AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Goodbye my friend / Ella .

Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Goodbye my friend / Ella .   26.09.09 16:08


Il est trop tard pour pardonner, il était trop tard pour s'excuser, alors que tu es suspendue par une corde à dix mètres du sol.


    Dés lors que la porte de la villa se ferma derrière moi je me mis à courir. Comme un dément, sans même prendre la peine de me transformer je courus. J'entrais dans la forêt qui nous cachait des autres, tourbillonnant entre les arbres qui commençaient à perdre leur feuilles en ce début d'automne. Pourtant ma vue se brouillait alors que je m'enfonçais plus profondément dans les bois. Les larmes coulaient sur mes joues sans que je puisse les arrêter. Je me mordais la langue pour ne pas exploser en sanglots démesuré. Je tachais de me reprendre, de ne pas être faible. D'être maitre de ses émotions humaines qui étaient pourtant naturelle en de tel circonstances. Après tout, n'avais-je pas appris la mort d'une amie quelques minutes plus tôt. Qu'est ce qu'un humain normalement constitué aurait fait à ma place ? Il serait probablement resté chez lui à pleurer dans les bras de sa petite amie ou de sa femme. Il se serait probablement laissé transporté par ses émotions et sa tristesse. Mais alors que je courrais entre les arbres je comprenais une chose.

    Mais si j'en avais l'apparence, je n'étais pas un homme comme les autres. Et c'est cela qui faisait de moi quelqu'un d'unique. Quelqu'un de détestable en ce moment. Je courrais bien plus vite que la moyenne des humains, et des vampires même. Bien trop vite. Même humain je n'étais que trop anormal. Je n'étais ni désespéré, ni compatissant. Je n'étais pas resté à la maison avec Nessie à la consoler, à la soutenir. Alors que j'aurai dû. Cependant, d'un autre coté, je n'étais pas certain de vouloir rester enfermé. Je voulais espéré. Je voulais croire que, peut être quelque part Ella vivait encore, et voulait nous revoir. JE voulais croire que quelque part son coeur battait encore. Je voulais le croire, de toute mes forces, et pourtant j'étais déjà convaincu qu'elle était bel et bien morte, et que je ne pouvais rien y faire. Je courrais entre les arbres, et mes larmes séchèrent.

    Je me stoppais une fois que je ne sus plus où allait. J'avais couru je ne sais combien de temps, et j'ignorais où je me trouvais. Mais je voulais encore y croire. Espérais qu'elle fut quelque part ici. Qu'elle m'attendais ,qu'elle espérait. Qu'elle me dirait aurevoir, elle au moins. J'avais connu la mort de ma mère, qui était partie dans un accident. J'avais connue la mort d'Ella au profit de la vie de Nessie. Aucune n'avait pu me dire aurevoir, et je ne souhaitais pas qu'Ella fasse de même. Je voulais surmonter sa. Je voulais encore croire à la vie. Croire que ce n'était pas éternel comme situation. Que ca finirait par s'arranger.

    - ELLA !!! ELLAAAAAAAAA ! Commençais-je à crier à tout va. Triste, fatigué, seul, je criais entre les arbres en espérant qu'elle apparaisse.

    Je criais, m'énervant contre cette vie, contre la fatalité. Ce que je n'avais pas pensé c'est qu'elle apparaisse. Ella...

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   26.09.09 16:41


.


    Je n’y arrivais pas, ce second état ce n’était pas moi, je n’étais pas un vampire, une fille eternel errant à tout jamais dans un monde quelle redécouvre chaque jour. Le monde autour de moi ne faisait que changé, je découvrais les éléments, je n’avais plus peur de l’océan, je le dominer, le vent sur ma peau n’était plus le même, je percevais désormais son va et vient, je voyais chaque particule du monde, la poussière, le sable, tout était plus clair que jamais. Même mon corps n’était plus le même, il brillait intensément au soleil, plus beau que jamais, d’une perfection incroyable, il était dur comme la roche, froid comme le marbre et étincellent de diamant. C’était effrayant et magnifique à la fois, mon corps nu était sans défaut, ses courbes était parfait, aucune imperfection, il n’y avait que ces yeux, mais yeux d’un rouge vif, et ma gorge qui me brulait, j’avais le teint beaucoup plus clair qu’avant, mais je ne sentais plus la douleur, j’avais tenté de souffrir mais rien, je ne sentais ni les coups, ni la pluie rien. Le pire c’était de devoir me nourrir, moi Ella douce, généreuse, sensible et prête à tout pour l’humanité avait déjà tuée deux humains, certaines des hommes méchant, d’une cruauté effroyable mais je l’avais fait, pendant si longtemps j’avais tenté de faire comprendre à ma créatrice la méchanceté de son acte et je ne valais désormais pas mieux.

    Le sommeil ne me manque pas en lui-même mais Josh me manquait, ces bras, son odeur, sa douceur me manquait, je savais qu’il était bien plus heureux que moi la ou il était mais le malheur, ou le bonheur n’avait aucun intérêt sans lui. J’errer sans but précis, me montrant forte devant ma créatrice à qui je devais cette éternité. Il y avait une sorte d’entente entre nous, je la respectée énormément, et malgré tout elle rester une femme admirable sans laquelle je ne serais pas aujourd’hui. Il y eu même quelques rires entre nous, je savais qu’elle comprenait la perte de l’homme que j’aimais mais il était quelques part le sien. Ce matin je courais en forêt, sautant les rivières, j’avais passé la nuit en haut d’un sapin ; le monde était si beau, et j’avais ce sentiment étrange d’être plus proche de lui. En descendant je n’arrachai même pas mes vêtements que j’avais pu récupérer chez moi, j’avais passé un petit moment la bas, sans que je laisse des traces susceptible à la police de me retrouver, les journaux affichaient ses titres « Ella Johnson, jeune chanteuse morte avec son mari suite à un accident de voiture », je fus assez touché de voir la tristesse des gens à mon égard mais je m’en voulais énormément de ne pas pouvoir être la.

    La veille j’étais passé devant chez les Cullen, je voyais le visage de mon ami Renésmée peinée, je voulais lui dire que tout allait être bon, et que je vivais encore. Jake était dans ses bras, mon petit garçon, ses yeux sombre comme ceux de Josh me rendais heureuse et fière, il avait une merveilleuse famille et ne vivrait désormais seule. Mais elle était triste, cette famille, c’était dur mais ainsi. Elle veillerais sur lui, je le savais et l’en remercier.

    Alors que je marchais tranquillement dans un recoin, sa voix me parvenu, forte, grave et pourtant si agréable à l’oreille. « ELLA !!! ELLAAAAAAAAA ! », J’aurais voulu courir le rejoindre mais en arrivant je stopper et si il me détestait maintenant. Je soufflais, il s’arrête au centre d’une petit espace retirées, les sapins étaient plus éloignés, laissant un espace suffisant sous le soleil, il prit forme humaine et je sortis des arbres, brillante, grande et vivante. J’étais à quelques mètres de lui, il posa son regard sur moi, il me regardait étrangement, je ne savais plus quoi faire =

    - Je suis désolée Jacob ... dit-je tentant de rester forte, il etait la face à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   27.09.09 16:10



    J'ai bien cru que je n'aurai jamais eu ce genre de pensés envers Ella, mais dés lors qu'elle m'apparut je sentis mon estomac se tordre. Elle était belle et bien morte. Pas totalement certes, puisque de toute évidence elle tenait debout, elle bougeait, elle se mouvait sans trop de difficulté, et pire encore : elle semblait vivre. Certains se laisseraient dupé par cette illusion si bien donné de la vie en elle même. Elle parlait, d'une voix pourtant changeante, plus douce et plus mélodieuse. Elle marchait vers moi d'un pas dansant, son corps en parfaite harmonie. Sans même trébuché comme elle aurait pu le faire, comme elle l'aurai probablement fait si elle avait été encore humaine. Humaine, le mot même me dégouté à ce moment, cependant moins que cela qui se devait de la caractériser aujourd'hui : vampire. Je l'observais, cette illusion si bien faite, qui me donner l'espoir de penser qu'il s'agissait toujours de Ella.

    Mais je savais qu'il n'en était rien, et que de toute manière elle ne reviendrait jamais comme avant. Ella R. Johnson. Je me souvenais de la première fois où je l'avais rencontré, au coeur même de cette forêt. Alors qu'elle s'était perdue, suite à une promenade qui avait mal tournée. Quelque peu désespérée, je l'avais entendu marché, se perdre, appeler à l'aide. Je n'avais pas pu retenir mes élans chevaleresques en allant à sa rencontre. Je ne me souvenais plus si je lui étais apparu en loup, ou en homme. Cependant, je me rappelais que ce jour là elle avait commencé à m'appeler "héros". Je l'avais sauvé selon elle et ce simple geste avait donné lieux à une amitié grandissante. Depuis combien de temps je la connaissais exactement ? Pas même un an j'imagine. Je n'avais pas compté, puisque de mon coté le temps n'avait plus vraiment d'importance. Mais je m'étais attachée à elle, aussi vite que je m'étais lié d'amitié avec Bella dés son retour à Forks. J'aimais Ella, c'était un fait. Ou tout du moins je l'avais aimé.

    Je n'arrivais pas à me rendre compte qu'elle était morte. Morte. Elle était maintenant enfermée dans un peau glaciale et dure comme le marbre. Elle était d'une beauté ensorcelante, pour mieux atteindre ses victimes. Et surtout elle tuait. Cette femme qui m'était apparue si douce, généreuse, et gentil tuait. Ses pupilles pourpres semblaient me narguer bien que son regard soit plus triste et désolé qu'autre chose. Mais je ne pouvais me détacher de ce regard qui signifiait tout. Ce mal qu'elle incarnait se reflétait dans la couleur de ses yeux. Rouge. La couleur de la luxure, du sang, de la mort et pourtant de la vie en même temps. Elle avait du se nourrir il y a peu de temps. Elle avait tué il y a peu de temps. Je me concentrais sur la couleur de ses yeux, plus que sur son expression générale.

    Parce que sinon je savais que j'aurai été incapable de la haïr. Ella. Douce et tendre Ella. Pourquoi ? La question me torturait. Pourquoi elle ? Pourquoi avait-il fallut qu'elle rencontre Innocence et que celle ci se prenne d'une étrange fascination pour Ella. Je n'étais pas dupe, mon odorat me signifiait bien qu'Innocence était derrière tout cela. L'odeur de la vampire masquait celui d'Ella. Je soupirais, mécontent, triste, désolé. Je ne me ferai probablement jamais complètement à ce genre de chose. La mort, les vampires, les loups ... tout cela nous surpassait, on ne pouvait rien faire contre et il était dur de l'accepter. Je ne voulais pas croire qu'Ella fut un vampire. J'aurai préféré apprendre qu'elle était morte.

    Mais elle était désolée. Peut être n'aurait-elle pu rien me dire de pire que cela. Je ne pus plus me concentrer sur ses pupilles, mais je la regardais elle. Ella. Je la voyais triste, apeurée, seule, perdue, comme au premier jour de notre rencontre. Sauf que je ne pouvais pas le sauver cette fois et que cette simple constatation me rendait faible. Elle était désolée, mais savait-elle à quel point cela pouvait mettre égale. Elle m'apparut forte ou tentait de le paraitre. Je me montrais cruel de mon coté, la regardant méchamment, l'accusant du regard.

    - Des Clous ! Qu'est ce que ca change Ella ? Désolée ... Pour quoi ? Parce que tu as abandonné Jake ? Parce que tu es devenue une meurtrière ? Ou parce que tu ne m'as pas écouté lorsque je t'ai conseillé de ne plus approcher Innocence ? Demandais-je ma voix empli de sanglots. Je savais que j'étais injuste, mais je voulais lui en vouloir à elle plus qu'à une quelconque fatalité abstraite.

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   27.09.09 16:39



    Je me rappelais la terrible douleur de la transformation. j’hurlais de douleur, je sentais sa bouche froide sur ma main, je voulus lui crier de ne pas faire sa, car je savais ce qu’elle allait faire, et je le refusais, mais je n’en eu pas le temps que je senti son venin parcourir mon corps chaud et mourant, je tremblais hurler sous l’effet du venin, j’avais l’impression de bruler vif comme si un incendie se déclencher dans mon crâne et que je ne pouvais l’éteindre, mon corps bougeait dans tout les sens, j’exploser sous la douleur sans réussir à me relever. Nessie m’avait parlait de cette douleur, de la peur, du mal que l’on ressentait mais je n’avais pas imaginé sa, une douleur si forte que j’aurais préfère me faire écarteler que devoir continuer à subir ce feu. Ma gorge, mes doigts, mon cœur, tout me brulait mais les mots de Jacob furent encore plus douloureux, j’aurais préfère mourir que d’entendre sa, j’aurais voulu pleurer mais je ne pouvais plus.

    Je me rappelais son visage la premier fois, tout était si net Il devait être au alentour de 21H30, la nuit commencer a tombé quand un jeune homme fit son apparition plutôt effrayante. Un jeune homme d'une taille impressionnante, des jeunes brun très foncé accompagné d'un regard aussi noir que sa chevelure. Hormis son immense taille, il semble aussi très musclé et il l’a d’ailleurs. Un sourire charmant. Le plus impressionnant est bien sur sa taille, Ella n'en reviens pas quand elle le regarde, il doit bien mesurer deux mètres et pourtant il semble beaucoup plus jeune qu’elle. Ce jour la il m’avait à sa manière sauver la vie mais il m’avait apporté une amitié, un soutien, un frère. J’étais sorti de cette foret grâce a lui, cette foret qui me semblait si simplement désormais.

    Je ne bougeais pas, je restais immobile face à ses mots et à la peine que je ressentais, ou était le garçon que j’aimer, mon ami mais je me rendais compte, ce n’était pas lui le problème, c’était moi, il avait raison j’étais un monstre. Il parla de mon fils, Jake, ce fut la chose la plus dur, j’avais tant de projet, l’élever être heureuse avec mon fils et mon mari tout ça était juste parti en fumée suite à ma mort. Je voyais sa colère et sa haine envers moi, et j’approchais de lui, de plus en plus proche =

    - Mais tu crois quoi Jacob, que je ne m’en veux pas ? Je me déteste, ce reflet, ce corps cette immortalité n’a aucun sens sans Jake ou sans Josh. Tu crois quoi ? que c’était sa mon rêve être un monstre ? Je n’ai rien choisit. Josh est mort ce soir la, sans que je ne puisse lui dire au revoir et il est sans doute plus heureux que moi désormais. Je laissais quelques secondes échapper. Mais arrête, si elle n’avait pas était la je serais morte aujourd’hui et Jake aussi, elle m’a sauvé et cette accident aurait eu lieu qu’elle soit la, que je la fréquente ou non.

    Il avait tellement raison, j’étais monstrueuse, affreuse et sans âme. Un monstre, un buveur de sang, un meurtrier, je tuais désormais moi si douce et fragile =

    - Alors je suis désolée de ne pas être morte, désolé d’être un vampire, un monstre. Vous confiez Jake était le seul moyen, je n’aurais pas cette force, je … prends soin de lui s’il te plait en souvenir de ton amie, celle que j’étais.

    J’eu pendant un moment une pensée pour Nessie, cette douce femme, mon amie qui me manquait, sa femme, les parents de Jake désormais =

    - Je t’aime Jacob, merci d’avoir été la … Je ne t’oublierais jamais, embrasse Nessie et dit lui que je suis désolée.

    Je lui affichais un air triste, je ne pouvais pleurer mais mon cœur se tordait totalement. Je me retournée partant vers un avenir sans couleur.
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   27.09.09 19:46



    - Dis Maman, c'est douloureux de mourir ? demandais-je alors à une femme qui dans mon rêve me semblait bien plus réel qu'elle ne l'avait jamais été. Elle s'était avancée vers moi, son fils, alors que des heures plus tôt j'avais vu son corps allongé sur une civière, terne, morte, vide. Elle me sourit, et cela me suffit à rendre mon existence plus belle en soit. Elle m'expliqua :
    - Oui, c'est douloureux de mourir. De laisser derrière soit ceux qui nous tienne à coeur. Les êtres chers qui font de nous ce que nous sommes. Mais tu sais Jake, la meurt est paisible. Les corps meurs dorment pour l'éternité dans leur tombes, les esprits de nos ancêtres s'envolent dans le ciel et veillent sur nous en tout temps ...
    - Tu veilleras sur moi toi ?
    - Écoute moi bien Jacob, la mort n'est pas une perte ... C'est un pas de plus dans la vie ...


    ... Ce sont deux choses qui ne peuvent être dissocier. Elles sont semblables. La mort est une vie au-delà de ce que la vie nous offre. La religion Quilleute - bien que je préférais la nommait de culture Quilleute - enseignait à nous jeunes membres que la mort était plus un cadeau qu'une peur. Il ne fallait pas que nous ayons peur de mourir, puisque ceci était naturel. Le cercle de la vie - comme dans le roi lion 8D - était ainsi fait. Il était courant que certains d'entre nous meurs chaque années. Les QUilleutes de la réserve était une petite communauté, et tous nous nous connaissions. La mort de l'un des notre affecte toute la tribu. C'était ainsi, mais les sages faisaient en sorte que cela ne nous détruise pas. J'y avais cru pendant longtemps, et les songes où m'apparaissaient ma mère ne cessaient de renforcer cette idée que j'avais de la mort et de ce qui s'en suivait.

    Pourtant, après avoir découvert l'existence des vampires, et des loups garous, je pris conscience d'une chose - ce n'était pas une chose naturel. Les vampires allaient contre toutes les lois de la nature qui faisait de la vie un cycle sans fin, où toujours il brillait un espoir que peut être quelque part après la mort la vie brillait encore. Les vampires étaient la pire des choses que j'avais cru connaitre, mais le fait est que j'avais rencontré par le même cas les Cullen, et ma vision d'eux durant longtemps s'en trouva altéré. Je ne sais si c'est parce qu'ils me semblaient plus humains que tueurs en séries, mais en soit cela revenait au même à présent. C'était devenu évident, alors qu'Ella semblait vouloir se prouver à elle-même qu'elle n'était une meurtrière où une erreur de la nature. J'aurai voulu me laisser convaincre.

    Elle s'en voulait, la culpabilité se lisait sur son visage. Elle avait perdu son masque de dureté et d'assurance au moment même où je l'avais accusé de fautes dont elle n'était même pas coupable. Elle était une victime dans cette histoire, tout du moins en apparence elle en était une. Je savais pourtant qu'il y avait eu quelque chose d'étrange chez Ella qui l'avait empêché d'aller contre les désirs d'Innocence. Qui l'avait empêché de se rebeller contre cette vampire qui avait pris possession de sa vie en quelque temps à peine. En moins de temps qu'il ne m'en avait fallu pour me lier d'amitié avec Ella, probablement. Les questions qu'Ella me posait, elle avait du se les poser elle même lorsqu'elle était encore humaine. Après tout, je ne doutais pas qu'à un instant ou un autre elle n'eut rêver d'une immortalité comme Innocence en possedait une. Tout comme Bella avait rêvé de cette immortalité. Mais Ella était heureuse, de cela je n'en doutais point.

    Rien ne la retenait auprès d'Innocence, elle n'avait rien à lui envié. Elle avait été heureuse avec son fils et Josh, elle même utilisa cette argument. J'avais la désagréable impression que cette conversation n'était pas une fin, mais le commencement d'une chose horrible qui se préparer. Depuis l'arrivée d'Innocence, depuis le meurtre sur la plage, notre monde était en train de partir en fumé. Nos amis devenait nos ennemis, et notre famille - ou tout du moins la famille des Cullen - était moins lié. J'avais parfois l'impression que je n'avais pas parlé avec Bella depuis une éternité. Que je n'étais pas parti chasser avec Emmett depuis tout aussi longtemps. Seule Nessie était une présence constante dans mon existence, et je n'avais pas même remarqué jusqu'à présent combien les autres s'étaient éloignés de nous.

    De mon point de vue, tout cela était la faute d'Innocence. J'en avais la conviction. Mais selon Ella, elle était sa rédemptrice. La vampire qui l'avait sauvé de la mort. Parce que pour Ella la mort était toujours une peur. Une fatalité, une chose contre laquelle on ne pouvait rien naturellement, et qui s'abattait sur nous sans raisons. Elle n'avait pas eu la même vision de la mort que moi. Et devenir vampire était un choix mémorable pour éviter la peur de la mort. Certes, mais cela n'avait rien de naturel, je continuais à le penser. Lorsqu'Ella prit la défense de la vampire je ne pus retenir un grondement mécontent. Elle l'avait condamnée, pas sauvée.

    Le sujet changea aussitôt pour venir sur celui de Jake, son fils. L'enfant que Nessie avait pris dans ses bras. Ella voulait que je prennes soin de lui, pour elle. Pour elle...

    - Pour toi ... Dois-je lui dire que sa mère est morte à sa naissance et l'accabler de remords toute sa vie, ou dois-je lui annoncer qu'elle est une vampire mangeuse d'hommes ? Demandais-je férocement, sachant pertinemment que je la blesserais, sachant pertinemment qu'elle ne le méritait pas. Je m'adoucis ... Comptes-tu venir le revoir un jour ... ?


    Elle finit sa tirade en m'annonçant qu'elle m'aimait, et je sentis mon coeur se serrer. C'était ainsi que cela devait se passer. A chaque fois c'était les mêmes choses qui revenaient, que ce soit dans les rêves ou dans cette réalité absurde.

    - Je t'aime Jake. Mon fils. Prends soin de ton père et de tes soeurs pour moi. Ne m'oublie pas. Avait dit ma mère, avant que plus jamais je ne rêva d'elle avec autant de précision.


    Le même air triste s'afficha sur le visage d'Ella, alors qu'elle me tournait le dos pour s'en allait. Je sentis alors mon corps se mouvoir tout seul, sans que je ne pus rien y faire. Ce n'était pas un adieux, juste un aurevoir. LEs choses allaient changer, et je me doutais que ce ne fut pas en bien. Rien ne sera plus comme avant désormais, et la vie va devenir un met rare. Pourtant, à cet instant le risque d'apocalypse qui se trouvait sur nos têtes me rendait bien indifférent. J'étais juste un frère perdant sa petite soeur qu'il aimait, qu'il avait protégé et qui ne souhaité que la voir sourire vraiment, une dernière fois. Je courus à la suite d'Ella, la pris par les épaules et l'obligeait à me faire face pour la prendre férocement contre moi. Une dernière étreinte avant la marche vers un destin funeste. Je me fichais bien du passé, du futur ou de la vie à cette instant. Je ne souhaitais que dire aurevoir à mon amie.

    - Pardonne moi Ella ... J'aurai du te protéger ... Je prendrais soin d'eux, je te le promets ... Mais dis moi que tu reviendras ... Dis moi que tout n'est pas perdu ...

    Je ne souhaitais qu'être un homme, normal, pour la dernière fois. Un homme qui avait peur de la mort ...


H.s : Voila tu l'as eu ton étreinte, heureuse ? Very Happy

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   30.09.09 23:33

    Rêve de ta vie en couleur c’est le secret du bonheur, a premier vu sa semblerait presque magique, enfantin et merveilleux. La vie c’était donc ce concept magique, une naissance, une enfance, une adolescence, un passage à l’âge adulte, une vie merveilleuse remplie de joie, de bonheur auprès des siens. Etrangement la beauté de la vie me semblait désormais bien loin quasiment inexistante, comme si toute ma vie, tout mes souvenirs étaient effacer avec l’aide d’une seule morsure, une goute de sang et tout était désormais fini, comme cacher derrière des nuages. Je n’avais jamais imaginé trouvé la mort si prés, au bout de vingt années de vie, et pourtant ce jour la, j’avais vu la mort devant moi, toute mon existence si courte soit elle avait défilé devant moi, ne laissant qu’un flou vide et sans grand intérêt. Je lisais l’avenir et j’avais vu, l’enterrement de Josh, je ne pouvais même pas y être. Ce jour la j’étais resté cacher en haut d’un arbre, le regardant s’enfoncer dans la terre, j’aurais pleuré toutes les larmes de mon corps si j’avais pu. J’aurais donné ma vie pour lui, il n’était qu’un fantôme désormais, quelques mots furent glisser en mon honneur ce qui me toucha énormément, je voyais la sincérité de gens autour de moi. Mes parents adoptifs étaient présent, même eux, qui avait prit soin de moi pendant si longtemps, m’aimant plus que personne, il n’était plus les mêmes, leur petite fille était censé être morte. J’aurais voulu leur crier que j’étais toujours la. Dés que tout le monde était parti, je prenais un moment pour me recueillir une nouvelle fois auprès de lui, il me manquait et cela ne faisait que commençait.

    Chaque moment prés de lui était graver dans ma tête, je me rappelais les rires stupides, mes nuits dans ces bras, notre amour, notre première nuit ensemble, notre rencontre, l’homme de ma vie, le seul et l’unique. Je restais la toute la nuit, à pleurer son sort, à lui parler, et à sentir sa présence. Je n’avais désormais qu’un souvenir, cette alliance que je porterais à jamais, pour toujours, c’était le symbole de notre amour véritable. La seule personne à qui elle aurait voulu confier sa peine, c’était Renésmée, son amie, sa sœur, malgré la grande différence d’âge, je l’aimais tout comme j’aimais Jacob Black ce grand homme au grand cœur, au delà d’un physique parfait, il était un ami, un héros, sans doute le meilleur ami que je puisse avoir. Los Angeles m’avait apprit tant de chose sur l’espèce humaine et non humaine j’avais vécu et appris dans de chose pour finir seul jusqu'à la fin des temps.

    Il était désormais la face à moi et mes sentiments furent partagés, j’avais envie de le prendre contre moi, de lui promettre que rien en changerais entre nous mais une part de moi savait que malheureusement certaines choses allaient devoir changer. C’était dur comme ces mots d’ailleurs, je ne savais pas trop quoi pensé et surtout j’ignorais totalement ce qu’il pensait de moi désormais

    Je refuse de mentir à mon fils, quand il sera en âge de comprendre je viendrais moi-même lui expliquer la situation. J’affichais un sourire léger, si seulement … Je viendrais le plus souvent possible je te le promets. J’aimerais vraiment le serrer contre moi mais c’est impossible.

    Je me rendais compte que l’image de son visage m’étais flou ; j’ignorais a quoi ressemblait mon enfant ; sur ce triste moment je m’éloignais ne sachant même pas ou aller et comment, je voulais juste qu’il arrête de souffrir par ma faute. Au fond c’était encore un enfant. Mais il m’apparut sa vitesse était toujours impressionnante, et son odeur différente mais ce n’était que des détails futiles dans ce monde. Je me laissais guider dans ces bras doucement, restant calme, par chance je m’étais nourrit plutôt dans la journée.

    Jacob tait toi, tu n’y es pour rien dedans, ton rôle n’est pas de me protéger, ce qui est arrivé est fait. Mais je te promets d’être la pour toi et Nessie quoi qu’il arrive, tu compte pour moi, ce n’est pas pour rien qu’il porte ton surnom Jake.

    Sa m’avait semblait être une évidence ce prénom.

    Jake … merci pour tout, merci de prendre soin de lui … Josh serait heureux de savoir que tu prends soin de lui.


tu es un amour. lve you x3
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   06.10.09 21:43

    Le bonheur n'était pas la plus belle chose qui soit. Ou plutôt il était relatif, comme pas mal de bonne chose en ce monde. Comme la beauté, la gentillesse, l'intelligence, la culture, la force ... Tout ces termes pourtant souvent utilisé, n'étaient cependant victime d'aucune règles réel. Après tout une belle femme pour l'un, sera à peine désirable pour un autre. La culture se définissait selon des connaissances énormes acquises, mais qui saurait tout apprendre sur tous ? Qui saurait être assez fou pour ne plus être victime de la curiosité. Mon esprit divagua jusqu'à penser à Edward, mais je m'imaginais bien que je connaissais plus de chose en mécanique que lui ( sans pensés perverses la dessous merci ). Le bonheur, lui, n'était cependant pas réalisable, de près ou de loin. On le touchait à peine du doigt à des moments précis : un mariage, un premier baiser, la premier nuit d'amour ou encore le premier enfant. Mais il n'était pas stable, et il y avait des jours où il nous semblait bien loin. Et bien que j'ai connu la joie extrême de voir Renesmée avec un enfant dans les bras quelques heures avant, je ne pouvais que penser que je me trouvais dans une sorte de cauchemar, et que quoique je fasse rien ne pourrait me rendre heureux à cette instant.

    Je berçais Ella durant quelques minutes - à moins que ce ne fut des heures - ravalant les larmes qui risquaient de me submerger, ne voulant pas la blesser alors qu'elle ne pouvait pas pleurer la vie heureuse qu'elle aurait pu avoir. Car, je pensais bien que même si le bonheur n'était pas constant, il y avait des personnes pour qui elle semblait réellement l'être. Un songe, un mensonge, peut être, mais tellement réel qu'il aurait été dommage de ne pas s'y accrocher coute que coute. Ella s'y était accrochée, mais elle avait perdu ses ailes et ses espoirs en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Pour cela mes larmes, ma tristesse déchainaient mon corps et je retenais mes muscles qui s'échauffaient et la chaleur qui me brulait. Mon loup était sur le point de sortir, et le fait de tenir une vampire dans mes bras n'arrangeait en rien mon état de nerfs avancés.

    Les mots d'Ella étaient fait pour me calmer, cependant ils ne m'aidaient en rien. Elle ne voulait pas que je me flagelles, cependant elle n'y pouvait rien. En cela, depuis que je côtoyais Ed' je commençais à lui prendre cette mauvaise habitude : Mea Culpa était devenue une sorte de devise. Et je prenais mal le fait que de toute évidence je ne pouvais pas protéger et sauver tout le monde. Enfin, le monde ne m'intéressait que peu, mais le fait de ne pas pouvoir sauver mes amis, mes amours, une soeur était pire que tout. Ella me promit cependant d'être présente, mais je savais bien que ce ne serait pas comme avant. Rien ne le sera plus désormais, j'en avais le sentiment, et cela me bouleversait plus que je ne l'aurais voulu. Cependant je ne voulais pas laisser paraitre le moindre de mes sentiments à ce niveau la. Je voulais juste profitais de ces instants avec elle, qui serait probablement les derniers avec une tel proximité, une telle émotion qui me nouait le ventre et humidifiait mes joues ... Je ris cependant, tentant d'échapper au stresse qui me prenait.

    - Tu as intérêt à tenir parole Johnson, je t'en tiendrais rigueur sinon ! Annonçais-je en m'écartant d'elle, desserrant mes bras autour de son corps, jusqu'à totalement le lâcher.

    Je me reculais d'un pas ou deux, histoire de reprendre totalement le contrôle de mon corps et de mes tremblements. Je devais faire de mon mieux pour rester encore un peu auprès d'elle, sans l'effrayer, ou pire sans l'attaquer, ce que j'aurais été capable de faire vu dans l'état où je me trouvais. Elle me demanda de prendre soin de Jake, pour moi cette prière était une évidence.

    - Il est bien trop mignon pour que je refuse de prendre soin de lui ... Avouais-je dans un murmure, tête baissée, respirant profondément pour pouvoir survivre à une attaque de sa part. Ce qui risquait d'arriver vu les questions qui me tournaient dans la tête maintenant. Je pris une longue respiration, et lorsque je relevais la tête, mon regard n'était plus humide main inquiète, dur, obstiné. Ella ... Commençais-je.

    - J'ai besoin de savoir ... Innocence ... Où est-elle maintenant ? Est ce que tu es ... Avec elle ? Comme elle ? ...

    je demandais cela pour deux raisons. La première, je m'inquiétais de savoir ou se trouvait vraiment la vampire à présent, et si je devais demander aux loups de partir en chasse. La seconde, protecteur à l'extrême, si Ella n'était pas végétarienne, comment pouvais je accepter qu'elle voit son fils, au risque de le ... mordre ?

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Goodbye my friend / Ella .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Goodbye my friend / Ella .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my Friend !
» Taymans, Carin et Simon : Ella Mahé
» [Poupée] Juin 2007 : my best friend (petites photos)
» [SOFT] FRIEND ME : Facebook adapté à Honeycomb
» tell me goodbye BIG BANG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New Beginning :: ■ rp-
Sauter vers: