AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))

Aller en bas 
AuteurMessage
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   22.11.09 4:18


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    Le soleil était déjà levé lorsque je sortis à l’extérieur. C’était une journée magnifique sans aucun nuage dans le ciel bleu, l’astre du jour brillant de mille feux. La lumière faisait paraître les choses tellement plus belles, tellement plus clair que je laissais mes yeux s’en régaler. C’était un avantage de la vie de vampire ; vivre éternellement avec des sens hyper développés qui nous faisaient profiter de notre existence un peu plus à chaque jour.

    Un autre avantage d’une vie de vampire était cette beauté époustouflante. Lorsque je sortais de la douche, sous-vêtements enfilés, le miroir me renvoyait toujours l’image d’un homme qui aurait pu faire la couverture de n’importe quelle revue. Je possédais un visage d’une perfection incroyable, le nez droit, les yeux d’ange, des lèvres en cœur, des cheveux blonds soyeux et un sourire aussi éclatant et aussi radieux que celui d’un Dieu. Quand je laissais mon regard s’évader plus bas, j’y regardais des épaules et des bras musclés proportionnellement, juste assez pour faire baver les femmes. Puis, lorsque mes yeux se perdaient sur la courbe de mes pectoraux, je souriais bien après à la vue de mes abdominaux bien découpés et solides comme du roc. Un vrai corps d’athlète, blanc comme la neige qui faisait se tourner bien des regards sur moi. Par la suite, je m’étonnais à me détailler de façon si narcissique et si égoïste. Je m’en amusais alors presque toutes les fois, enfilant un chandail par-dessus pour penser à autre chose. Cette beauté, elle pouvait faire rougir de jalousie n’importe qui sur la terre, faisant tomber hommes et femmes sur notre passage. Cependant, je n’avais en aucun cas besoin de ce charme : j’avais déjà trouvé mon âme sœur, la seule qui comptait à mes yeux parmi toutes les autres.

    Je sortais donc dehors, respirant goulûment l’air frais de l’avant-midi. Bien que mes poumons n’en eussent pas besoin, respirer était essentiel pour moi. J’aimais sentir toutes les odeurs qui m’entouraient et c’est dans un parfum de givre que je m’élançais à travers les arbres de la forêt. Chaque foulée m’emportait un peu plus au cœur de la forêt et je laissais mes pas me guider à travers les arbres. J’entendais le faible bruit de mes souliers sur la terre, je sentais la nature qui se mettait en éveil lorsque le soleil se levait ; le chant des oiseaux résonnant en écho dans la forêt alors qu’ils se tiraient de leur sommeil profond, les fleurs ouvrant leurs pétales et diffusant leur parfum envoûtant…étaient les deux indices principaux d’un matin ensoleillé. Courant à travers les arbres, j’arrivais bientôt à un chêne antique et m’y arrêtait, m’appuyant sur son tronc. Puis, regardant sa cime avec attention, j’y sautais habilement, m’accrochant à l’écorce. En quelques minutes à peine, j’arrivais à sa cime à peine essoufflé. Là, je m’assoyais sur une branche, regardant le paysage qui s’offrait à moi. Jusqu’à ce qu’une bourrasque de vent vint me faire frémir d’horreur. Je me figeais complètement, mes yeux suivant le parcours d’une forme à l’horizon.

    « Alana »

    Arrivais-je à murmurer entre deux soupirs.


    [ Défi 2 réalisé ]

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   22.11.09 5:31


La providence est parfois bien cruel.
........................................................



    J’avais commencé une journée habituelle à Los Angeles. J’étais arrivé très tard dans la journée. Oui, oui après, je suis une vrai adolescente en crise, je vous jure. Donnez moi un club remplis de beaux garçons le cœur battant et le sang cognant dans les veines et je peux vivre. Et bien sur personne pour me déranger, j’étais un être solitaire. Très solitaire, je n’aimais pas me retrouver en conversation, surtout pas si je devais répondre à des questions. Je me sentais complètement en interrogatoire de police lorsque quelqu’un me parlait. Voila l’une des raisons pourquoi je n’avais pas d’amis ici. La plupart qui m’avait adresser la parole étaient sous terre en se moment. Eh oui, c’était votre frère? … oh désolé =). Hihi, nonnn pas désolé! Je ne suis jamais désolé moi.

    Bref, comme je le disais j’étais arrivé très tard ce matin. Euh…excuser moi, ce midi. J’avais enfilé mes vêtements, après avoir pris ma douche. J’adorais cette ville, personne ne te posait de question tant qu’a l’heure ou tu rentrait. C’étais normal un jeune femme de vingt ans (bon un peu plus que ça, mais eux ils le savaient pas) Mais il y avait les machos qui m’énervaient royalement ! L’autre jours il y en a un qui ma pris pour sa petite amie ou je ne sais quoi et ma embrasser. Eh bien vous savez il est ou ce con? Vous ne devinez pas ? Si, je suis sure que oui. Une nouvelle tombe ces rajouter, deux jours plus tard, au cimetière. Il se la jouait dure, dure je lui avait jouer dure, dure ! Il méritait ce qui lui était arrivé. Tiens!

    Après m’être habillée j’étais sortit. Chasser. Mais aujourd’hui aucune proie possible ne m’intéressait. Une odeur normale par-ci une odeur délicieuse pas-là. Rien, je n’étais capable de rien. Overdose de souffrance des autres. Ca ne mettait jamais arrivée. J’en avait quasiment mal a la tête. J’avais une envie soudaine de me rouler en boule sous la honte de ne plus vouloir de sang humain. Les narines ouvertes à toutes les odeurs je percevais très bien le sang de mes victimes. J’avais honte, honte de ne plus pouvoir. Honte d’être une incapable.

    J’arrivais à l’orée de la forêt et une pensée stupide m’effleurait l’esprit. Une pensée qui ne serait jamais arrivée si je n’avais pas été une incapable. Une pensée si absurde que je voulais essayer. Je voulais essayer de boire du sang animal. Moi Alana Johana Wright allait boire le sang d’une bête. J’allais défier les lois de ma nature. Défier toutes les règles que je mettais imposées jusqu’ici.


    J’entrait dans la forêt recherchant l’odeur d’un chevreuil. Je sentis une horde. Je m’approchais lentement et la vit. Une horde bien développée de approximativement 30-35 animaux. Je m’élançais sur l’un d’eux comme si j’avais toujours fait ça. C’était mille fois plus facile qu’avec un humain. Ca me vint automatiquement, je l’atteignis. Lui cassât deux pâtes, l’envoyant a terre. J’entrais mes crocs dans son cou. Je bus tous jusqu'à la dernière goutte. Fermait les yeux, me sentit rassasier.

    Je commençais à courir, quand dans une bourrasque de vent qui me fit sentir une odeur qui me dégoûtait depuis plusieurs années. L’odeur d’un homme aux traits parfaits comme moi. Un homme de 150 ans mon aîné. J’en frissonnais. Cette odeur était celle de Carlisle Cullen.

    Je le vis sur une branche d’un arbre, je fit le tour du périmètre autour de l’arbre et décidait de m’amuser un peu. Il était de dos et souffla un mot, un seul. Un nom, un seul. Le mien. Je m’élançait sur l’arbre, lui sautait dans le dos espérant de le faire tomber en vain. Je fit donc une moue déconfite et m’installait à coté de lui sur la branche le regardant d’un regard félin. Bien consciente de l’odeur que je dégageait.

    Carlisle.

    Glissai-je dans un chuchotement a peine audible.

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥


Dernière édition par Alana J.Wright le 31.12.09 0:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   22.11.09 6:29


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    La souffrance pouvait se présenter de différentes formes. Elle pouvait être mentale, celle qui faisait le plus mal à un individu et qui pouvait complètement le ravager. Elle était souffrante et cruelle, elle n’avait aucune pitié. La plupart du temps, elle était causée par une personne nous ayant laissé tombé, partie à jamais, comme c’était le cas pour beaucoup. On pouvait aussi trouver des gens blessés, trahis, qu’on avait abandonnés à leur triste sort. Ceux-là étaient ceux qui possédaient une blessure presque irréparable. Car l’être humain ne pouvait pas oublier. C’était impossible, parce que les fantômes du passé revenaient toujours, pour nous rappeler à chaque seconde que la vie n’est pas juste. Pour échapper à leurs souvenirs, des personnes allaient même jusqu’à se mutiler eux-mêmes. Ils croyaient avoir trouvé le moyen pour moins souffrir, mais cela n’était qu’une perte de temps en fin de compte. C’était la douleur physique. Une douleur réparable, une douleur passagère, une douleur qu’on pouvait oublier. Lorsque l’on se coupait avec un couteau, par exemple, il y avait tout d’abord une douleur et ensuite du sang. Puis, peu à peu, la blessure se cicatrisait, jusqu’à n’être qu’une trace minime, un événement du passé plus ou moins important. Breef, il n’y avait que la douleur mentale, la vraie souffrance, que personne ne pouvait oublier, qui restait à jamais. Elle pouvait parfois créer des traumatismes pour certains, jusqu’à les transformer complètement. Elle laissait chaque individu qui en souffrait pourrir et s’enfoncer profondément dans le plus noir des abysses, jusqu’à s’y perdre complètement.

    Les vampires ne connaissaient pas la souffrance physique. Ils s’agissaient de vraies statues de roc. Impossible de se faire mal, impossible de saigner, impossible de mourir (excepté par un autre individu de notre race). Notre peau était dure et solide impossible à casser. Par contre, nous n’étions pas des robots. Pas de démons de la nuit comme certains mythes de vampires le prétendent. Chacun avait ses blessures intérieures, ses blessures et ses souffrances. Moi, ma souffrance, c’était le sang. Devenir un buveur de sang était le prix à payer pour une vie éternelle. Cet élixir nous rappelait que rien n’était parfait. Je devais souffrir pour pouvoir continuer à exister. Sans ce breuvage, j’allais probablement devenir fou de douleur. Le sang créait de la mort sur son chemin, que ce soit des bêtes ou des humains. Mais la violence était la chose que je détestais le plus sur cette terre souillée. Elle me faisait sentir cruel ;; trop de décès pour rien, pour assouvir la soif des dieux éternels comme nous. Trop de mal fait.

    Depuis bientôt une minute je surveillais Alana qui faisait des cercles continus autour de l’arbre. Bientôt, décidée elle s’élança sur le tronc, grimpant sur l’écorce à une vitesse phénoménal. Je voyais la rage briller dans ses yeux, habitant ses pensées d’une vengeance sans nom. Elle se rapprocha de plus en plus au rythme de ses bonds, jusqu’à ce que je puisse sentir l’odeur de sang humain qui l’habitait. J’en frémis, le parfum que je détestais le plus venant chatouiller mes narines comme pour me narguer. Je l’ignorais complètement, me préparant à quelconque attaque de sa part. Anticipant le coup, je lui pris les poignets et la décrochais de mon dos, m’accrochant à la fois au tronc pour ne pas tomber. Puis, ne tenant pas compte de mon geste, elle s’assit à côté de moi d’un air angélique. Je fronçais les sourcils, car elle resta là à murmurer mon nom innocemment. Mes sens étaient en éveil, mes membres tendus, prêt à l’action. J’étais près au cas où elle me sauterait à nouveau dessus.

    « Pourquoi le sang humain Alana, pourquoi ça ? »

    Lui demandais-je très sérieusement. Je n’étais pas sarcastique, mes prunelles dorées plongées dans celles, rouges sang, de mon interlocutrice. Je ne voulais pas la provoquer, mais je ne m'étais pas empêcher de lui poser une question. Une seule. La plus importante de toutes. Je savais bien qu'elle était assez forte pour résister au sang humain, mais il y manquait la volonté.


    [ Désolé, c'est merdique. Je me reprendrai au prochain. =S ]

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   26.11.09 3:25


La providence est parfois bien cruel.
........................................................



    « Pourquoi le sang humain Alana, pourquoi ça ? »

    Ah ça s'était une bonne question, intelligente pour une fois. Pourquoi, bah, il devait bien savoir. J'étais un vampire non? Revenue sur terre pour faire le chaos et ceux qui contredisaient la nature m’énervait. Ils se pensait meilleurs que tous les autres. Supérieurs à tous. Si ont y repensait c'était drôle. Qu'ils se pensent supérieur a moi s'il le veulent, ils ne le seraient jamais. Ils étaient faibles, faibles comme des petits bébé que l'ont vient de mettre au monde, vulnérable et fragile. C'était bien vrai, essayer de mettre un vampire végétariens devant une flaque de sang humain il va arriver quoi vous pensez? Bah, il va se jeter dessus, c'est notre nature et ont ne pouvait pas la contredire. C'était aussi simple que ça.

    -Ce serait plutôt a toi de répondre a cette question mon cher, ce n'est pas moi qui défie les lois de la nature.

    Je lui envoyais un sourire à la fois sincère et froid, sarcastique et réconfortant. Je me souviendrais toujours de ce funeste après-midi de l'accouchement. Si je n'avait pas eu peur qu'il tu mon enfant, mon bébé. La chair de ma chair. La pure moiter de moi même, je ne pourrais jamais la renier, ni même renier celui qui me l'avait emmené après l'accouchement, celui qui l'avait porté pour moi. Qui en avait pris soin comme la prunelle de ses yeux pendant les quelques minutes qu'il l'avait eu dans les bras. Qui avait voulut me soutenir en vain. Que j'avais rejeter injustement à cette époque. Je le haisait encore, dans mon esprit il était et sera toujours l'être trop compliqué que je savait qu'il était. Cet homme là. Était en face de moi, cet homme là me parlais malgré la haine qu'il retenait aussi au fond de lui. Cet homme là était Carlisle Cullen, le père modèle et le docteur parfait. D'une beauté époustouflante aux yeux de tous et maladive pour tous les autres homme qui accompagnaient ces femmes.Cet homme qui en perdait sa beauté tellement son gout pour la gentillesse et la pitié était fort. J'en était malade.

    Je m'assisait confortablement sur la branche(comme si une branche pouvait être confortable) et fixait Carlisle d'un air angélique dénué de toute haine, pour une fois.

    -Tu veux savoir pourquoi je te hais? Pourquoi il y a une centaine d'année je suis partie si vite?

    Je voulait qu'il sache la raison de ma haine si profonde, je voulait qu'il en ait conscience.

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   27.11.09 4:57


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    Une vie solitaire, voilà ce que j’avais eu avant de rencontrer Edward. La joie, la chance, le bonheur ne m’avait jamais réellement souri durant ma vie humaine. Depuis le jour de ma naissance, mon avenir avait déjà été tracé et planifié sans que je n’aie rien à dire dessus. Depuis mon premier souffle, mon premier cri, j’étais condamné à devenir un soldat qui combattait les forces du mal avec acharnement. J’allais marcher dans les traces de mon père, devenir une autre personne totalement et tuer toute ma vie. Si je n’avais pas cherché pendant longtemps la raison à ma soif au début de ma transformation, j’aurais volontiers remercié le vampire qui m’avait offert une toute autre vie. Depuis le jour où j’étais devenu un vampire, je pouvais m’exprimer librement, sans crainte d’être rejeté par ma famille. Je pouvais abandonner l’image du militaire anglican et plutôt prendre celle du docteur, père de famille et époux dévoué. L’angoisse du début était terminée, je pouvais vivre pleinement une nouvelle existence.

    « Ce serait plutôt a toi de répondre a cette question mon cher, ce n'est pas moi qui défie les lois de la nature. »

    Je trouvais Alana si compliquée. Elle était arrogante et gentille, forte et fragile. À la fois si évidente et si mystérieuse, à la fois hypocrite et sincère. Elle était si imprévisible ; sûrement la vampire la plus surprenante que j’aie rencontré de toute ma vie. Je ne pouvais que me méfier d’elle à chaque fois, car je ne savais pas si elle allait me sauter dessus à tout moment, ou encore me regarder avec son air angélique et innocent comme maintenant. Je fronçai des sourcils, prenant un air buté, toujours près à un quelconque mouvement de sa part.

      « C’est la haine et le dégoût de la violence qui me pousse à une nature différente. »


    Lui répondis-je sur un ton neutre et légèrement las. Il me semble que c’était évident, qu’elle le savait déjà. Mais je ne m’attardais pas à ce détail, car un soudain changement venait d’opérer chez mon interlocutrice. Elle venait, pour la première fois, d’abandonner ses défenses. Elle parlait à présent sincèrement, sans une seule trace d’arrogance. J’en oubliais pour un instant l’odeur de sang humain qui se dégageait d’elle, mais je gardais tout de même mes défenses. Peut-être était-ce qu’une ruse pour me sauter au cou ? Mais ce fut ses paroles, vraies, qui dissipèrent mes doutes. Et je ne pouvais que me résoudre à lui répondre affirmativement, yeux dans les yeux, cœur à cœur.

      « Oui, j’aimerais savoir. »

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   28.11.09 21:24


La providence est parfois bien cruel.
........................................................





    « C’est la haine et le dégoût de la violence qui me pousse à une nature différente. »

    Et blablabla, et blablabla. C'est pour ça que je le haisait, il était trop, gentil. Trop philosophe. Trop parfait. Ça m'énervait. Je N'étais plus capable, mais bon il fallait assumer si je voulais qu'il sache. N'empêche qu'il m'énerve! Sa façon d'être trop parfait, que tout le monde l'aime. Et moi qui m'aimait... bah je sais plus. Il n'y avait personne qui m'avait dit juste un simple ¨je t'aime¨. Personne n'avait jamais été assez gentil pour me dire ces 2 petits mots. Si simple, si insignifiant, mais pourtant si réconfortant. Avant j'en aurait eu besoin, mais ici. En ce moment je me foutait de ne pas être aimée, c'était pour ça que j'étais solitaire.

    Je me foutais complètement que ce vieil homme m'aime ou pas. Je me foutais qu'il soit différent. Je ne voulais qu'il sache, qu'il sache ce que je lui reprochait. Je savait bien qu'il n'avait pas baisser ses défenses. Je m'en foutais aussi. Qu'il ait confiance ou non. Qu'il ait peur ou non. Qu'il soit faible on non. Je me foutait de tout et il le savait.

    J'avais parler sincèrement et si il ne le comprenait pas c'est qu'il tait tous simplement ignorant aux sentiments des autres. Si j'avais des sentiments, soit di temps passant. Lorsqu'il me répondit pas l'affirmative je plaçait toute les information dans ma tête pour que ça ne sorte pas tout croche, j,était ébranlée. J'étais sur qu'il m'aurais répondit par le négatif. Mais il voulait savoir.
    J'aquésiais de la tête avant de lui répondre avec une vois dénudée de toute émotion.

    «Vois-tu Carlisle, il y a 130 années de cela, j'étais sure que tu aurais tuer mon bébé. Je ne comprenais pas ta nature, tu étais le plus grand des mystères pour moi. J'ai alors décidée de te haïr pour ta différence. Cependant aujourd'hui je comprend ta différence j'ai moi même essayer ton mode de vie pendant quelques minutes tout a l'heure. Sent, sent au delà du sang humain. Tu y verras une touche différente...»


    Je me tus. Consciente que ma tirade c'étais étirée. Je savais qu'il allait sentir l'odeur différente.

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   29.11.09 17:12


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


      « Vois-tu Carlisle, il y a 130 années de cela, j'étais sure que tu aurais tué mon bébé. Je ne comprenais pas ta nature, tu étais le plus grand des mystères pour moi. J'ai alors décidé de te haïr pour ta différence. Cependant aujourd'hui je comprends ta différence et j'ai moi même essayé ton mode de vie pendant quelques minutes tout a l'heure. Sens, sens au delà du sang humain. Tu y verras une touche différente... »


    Ça y est. Une seule respiration et je compris que Alana avait vraiment changé. En même temps, je ne pouvais croire qu’elle allait se contraindre à un autre mode de vie. C’était énormément difficile de s’habituer au sang animal après avoir goûté au sang humain. Jasper avait longtemps eu de la difficulté à se contrôler, des années et des années de pratique. Mais, derrière cette odeur d’humain –à qui j’étais complètement indifférent d’ailleurs-, je perçu une goutte de sang animal, bien masquée derrière la forte odeur de carnage qui se dégageait d’elle. J’aurais voulu croire qu’elle était prête à changer, mais je voyais toujours cette flamme carnivore briller dans ses prunelles rouges. J’aurais voulu la croire, lui donner une deuxième chance, mais elle était toujours dégoûtée par mon mode de vie et ça se voyait très facilement. Sans compter qu’elle avait failli me tuer… Je ne pouvais lui faire entièrement confiance. Il y avait des choses qui étaient impardonnables.

      « Pourquoi aurais-je tué un être sans défense, alors que mon travail est justement d’en prendre soin ? Dites-moi pourquoi. »


    Je la fusillais de questions. Je n’en avais pas fini avec elle. J’avais l’intention d’éclaircir bien des points sur lesquels nous avions des divergences. Elle était plus ouverte d’esprit qu’elle ne le pensait, plus émotive aussi. Au moins, elle n’était pas en train d’essayer de me tuer comme notre dernière rencontre assez…explosive faut bien l’avouer.

      « Et pourquoi tout d’un coup un changement radical d’alimentation. À moins que cela ne soit qu’un coup de tête, un test ? »


    J’attendais sa réponse avec appréhension. J’avais la soudaine impression que le volcan allait exploser et que la tempête allait se déchaîner.

    ( Désolé, c'est merdique. Je me reprendrai. =S )

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   29.11.09 23:12


La providence est parfois bien cruel.
........................................................



    « Pourquoi aurais-je tué un être sans défense, alors que mon travail est justement d’en prendre soin ? Dites-moi pourquoi. »

    Cette fois j'explosais, je voulais rester calme mais j'en avait assez! Il se prenait pour qui ?! Bah, t'as qu'a pas travailler! Tss, il ne réfléchissait pas lui ou quoi? Et en plus je comprenais rien quand il parlait. C'était trop...complexe. Là vous vous dites que je suis conne? Non? Oui. Mais moi je suis plus simple plus directe, moi j'aurais dit, bah j'aurais rien dit du tout alors... Il est vrai que ce n'était pas très logique de tuer des personnes qui arrivait pour ne pas mourir. Mais je trouverais ça drôle. J,imagine la scène, le pépé qui arrive dans la salle tu l'emmène dans ton bureau en lui disant que s'il fait pas ses traitements il lui reste 3 semaine a vivre. Tu lui donne ses médicaments et tout, et ensuite tu le tue.. T'as tout fait pour rien putain! Bref, je ne savais pas quoi répondre a toutes ses questions.

    -Parce que c'est ta NA-TU-RE!


    J'avais crier ce denier mot. Quelques oiseaux c'étaient envoler au son de ma voix, légèrement trop forte. Cependant, j'étais restée assise, un exploit avec toute la rage qui bouillonnait en moi. Je fermait les yeux et je respirait pour me calmer. Lorsque je rouvris les yeux ma rage ne c'était pas estomper. J'avais le gout de le tuer, de lui arracher les bras de lui faire perdre ce sourire angélique. Ohhh j'avais envie de pleurer de quitter cet arbre. D'aller me morfondre au fond de se bois. J'étais si épuisée, le temps que je perdais a essayer de lui expliquer ce qui aurait dû être évident s'il n'avait pas été si buté.

    « Et pourquoi tout d’un coup un changement radical d’alimentation. À moins que cela ne soit qu’un coup de tête, un test ? »


    Mon sourire revenu, je ne voulais pas le faire marcher. Je voulais être franche.

    -Un test, et c'est franchement dégueulasse.

    Je fit une grimace, repensant au gout du sang de ce cerf.

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥


Dernière édition par Alana J.Wright le 01.12.09 2:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   30.11.09 1:15


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    Alors que la conversation avançait un peu plus à chaque seconde, je sentais la colère monter un plus au fond de moi. Je commençais à être exaspéré ; elle ne comprenait rien de mon mode de vie, comme je me butais à essayer de comprendre le sien. Étirant un peu plus ma patience, je refoulais ma haine au plus profond de moi. Je laissais plutôt échapper un soupir, mon visage se tordant dans une expression d’incompréhension alors qu’elle me criait après. Ce n’était pas elle qui allait me faire perdre les pédales, pour un désaccord aussi stupide que celui-là. J’étais végétarien et elle était carnivore. Il n’y avait rien de plus à essayer de comprendre, rien à essayer de changer.

      « Parce que c’est ta NATURE ! »


    Oui, c’était vrai. Je devais lui donner raison. La nature d’un vampire était celle d’un carnivore, celle d’un prédateur qui tuait sans scrupule. Mais qu’avait-elle à m’en vouloir pour ma différence ? Je me nourrissais de sang animal et puis ? Est-ce que cela la dérangeait à ce point que c’en était insupportable ? Que lui avais-je infligé pour mériter sa haine ? De plus, ce n’était pas moi qui avais essayé de tuer l’autre il y a trois ans de cela. Cependant, je chassais toutes ces questions de mon esprit. Elle ne servait qu’à amplifier le dégoût, la haine et la pitié que je ressentais pour Alana. Toutes ces émotions formaient un drôle de mélange et je m’efforçais de respirer pleinement pour ne pas envisager le pire qui restait à venir.

      « Alana…commençais-je maladroitement. Ne t’es tu jamais sentie coupable de tuer depuis 130 ans ? N’as-tu jamais eu le goût de changer de vie ? Ou es-tu insensible à ce point ? »


    Lui demandai-je une fois de plus. Malgré le tumulte d’émotions que je ressentais à son égard, je lui avais adressé la parole d’une voix incroyablement calme qui me surprit moi-même. Pour la première fois depuis le début de notre rencontre, j’abaissais mes défenses. Mes épaules s’affaissèrent et je la regardais d’un regard désespéré alors que mes ongles grattaient l’écorce de l’arbre. Une multitude de souvenirs jaillissaient en mois et je me retrouvais bientôt il y a 200 ans, chez les Volturis. Je revoyais des scènes sanglantes et inhumaines qui se déroulaient devant moi, sans que je ne puisse intervenir.

      « Écoute…Quand j’étais en Italie il y a 200 ans, j’ai vu des scènes de carnage se dérouler devant moi pendant des dizaines d’années. Ces humains faisaient si pitié que jamais au grand jamais, je n’aurais pensé m’abreuver de leur sang. Jamais je n’aurais voulu revoir leurs yeux en détresse qui m’imploraient de les sauver. Mais je ne pouvais rien faire. Je me sentais faible, détruit… Moi aussi, j’ai souffert dans le passé. »


    Répondis-je avec une expression de désespéré. Je ne pouvais pas accepter le fait de voir des gens souffrir. C'était impossible d'être aussi humain, songeait-elle sûrement à ce moment là. Pourtant, si. À présent, toute ma colère s'était évaporée.


    [Woaw...ton poste est génial ma chéwie. Je tenais à le préciser. Je suis en feuuuu. xD x3 ]

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   01.12.09 2:25


La providence est parfois bien cruel.
........................................................





    « Alana… Ne t’es tu jamais sentie coupable de tuer depuis 130 ans ? N’as-tu jamais eu le goût de changer de vie ? Ou es-tu insensible à ce point ? »

    Je poussais un soupir d'agacement. Il ne comprenait donc rien? Était-il ignorant ou tous simplement stupide? Bah, j'en avait assez de répétez le même discours. J'étais épuisée de lui crier, mentalement, que c'était sa nature et la mienne. C'était en s'en mordre les doigts, d'essayer de lui faire entendre raison. Il n'entendait que ce qu'il voulait bien entendre! Je baissais les armes, je n'en pouvais plus. Si son but était de me mettre en rogne, eh bien il avait réussit. J'avais de plus en plus une envie de l'étrangler! Il avait réussit à atteindre mes sentiments, à les amplifier. Il me fouettait avec toutes ses questions. J’en avais presque mal à la tête. Tantôt des phrases incohérentes et là c’étais le bombardement de questions sans aucune importance. Je ne l’écoutais plus, ça vous étonne ? Bah, j’en avais assez de toutes ses interrogations, je ne répondrais pas à qu’est ce qu’il m’avait poser d’une voix teintée d’intérêt mais avec une pointe d’agacement. Je n’y répondrais pas, car il savait déjà toutes les réponses, ils les posaient mais au fond de lui-même il en connaissait toutes les réponses. Je ne l’écoutais pas, cependant une partie de ses paroles vint fouetter l’air et ouvrit un trou béant dans ma poitrine.

    « Écoute…Quand j’étais en Italie il y a 200 ans, j’ai vu des scènes de carnage se dérouler devant moi pendant des dizaines d’années. Ces humains faisaient si pitié que jamais au grand jamais, je n’aurais pensé m’abreuver de leur sang. Jamais je n’aurais voulu revoir leurs yeux en détresse qui m’imploraient de les sauver. Mais je ne pouvais rien faire. Je me sentais faible, détruit… Moi aussi, j’ai souffert dans le passé. »

    Quoi ?! Italie… donc volturi ?! Carnage, sang ?! Mais c’était impossible. Lui dans les Volturi ?! Lui faisant souffrir les humains?! Complètement absurde ! C’était impossible. Je fermais les yeux et réfléchis un instant. Je réalisais que je ne connaissais rien de lui. Je ne connaissais aucune faille de son passé. J’étais totalement inconnu de toute son histoire. Je savais qu’il étais médecin, je savais qu’il avait une famille, qu’il vivait de sang animal, mais je ne savais pas qui, ni pourquoi cette personne l’avait transformer. Je repassais ses paroles dans ma tête et essayait de leurs donner un sens logique. Je n’y arrivais pas. Mais une autre phrase ma frappa ¨ Moi aussi, j’ai souffert dans le passé ¨comment savait-il mon histoire ? Il était sûrement au courant que j’avais une fille. Mais je ne savais pas qu’il connaissais mon histoire, combien j’avais souffert il y tant d’années.

    « En Italie dis-tu ? Mais Italie pour moi signifie Volturi non ? »

    Je voulais en être sure et certaine. Je ne voulais pas me faire d’idées. Mais moi aussi je le bombardais de questions, complètement inconsciente du regard désespéré qu’il posait sur moi.

    « Comment sais-tu que j’ai souffert hein ? Comment connais tu mon histoire ?»

    J’étais absorbée par mes interrogations, il nous fallait mettre les choses au clair pour une fois.

    [Merci ma chérie =) J'adore ton post aussi Razz]


_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥


Dernière édition par Alana J.Wright le 03.12.09 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   02.12.09 3:34


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    J’avais resté peu de temps chez les Volturis ; quelques décennies et des poussières. Cela semblait être une durée très courte pour une vie vampirique et pourtant, cela avait été un épisode marquant de mon existence. J’avais été heureux de rencontrer d’autres membres de mon espèce après ma transformation, car le seul buveur de sang que j’avais aperçu avait été celui qui m’avait mordu lors de la poursuite qui allait changer ma vie. Les Volturis étaient beaucoup plus raffinés que les sombres apparitions qui hantaient les égouts de Londres. Tout dans leurs gestes semblait montrer qu’ils avaient été faits par les dieux. Ils avaient la politesse sur le bout de la langue et la justice dans le sang. Pourtant, ils s’agissaient de tueurs, ils étaient tout ce que je répugnais à devenir, ce qui m’avait empêché d’accepter complètement leur mode de vie. Je ne m’étais jamais plié à leur façon de se nourrir, au grand désarroi de cette famille royale. Il y avait des gens qu’on ne pourrait jamais changés ; comme les Volturis, comme Alana et même … comme moi. La nature était ainsi faite.

      « En Italie dis-tu ? Mais Italie pour moi signifie Volturi non ? »


    Lorsqu’elle commença à me parler d’eux, ses paroles firent jaillir de moi de sombres souvenirs, mais aussi mes points en commun avec eux. Nous n’étions pas si différents en réalité, mais pourtant oui. Notre différence avait suscité mon départ d’Italie. Nous étions cependant restés des amis au fil des années. Puis, notre relation s’était brisée lorsqu’ils étaient venus en Amérique pour tuer Renesmée. Depuis, je ne pouvais prédire ce qu’ils allaient faire. Est-ce que nous allions nous sauter dessus à notre prochaine rencontre ou, au contraire, faire la paix ? Je ne pouvais le dire.

      « Effectivement, je suis resté avec les Volturis quelques décennies. Ils étaient beaucoup plus raffinés que le vampire qui m’avait transformé. Mais je ne pouvais pas me plier à leur mode de vie, malgré leurs efforts pour me compter parmi eux. »


    Lui répondis-je, la voix perdue dans des souvenirs passés. C’est à ce moment que je réalisais que je ne connaissais pas grand chose d’elle. Peut-être qu’en savoir plus m’aiderait à comprendre le mystère qu’elle était. Enfin, je revins sur terre lorsque ses paroles résonnèrent à mes oreilles comme un claquement de fouet. Un son désagréable et teinté d’amertume.

      « Comment sais-tu que j’ai souffert hein ? Comment connais-tu mon histoire ? »
      « Je ne connais rien de toi, seulement que tu as une fille demi-vampire. Mais je vois ta souffrance au travers ton regard. »


    Lançai-je du tac au tac. C’était le genre de choses qui se voyait très facilement.

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   03.12.09 3:09


La providence est parfois bien cruel.
........................................................




    « Effectivement, je suis resté avec les Volturis quelques décennies. Ils étaient beaucoup plus raffinés que le vampire qui m’avait transformé. Mais je ne pouvais pas me plier à leur mode de vie, malgré leurs efforts pour me compter parmi eux. »

    Lui dans les Volturis?! Il me faisait marcher non? Ça ne pouvait pas être vrai. Je n'en croyais pas un mot. Je voudrais bien le croire, mais il m'était inconcevable de l'imaginer aux cotés de Aro, Marcus et Caius. J'étais incapable de le placer dans cette cour d'homme stupide qui se croyait plus forts que tous. J'étais incapable de le placer dans une position aussi étrange pour sa nature. Mais bref, s'il me le disait je devais bien le croire. Je ne crois pas qu'il m’aurait mentit sur son passé. Comme je n’allais pas le faire.

    « Je ne connais rien de toi, seulement que tu as une fille demi-vampire. Mais je vois ta souffrance au travers ton regard. »


    Tu ne sais rien de moi. Crachais-je avec un grognement. Je ne sais pas pourquoi mais sa phrase me mis en rogne. Bravo! Je commençais à me détendre et je devais encore me fâcher! Bien que je ne sois pas comme toutes les femmes, souvent je sentais comme tel. À la moindre maladresse orale d'un homme je me mettais toujours en rogne! C'était fatigant! Avant j'aurais trouver mon attitude normale, mais en se moment ce n'était vraiment pas le temps de lui sauter au cou. Pas le temps de lui crier après, pas le temps de montrer ma nature. D'être chiante et prétentieuse. Non je retenais mes blagues sarcastiques pour moi, je n'abordais pas mon sourire ironique et surtout, je ne lui avais pas encore fiché mon poing dans la figure. Ce n'était pas l'envie qui manquait! Ce n'était juste pas le temps, tous simplement. Excuse moi, je n’aime pas me faire dire que mes émotions paraissent.

    C’était bien vrai, qu’ils me disent que ma souffrance paraissait. Mais ce n’était pas la vraie raison de ma frustration. Cette raison je la gardais pour moi. Il la saurait bien assez tôt.

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   05.12.09 23:47


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    Je vis bientôt le questionnement dans son regard après mes paroles. Évidemment, elle sembla ne pas me croire. Quoi de plus normal ? Il était difficile d’imaginer que je m’étais déjà trouvé dans la royauté vampirique -des buveurs de sang humain- alors que, toute ma vie, j’aspirais à devenir exactement leur contraire. Il était difficile de m’imaginer en train de donner des ordres aux secrétaires humaines avec froideur. Il était difficile de m’imaginer en train de briser le cou aux vampires qui désobéissaient aux règles imposées par les aînés qu’étaient Aro, Caïus et Marcus. Il m’arrivait très souvent de parler en faveur des accusés. J’étais le moins cruel du clan royal, le plus humain et plus indulgent. Il m’était souvent arrivé de me sentir seul et à part en Italie, de me questionner sur ce que je faisais ici et de ma raison de rester avec eux. Mais je n’avais nulle part où aller ; Volterra était mon foyer, ma maison, ma famille, mon deuil, ma souffrance. Lors de mon départ, je m’étais à nouveau senti solitaire et perdu comme après ma transformation. Mais je ne regrettais en aucun cas mon choix ; j’avais, à présent une vraie famille.

      « Tu ne sais rien de moi. »


    Ses paroles avaient été froides et colériques, crachées dans un torrent de haine. Un son menaçant résonna à travers le vent ; un grognement. On aurait dit que le soleil sembla se cacher derrière les nuages pendant un moment et que la joie avait disparu pour toujours. Il n’y avait que ses pupilles rouges sang qui s’élargissaient sous l’effet de la colère. Mais quelques instants plus tard, la tension qui s’était formée entre nous deux sembla descendre, sans pour autant disparaître. Je fus moi-même surpris qu’elle ne me saute pas dessus dans le but de m’étrangler.

      « Alors explique-moi. » Répondis-je lorsqu’elle sembla se calmer. Cependant, au lieu de m’écouter, elle continua dans sa lancée ;
      « Excuse-moi, je n’aime pas me faire dire que mes émotions paraissent. »


    Elle allait toujours être un mystère pour moi. Une curiosité me guidait à essayer de la comprendre, mais une autre partie de mon esprit me dictait de courir à sa simple vue, de la haïr pour ce qu’elle avait fait et pour ce qu’elle avait l’intention de faire. Dans un soupir, je lui répondis, calme et impassible. Mon visage semblait figé dans une expression incroyablement glaciale.

      « Ce n’est pas un crime. »

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   09.12.09 3:33


La providence est parfois bien cruel.
........................................................




      « Alors explique-moi. »


    Que je lui explique... ouais plus facile a dire qu'a faire. Je voulais bien mais comment lui expliquer la solitude que je ressent. Comment lui expliquer que ma fille voulait me laisser pour aller vers eux. Ooohh c'étais tellement compliquer. Mes idées étaient très claires. Je savais exactement quoi lui dire mais par comment commencer. Les débuts de phrases me paraissaient toutes si faibles, si incompréhensible. Je me lançais.

      « Bien si c'est ce que tu veux. Eumm tu t'es déjà sentit seul, abandonné? Eh bien c'est exactement ce que je ressens. Tu vas me dire qu'il y a ma fille. Mais elle veut me laisser, pour aller avec... vous. »


    J'avais laissé traîner le dernier mot. Le mot qui signifiait, devenir végétarien. Devenir faible, être contre nature. Devenir mon ennemis. Je n’avais jamais pensé à cette option. À toutes ces conséquences qu’amenait de changer d’alimentation. Ma solitude amplifiait de jour en jour. Sans jamais rétrécir.

    Goûter au sang animal avait été pour moi u’une formalité, je savait que j’allais continuer a boire du sang humain après. Je savais que j’allais rester le même être cruel et sadique que j’avais toujours été. Ma nature ne changerait en rien. Je pris une petite branche et l’arrachait de l’arbre. Je commençais à jouer avec. Souvent jouer avec des petites choses futiles me permettait de me calmer. Je ma calmais lentement. Je souris en coin et gardais ce sourire. Son visage restait figé dans une incroyable expression glaciale. Je laissais mon sourire envahir mon visage, ce sourire dans aucun ton sarcastique.

    [c’est très court je sais mais ça me tentait pas XD en plus je voulais pas que tu ait trop de misère a répondre.]

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥


Dernière édition par Alana J.Wright le 26.12.09 3:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   20.12.09 3:04


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin


    Je voyais dans son regard qu’elle était devenue sincère une fois pour toute. Il y avait encore cette flamme de colère qui brillait dans ses yeux. Comme à chaque fois qu’elle me voyait, elle avait le goût de me sauter au cou. Je ne pourrais sûrement jamais changer cette facette de sa personnalité, cette facette colérique et imprudente. Nous parlions maintenant en toute vérité et j’avais l’impression que ses envies de meurtres étaient passées, ce qui m’apaisa un peu sans me rassurer complètement. Je pouvais m’attendre au pire avec elle et c’était déjà un bon progrès qu’elle ne m’étrange pas à l’instant. Je me contentai néanmoins d’attendre sa réponse à toutes mes questions. Je voulais connaître la raison de sa haine à mon égard, la raison pour laquelle elle détestait tout et rien de la vie.

      « Bien si c'est ce que tu veux. Eum tu t'es déjà sentit seul, abandonné? Eh bien c'est exactement ce que je ressens. Tu vas me dire qu'il y a ma fille. Mais elle veut me laisser, pour aller avec... vous. »


    Elle avait littéralement craché ces mots dans un sentiment de haine. Je ne comprenais toujours pas ce qu’elle avait contre moi et ma famille. Parce que nous étions différents ? Raison futile. Ses paroles m’avaient toutefois surpris et je levais légèrement les sourcils. Je mis quelques secondes à trouver les bons mots à dire pour ne pas l’offenser à nouveau. Je savais bien à quel point ses crises de rage pouvaient être dévastatrices. Mais en ce moment, elle semblait être plutôt calme, jouant avec un petit bout de bois.

      « Pourquoi haïs-tu le sang animal à ce point ? »


    Je lui avais répondu, d’un ton incroyablement neutre et dénué de toute émotion. On aurait dit un robot. Je tentais alors de me reprendre pour rendre la conversation un peu plus … intéressante disons. À présent, je la mettais au pied du mur.

      « Il n’y a rien de mal à ça. Je continue à dire qu’on ne doit pas avoir honte de ce que l’on est. N’est-ce pas pour ça que tu as essayé de boire du sang animal ? »


    ( c'est bein correct comme ça ... de toute manière j'suis pas fan des longs posts. =P )

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   25.12.09 23:01


La providence est parfois bien cruel.
........................................................




    Sa voix était étonnament calme. Il était capable de garder se ton tout le temps. Moi j'étais en rogne à la seule parole déplacée sur mes sentiments ou ma famille. Mais j'étais comme ca, je ne voulait surtout pas changer. J'étais de nature colérique et je l'assumais avec fièrté. Tous mes défauts étaient pour moi que le fruit de ma tranformation. Cet homme croyait surement que j'avais été tel que je suis tous au long de mes 160 années. Mais étant jeune j'avais été une jeune femme modèle, d'accord, à la limitte du supportable, d'accord, j'étais un petit diable mais je n'avait tuer personne, c'était déjà un bon début. J'aurais bien aimée être parfaite, mais la vie ne m'avais donner qu'une alternative. Le seul choix qui s'offrait à moi, était le meutre. Je meurtre et la souffrance. La souffrance d'avoir perdue, la souffrance de perdre. J'étais sûre qu'il n'avait jamais souffert comme j'en ai eu l'occasion au cour de ma vie.

    En ce moment, j'étais vraiment sur les nerfs, je me concentrais sur mon bout de bois.

    -Zut!

    J'avais murmurer ceci après avoir brisée le bois que je tenais fermement à la main. Je me retrouvais ainsi avec une envie de meurtre encore plus forte. Je sortis une gomme des poches de mon jeans troué et la mis dans ma bouche. Le seul aliment humain que je pouvais macher. Contrairement au autre aliment, la gomme, ne faisais pas l'effet d'être du sable dans ma bouche. Ce n'était qu'un petit plaisir humain, le seul que j'aurais à jamais.

    « Il n’y a rien de mal à ça. Je continue à dire qu’on ne doit pas avoir honte de ce que l’on est. N’est-ce pas pour ça que tu as essayé de boire du sang animal ? »

    Il pouvait bien parler de honte lui! Lui qui avait été si frustré quand Edward était partis pour les Blood and Shadow. J'avais entendue une brêche de conversation quelque part, je ne me rappelle plus vraiment ou. Mais lui avait honte, moi je n'avais pas honte, pas une miette, j'étais fière! C'était vrai que j'avais honte d'avoir des sentiments, c'était si...humain! Cela m'étais inssuportable. Conplètement inssuportable.

    -as-tu honte que ton fils t'ai abandonné ?

    Un large sourire grandit sur mon visage, me donnant l'air du chat dans Alice au pays des merveiles. Je 'accotais le dos plus confortablement sur la branche avec le même sourire cruel dont je soudayais mes victimes avant de les faire sombrer pour l'éternité. Je savais bien que j'avais ltoucher un point faible. J'attendais sa réaction me délectant de la rage qui allait faire surface en lui.

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥


Dernière édition par Alana J.Wright le 28.12.09 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   27.12.09 23:13


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin

    Quelques siècles après ma transformation, on ne pouvait pas dire que j’étais un vampire à part entière, et il y avait plusieurs explications à ça. Premièrement, un vampire « classique » était un buveur de sang humain ainsi qu’un meurtrier par nature. Cependant, je m’étais buté à ne pas tuer des innocents et m’étais résigné à ne me nourrir que d’animaux. Deuxièmement, la plupart des membres de notre espèce étaient nomades et passaient leurs vies à voyager entre les différents pays, parfois même entre les différents continents. Toutefois, ma famille et moi avions établi résidence dans une demeure à Los Angeles (autrefois à Forks). Nous y vivions à longueur d’année. Troisièmement, je passais ma vie à soigner des humains, ce qui était la raison la plus inhabituelle. Un vampire était supposé tuer des gens, pas les sauver avec la médecine. Je possédais aussi une voiture et un travail à l’hôpital. Tout semblait croire que j’étais en réalité un humain immortel et non une créature de la nuit. Si cela n’avait pas été de cette beauté irréelle, de ces yeux dorés ainsi que de cette peau glacée et blanche ...

    J’observais maintenant Alana avec insistance depuis plusieurs minutes. J’attendais la réponse à ma question avec impatience, doutant si elle allait y répondre un jour. Au lieu de cela, le petit morceau de bois avec lequel elle jouait se brisa et elle étouffa un juron. Je levais les yeux au ciel. Elle semblait vouloir éviter le sujet du sang animal. Pourtant, elle sembla encore plus en colère contre mes paroles. Je n’en fus par surpris et levai les yeux au ciel encore une fois. Sa réponse pleine d’aplomb me prit au dépourvu et je fronçai les sourcils une fois de plus ;

      « As-tu honte que ton fils t'ai abandonné ? »


    C’était un vrai coup bas. Je n’en revenais pas qu’elle fut aussi hypocrite et perverse. Elle tentait de me blesser, de me faire fâcher juste pour satisfaire sa propre petite personne. Égoïste, voilà ce qu’elle était. Elle essayait de s’en prendre à ma famille pour pouvoir m’atteindre. Moi. Qu’avais-je fait pour qu’elle m’haïsse à ce point ? Mais je me refusais à lui faire plaisir, je me refusais à lui donner ce qu’elle voulait ; ma colère. Je refoulais un grognement et je pris une expression neutre et banale. Je tentais de faire taire tant bien que mal ma colère qui grandissant un peu plus tandis que son sourire fendant s’élargissait. Cela dépassait presque mes limites et finalement, je grognais, pour lui montrer de ne plus recommencer. Je savais bien qu’elle n’allait pas prendre mes avertissements en note.

      « Ne reparle plus jamais de mon fils comme ça ! Sinon, je te brise le cou ! »


    Lui répondis-je avec colère. J’avais presque crié et je me rendis soudainement compte que j’avais agi comme un bambin. Où était parti mon calme habituel ? Alana avait bien touché un point faible et je me refusais à lui avouer. Mon orgueil m’en empêchait. Je tentais de me reprendre, sans grand résultat d’ailleurs.

      « Non, je n’ai pas honte de lui, même si je ne comprends pas son choix. Il fait parti de ma famille. »

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   28.12.09 0:07


La providence est parfois bien cruel.
........................................................


    « Ne reparle plus jamais de mon fils comme ça ! Sinon, je te brise le cou ! »


Ha ha, laissez-moi rire! Lui, briser mon cou? Quelle belle ironie, c'est ex-ac-te-ment ce queje voulais lui faire. Il ne l'avait pas encore compris? Je doutais qu'il puisse me faire le moindre mal. Je n'avais pas peur de lui, comme je n'avais pas peur d'un bambin. Il n,étais qu'une poussière sur ma route, qu'un être chétif et faible que je pouvait détruire d'une pichenotte. Vous savez pourquoi je pensais cela? Parce que j'avais l'expérience des combats et lui non. J'avais l'expérience de la force et lui non. J'avais tous d'une combattante accomplie et lui, il était un petit être pacifique et faible. Un homme tellement gentil que s'en était écoeurant. Si humain que...je crois que je vais vomir.

Pourquoi je le haissait? Je crois que c'est simple, il est trop différent, trop gentil. Un humain immortel, voila ce qu'il était. Mais lu ne comprenait pas pourquoi tout les autres ne l'aimait pas. S'il avait eu un minimum d'intelligence il aurait compris bien avant. Si je le trouvais stupide? Ohh oui! D'une stupidité sans nom! Vous ne pouvez pas savoir. Ma haine était aussi dégout, mon dégout était aussi pitier. Pour cet homme qui se croyait supérieur par son pacifisme et sa gentillesse envers les humains. Mais il ne l'était vraiment pas.


    « J'en doute mon chéri. »



Je lui addressait un clin d'oeil.J'aimait bien appeller mes ennemis comme ca, c'était mafacon de leur montrer combien je les haissait, drôle de facon jesais. Mais c'était plus que drole. C,était exaltant voir leur figures se figer sous l'incompréhension. Mais je savais que Carlisle n'allait pas y porter la moindre attention, il était bien trop faché le petit monsieur. J'y prenais un peu trop plaisir. Je me retenais pour ne pas éclater de rire. Il allait vraiment me prendre pour une folle. Mais ca je m'en foutais, je me foutais de tout. J'étais une vrai enfant,j'en avait bien conscience. Mais j'avais l'éternité alors pourquoi se presser à devenir adulte,j'en avais l'exemple devant moi. Un homme qui avait grandi trop vite.

    « Non, je n’ai pas honte de lui, même si je ne comprends pas son choix. Il fait parti de ma famille. »


Et blablabla et blablabla. Encore une explication interminable pour pour faire passer pour l'homme qui avait dérapé. Le pauvre chéri avait perdu les pédales! J'en était ivre, je voulais revoir son expression de colère, revoir toute sa rage!

    « Comme Bella? Comme Ella. »


Tentative perdue pour le mettre en rogne...

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   28.12.09 0:54


C'est la providence qui nous
a mis sur le même chemin

    Plus les minutes passaient et plus j’avais honte de moi. Je m’étais fâché pour absolument rien, elle n’en valait même pas la peine. Je me trouvais tellement ridicule que c’en était drôle. Je souris, amusé par la situation. J’avais abandonné toute haine à son égard. Elle essayait de me faire fâcher, comme d’habitude, mais elle allait vite abandonner. Je voyais à présent son expression triomphal et je souris encore plus lorsque j’imaginais son petit air fendant se briser. Car, cette fois, j’allais sortir vainqueur de cette manche. Pas question de me laisser faire maintenant que je pouvais revirer la situation à ma guise. Et elle osait penser que j’étais stupide ? C’était moi, bientôt, qui allais rire d’elle. Rira bien celui qui rira le dernier. Ce n’était pas mon genre de manipuler les gens, mais c’était bien ce qu’elle faisait. J’allais lui rendre la pareil, la battre à son propre jeu enfantin.

      « J'en doute mon chéri. »


    Je devais lui donner raison, mais je ne le dis point. Elle m’aurait sûrement battu comme l’autre fois, mais tentais d’oublier cet événement et de me concentrer. Je souris encore plus, gardant un calme infaillible qui la faisait tant se mettre en colère. Je ne répondis rien à son commentaire et me contentais d’hausser les épaules. Aucune arrogance ne se voyait dans mes gestes, j’avais juste envie de rester neutre comme toujours. J’abandonnais donc mon petit rictus ; j’étais en train de devenir encore comme elle. Je me contredisais moi-même. Je soupirais vainement. J’avais presque entré dans son petit jeu et c’est exactement ce qu’elle voulait. Elle m’avait vraiment pris au piège, mais je me débattais de cet étau qui se resserrait un peu plus sur moi.

      « Comme Bella? Comme Ella. »


    Autre tentative pour me rendre en colère. Cette fois, je gardai contrôle de moi-même. Je souris, amusé. Elle cherchait vraiment à me faire piquer une crise. Dans quel but ? Elle n’était encore qu’une gamine sans maturité ni principes … Elle ne valait guerre mieux que moi. Moi qui avais piqué une colère pour rien. J’abandonnais cette fois mon sourire et redevint aussi sérieux qu’il y a quelques minutes.

      « Les gens font leurs choix et je fais les miens. Pourquoi essaies-tu autant de me mettre en colère alors que tu sais que c’est peine perdu ? Tu perds ton temps, Alana … »


    J’étais presque sûr qu’elle allait arrêter son petit jeu cette fois. Elle allait se mettre en rogne, mais tant pis. Je commençais à être habitué et je n’avais en aucun cas peur d’elle. Je me concentrais sur son visage, sur ses gestes, sur ses expressions et tentait de deviner ses pensées. J’espérais qu’elle allait comprendre que c’était peine perdu. Ses petites hypocrisies de lui servaient strictement à rien.

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   31.12.09 0:53


La providence est parfois bien cruel.
........................................................



    Il m’énervait. C’était définitif. Je ne pouvais le supporter plus de vingt minutes, lui et sa prétention. Je fermais les yeux de rage et essayait de me calmer, mais j’avais trop les nerfs à vif. Je ne pus retenir mon grognement qui résonnât dans toute la forêt. Un grognement, pas d’avertissement comme celui qu’il avait poussé il y a quelque minute à peine, mais un grognement que seul un vampire carnivore poussait. C’était comme une émotion propre à nous. Nous avions notre propre intonation, c’était sans le savoir que l’ont poussait un grognement avec tel ou tel intonation, mais celui de la frustration ou de l’avertissement étaient différents. J’avais vécu assez longtemps pour entendre les différences. Mais bref, j’avais poussée un grognement et je m’étais mis debout en position d’attaque sur la branche qui bougeait sous le choc.

    Je n’allais pas attaquer bien sur que non, j’étais bien trop fatiguée, mentalement, pour l’attaquer. Pire, il pourrait même gagner tellement j’étais désorientée. Alors j’étais mieux de laisser faire le combat. Je n’en avais pas envie de toute façon. Je voulais que m’en aller d’ici, être tranquille. Ne plus penser à rien. Être seule, avec moi-même. Mais je savais que c’étais tout à fait impossible. Il y avait toujours quelque chose qui m’interdisait d’être tranquille, que ce soit la soif ou une nouvelle rencontre, je ne pouvais jamais être seule. Ca m’enrageait vraiment.

      « Les gens font leurs choix et je fais les miens. Pourquoi essaies-tu autant de me mettre en colère alors que tu sais que c’est peine perdu ? Tu perds ton temps, Alana … »


    Encore la morale, j’étais lasse. Il ne pouvait pas me laisser un peu de répit avec ses morales à la noix?! Il était donc incapable de se retenir de poser des questions dont il connaissait déjà la réponse, intérieurement? Pourtant il avait peut-être raison sur le fait que je perdais mon temps, mais il ne comprenait donc pas que c’était ce que je voulais. Je n’avais pas autre chose à faire de ma vie, à part m’amuser ou penser, déjà que ca devenait chiant après dix minutes imaginer après cent ans?! Bref, il n’était qu’un homme prétentieux!

      -Tu n’es qu’un homme prétentieux Carlisle Cullen, et tu me dégoûte.


    Pour approuver mes dires, je lui lançais une grimace de dégoût me retournait et partis, sachant que j’allais le revoir bientôt, malheureusement…

_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est la providence qui nous a mis sur le même chemin (( Alana ))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?
» [Collection] Nous deux
» Faites nous rire !!!
» Chansons qui nous parlent
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New Beginning :: ■ rp-
Sauter vers: