même que je ne l'avais jamais vu avant aujourd'hui et pourtant j'étais sur que papa et moi étions déjà venu dans cet endroit de la foret et pas qu'une fois d'ailleurs... Elle dit aussi qu'elle n'avait personne et que c'était pour moi que c'était dangereux ici. Ca je savais qu'elle avait tord parce que je n'étais pas tout seul, j'étais avec mon papa et je savais qu'avec lui j'étais en sécurité. Je le savais parce que c'était ainsi, avec papa on était toujours en sécurité, il défendrait toujours maman et moi même alors je souris a la fille avant de lui répondre:

    "Moi aussi j'aime bien venir ici desfois, puis je trouve pas que c'est dangereux"

    Je ne me rendait pas compte que la fille pouvait être justement le danger, mais pour moi ce n'était qu'une petite fille comme il y en avait plein à l'école, alors une fille n'allait pas me faire peur. Puis si jamais c'était la méchante, papa m'aiderait et me vangerait si elle me faisais du mal. Je n'allais pas lui dire que le loup qui était là était mon papa, parce que je savais qu'il ne fallait pas le dire à tout le monde, ça pourrait être de mauvaises personnes qui n'ont pas a savoir que papa est un loup. Alors j'avais pour principe de ne jamais le dire à personne, même pas a des autres enfants comme moi.

    "Pourquoi t'as plus personne? Tes parents sont où?"

    J'avais conscience que ses parents pouvaient être morts, mais pour moi ce n'était pas une tristesse de dire que mon vrai papa était mort, parce que j'avais un papa merveilleux maitenant, alors peut être que cette question pouvait faire de la peine a la petite fille, mais tant pi, dans la vie il faut être dur et ne pas rester faible...

    "Dis tu t'appel comment? Moi c'est Jake mon prénom"

    Oui je me disais que pour discuter un peu mieux c'était mieux de savoir son prénom, comme ça au moins je saurais quelque chose sur elle au lieu de l'appeller la "petite fille".
Revenir en haut Aller en bas
Lysiane Emily
    A world was dreamed ● the reality is too fatal

avatar

▬ prénom / pseudo : Lilou/Baka pink
▬ nombre de messages : 230
♦ reflection : « Les rêves ne se réalisent pas ce ne sont que des bêtises pour gosses heureux»

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   08.12.09 15:39

Je resta un long moment presqu' immobile à fixer le jeune garçon en face de moi.Il ne devait pas avoir plus de trois ans,mais contrairement aux autres enfants de son âge il semblait bien plus mâture et réfléchi.Aussi un enfant différent comme moi.Peut-être lui me comprendrait-il un jour.Je lui fis un petit sourire chaleureux histoire de le rassurer.Puis je l' entendis me répondre d' une petite voix trop mignonne je l' écouta.

"Moi aussi j'aime bien venir ici desfois, puis je trouve pas que c'est dangereux"

Mais à peine une seconde après qu' il eut finir de ma parler,je vis apparaître de derrière les arbres un gros,énorme chien.. ou loup.non c' était un ours.En tout cas c' est énorme.Je regarda le petit et pointa mon bras tendu en direction du loup,chien,ours.Son pelage est marron,sa prête à confusion.Je lui dis d' une voix sereine malgré ma peur.

- Et ça c' est pas dangereux peut-être ? C' est quatre fois plus gros que moi ..C' est quoi un loup,un ours .. Recule petit,met toi à l' abri ..

J' avais senti une présence,comme opressante,dérangeante.Et j' avais bien,vu je ne m' étais pas trompée.Bien que la créature ne montre aucun signe d' agressivité je contourna le petit et alla me placer entre lui et loup géant.Je ne le connaissais même pas ce boud' choux,mais il ne méritait pas de mourir,à l' aube de sqa vie,si jeune,si innocent.Il a un avenir devant lui,il a surement des parents,une famille,qui l' aime.Non il ne mourrait pas aujourd'hui.Je tendis mes bras de chaquye coté de mon corps,prête à faire barrage.En larmes à la pensée de sa famille qui l' attend surement pas très loin d' ici.Je fixa le loup,lui prouvant que j' étais prête à me battre,si lui le décidait.

En disant dangereux,dire que j' avais pensé aux êtres comme le docteur Carlisle.Les vampires,carnivores ou non.Ils restaient dangereux et période de chasse parfois incontrôlable.Heureusement que Carlisle l' avait été lui.Si non à l' heure qu' il est je serais morte.Et là je me retrouvais face à un loup géant, un loup aux stéroides.Mais comment ça se fait.Pourquoi toutes les créatures se retrouvent ici.Qu' a cette ville de si particulier.

- Je te préviens le loup,si tu tentes quoi que ce soit contre ce petit tu devras d' abord passer par moi..

Je voulais me montrer convaincante mais mes pleurs retiraient du crédit à ce que je disais me rendant complètement ridicule.J' inspirais et expirais dans le but de me calmer.Cette fois-ci ça marcha et je pu reprendre possession de mon autorité.Je fixait toujours le loup.En oubliant presque le petit derrière moi.Ses paroles me firent l' effet d' une baffe en pleine tête,comme si il m' arrachait le coeur.Je me tourna vers lui,les larmes déjà dégringolaient et s' écrasèrent à terre.

- Je .. j' ai tuer ma mère .. mon père m' as abandonnée .. je n' ai plus personne au monde ..

Je baissa la tête et partitt en courant dans la forêt ignorant même sa deuxième question.Je devais fuire,loin d' ici.. me réfugier chez moi.J' apella Luna qui arriva inquiéte je grimpa avec beaucoup de mal sur son dos et lui ordonna de courir dans la forêt pour semer les autres.

( Pas terrible je me ratrappe au suivant ..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   08.12.09 21:10

    - Et ça c' est pas dangereux peut-être ? C' est quatre fois plus gros que moi ..C' est quoi un loup,un ours .. Recule petit,met toi à l' abri ..

    Penchant la tête sur le côté, comme l'aurait probablement fait un chien, je la dévisageai sans vraiment comprendre. J'étais si terrifiant que cela ? Je devais avouer que depuis le temps où je ne m'étais pas montré devant des gens qui ignoraient qui j'étais j'avais perdu l'habitude. Et même nous n'avions pas pour habitude de nous montrer devant de parfait inconnu. Trop dangereux, on ne pouvait pas prévoir leurs réactions à l'avance, et même qui sait si ils tiendraient leur langue et ne parleraient pas de notre existence à tout va. Trop dangereux donc, c’était l’excuse que nous nous étions trouvés en fin de compte. Et jamais je ne m’étais montré devant un humain s’il cela n’en valait pas la peine. Ella avait été une première exception, perdue en pleine forêt, j’avais plus été surpris qu’autre chose par sa présence. Elle n’avait eu aucune raison de me causer le moindre tord. Tout du moins, elle n’avait pas de raison de révéler notre secret. Les modificateurs, des êtres mi-loup mi-homme, qui pouvaient changer d’apparence selon leur grés et qui n’étaient pas si méchants que cela au bout du compte – sauf avec ceux qui le méritaient – en outre les vampires carnivores. Ceux qui ne se dérangeaient pas pour manger chaque homme qui croisait leur chemin, et qui aimait à les torturer. Rien que d’y penser la bave me venait aux lèvres et je réfrénais un élan instinctif d’envie de meurtres. Je déglutis, alors que la jeune hybride mit une barrière entre mon fils et moi. Je retins un grognement.

    - Je te préviens le loup,si tu tentes quoi que ce soit contre ce petit tu devras d' abord passer par moi..

    Je restais assis, sur mes postérieurs, sans broncher, sans bouger, pas même un cil. Pas même un œil. Rien. Je ne pouvais pas lui en vouloir, en somme je m’étais montré quelque peu imprudent, un peu trop protecteur avec Jake. Il ne risquait rien après tout, elle semblait tout à fait gentille. Peut-être même un peu trop. Jake n’était pas le moins du monde perturbé par les agissements de la jeune fille, ne révélant à aucun moment notre petit secret. Il avait pour habitude de ne le dire à personne, comprenant que cela pouvait être dangereux, autant pour nous que pour lui. Il pourrait nous être enlevé. Il pouvait se retrouver seul, ce que je n’osais pas même imaginer. Alors il ne dit rien, poursuivant la conversation qu’il avait entamé avec la demoiselle.

    "Pourquoi t'as plus personne? Tes parents sont où?"
    - Je .. j' ai tuer ma mère .. mon père m' as abandonnée .. je n' ai plus personne au monde ..

    Elle partie, à une vitesse phénoménale, elle s’enfuit dans la forêt avant même que je n’ai pu esquisser le moindre mouvement. JE l’entendis qui partait entre les arbres, elle semblait connaître le chemin par cœur. Les mots qu’elle avait prononcés ne parvinrent que plus tard à mon cerveau. Elle avait tué sa mère, qui devait alors être humain lors de sa naissance – évidemment – et son père – vampire – était parti – rien d’étonnant à ce fait exécrable – elle était donc bel et bien hybride. J’allais vers Jake, lui fit signe de monter sur mon dos. Je me couchais près de lui. L’aidais à monter avec mon museau et mes pattes, et lorsqu’il se retrouva sur mon dos je regardais vers le lieux où la jeune fille était partie, attendant son approbation pour la suivre. Je tournais légèrement la tête dans sa direction, et un sourire complice se mit entre nous. Je partis à toute vitesse.

    Je me sentais presque stupide de mettre montrer à elle finalement. Et je m’en voulais du fait qu’elle soit partie seule en forêt aussi vite. Sans un mot, les larmes aux yeux, les sanglots dans la voix. Je me demandais un instant si Jake m’en voulait, je pouvais être si stupide parfois du fait de vouloir le protéger lui. J’avais agi plus par besoin que par réelle obligation. J’aurai pu rester sous le couvert des arbres et attendre de voir qui elle était vraiment. Cela semblait être trop tard maintenant. Mais loin dans la forêt, ou plus près que je n’aurais osé l’espérer, je l’entendis appeler une certaine Luna et des pas résonnèrent sur ma droite. Un loup. Ou plutôt une louve d’après le nom qui lui fut donné. Celle-ci était plus proche de la jeune fille que moi, et elle partie d’autant plus vite lorsque cette dernière sembla être avec elle. Étonné, j’accélérais la cadence, sentant Jake se contracter sur mon dos pour ne pas tomber. Je les rattrapais sans trop de peine, et aboyais pour leur signaler ma présence. Est-ce que le fait que Jake se trouve sur mon dos pouvait l’aider à croire que je n’étais pas méchant ? Probablement. Ou plutôt je l’espérais.

    Elle ralentit au bout d’un moment, et nous nous arrêtâmes de nouveau, elle sur Luna, Jake sur moi. Je lui souris, me voulant rassurant. Pour ne pas trop l’effrayer à cause de ma hauteur je me couchais, un peu fatigué par ma course je devais l’avouer aussi – partiellement -. J’aboyais de nouveau, secouais la queue, et posais ma tête sur mes pattes avant – pour que Jake soit de nouveau visible – comme l’aurait fait un chien.

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.   

Revenir en haut Aller en bas
 
« pendant que le loup 'y est pas ... Lysiane et Jake.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas...
» Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas | Bryden
» pendant que le loup...
» Pendant que le loup n'y est pas, de Valentine Gallardo et Mathilde Van Gheluwe
» [Dessin] Loup ailé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: » Surroundings :: — Foret-
Sauter vers: