AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't trust me, I'll tell you one time[PV.Innocence ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Don't trust me, I'll tell you one time[PV.Innocence ]   15.09.09 0:56

Don't trust me , I'll tell you one time


    Pv. Innocence Mary Blood


................................................................................................................................................................


    Quelqu'un vous a-t-il déjà dit qu'il ne voulait plus vivre avec vous? Que vous étiez méchante ,sadique ou sans-cœur ? Surement pas . Mais moi si .Par ma propre fille ! Là vous allez me dire en humain normale, qu'elle vit sa crise d'adolescence .C'est surement ça oui ! Mon œil , une crise d'ados pff ... Elle a plus de 100 ans et c'est maintenant qu'elle se déciderait a faire une crise . Mais oui c'est tous a fait logique . Moi j'avais faites ma crise d'adolescence et qu'es-ce-que ça m'avait donner? Un beau bébé voila ce que ça donner. Ce salot qui me disait qu'il m'aimait mais tous ce qu'il voulait c'était m'emmener dans son lit! Moi j'étais si jeune si naïve.Je ne l'avait pas vus venir ,nous n'avions même pas fêter nos deux mois encore et je portait déjà un petit être en moi .Mes parents m'aurait tuer s'ils avait su . Au début je voulu me frapper le ventre pour que l'être sorte de mon ventre j'étais sous le choc. Mais j,étais si affaiblit par la grossesse que mes coup sur mon ventres n'avait aucun effet sur le fœtus.J'avais une grande haine pour ce garçon .Qu'aujourd'hui ,heureusement, le monde nous à débarrasser . Cela ne veux pas dire pour autant que je ne l'aimais pas ce petit bébé je l'adorait même c'est sa provenance que je maudissait. Alors après être allez voir un médecin qui me confirma que j'étais bien engrosser . Je m'enfuie ,en premier dans les rues , mais ensuite plus loin , dans d'autres ville de Rome. J'étais constamment épuisée,n'avait jamais de nourriture pour nourrir le bébé .C'est ce jour que je rencontrait l'homme qui me sauvât la vie . L'homme que je voudrait revoir ,simplement pour le remercier encore une fois.
    Encore perdue dans mes pensées ,comme toujours,je ne remarquais guère ou j'étais atterrit . Après cette bagarre avec le vieux Cullen , Je n'en était pas moins qu'épuiser mentalement. Je le haisais , plus que ce salot de Jeff . Mais ça je l'ait déjà dit . Mais ce que je n'ait pas dit c'est que en le haissant je le désirait . C'était très étrange . Ses mouvement si calme si fluide mais dure a la fois. Il m'intriguait.

    [...]


    Je me trouvais donc dans un ruelle lugubre .Je décidât d'en profiter pour m'abreuver.Hummmm du bon sang de junky ! Mais je ne voulait pas faire le tour de la ville pour en trouver un potable . Le lieu était si sombre et renfermer j'étais dans le coin des pauvres de L.A .Plein de poubelles renverser, et d'aiguilles cassée par-terre .Des conteneurs plein où les itinérants pouvaient se réfugiée une fois la nuit venus. À coté de l'un d'eux je vis un homme et un femme qui s'embrassait langoureusement. La femme , qui avait l'air très jeune , était a moiter nue et l'homme ,je le devinait, aurait bien voulut qu'elle le soit au complet.Il me dégoutait. Le gars la jeune j'avais bien conscience que ne savait pas ce qu'elle faisait. Elle me rappelait moi . Alors je pris l'homme par les cheveux ,ce con poussât un cri je le mordit a la joue

    -Arrête de crier espèce de con !!

    Quand il se la fermât , Je mordit au cou .Morsure fatale et rapide. Quand je levais la tête je vis l'expression de la jeune fille , terrifier. Les yeux grand ouvert Elle essayait de s'encastrer dans le mur , mais bien sur ça ne marchait pas. Je lui soufflait

    -Désoler,mais ...

    Elle n'eut surement pas le temps d'entendre la fin de cette phrase car j'avais pris sa main et avait mordu au poignait. Elle n'avait rien fait .Elle n'en avait que trop vus.Je m'éloignait du corps et allât m'assoir dans un coin en attendant ,quoi ?Je ne sais pas . Pourquoi? Je ne sais pas . Mais je sais que quelqu'un allait bien finir pas arriver.



[Je suis désoler pour la longueur , je ferait mieux la prochaine fois =) ]


Dernière édition par Alana J.Wright le 17.09.09 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innocence M. Blood
DRAMA QUEEN « Nightmare before death
avatar

▬ prénom / pseudo : Elisabeth
▬ nombre de messages : 440
▬ Copyright : Merci Miss . F
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Don't trust me, I'll tell you one time[PV.Innocence ]   16.09.09 13:51

Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin.



    Mes balades nocturnes se prolongeaient rarement au delà de l'aube. J'aimais marcher sous la lumière grandissante des étoiles, sous le regard envoutant de la lune, mais rarement lorsque les premiers rayons de soleil transperçaient le ciel, annonçant la venue d'un nouveau jour. Encore. Je n'appréciais guère que le temps, dans son parcourt, sa courses immuable et interminable, me rappel que ce jour n'en ai qu'un de plus que je passerai enfermée dans la solitude la plus extrême et ragoutante. Il n'y avait point de choses qui me donnaient plus l'envie d'avancer que la nuit. Lorsque l'espoir n'est pas plus à l'honneur que la mort. Lorsque les ombres sont si grandes qu'elles se confondent avec le ténèbres qui nous encerclent. N'y a-t-il rien de plus jouissif, que de marcher seule dans l'ombre d'un couple qui ne se réveillera pas au matin ? La mort nous suit à chaque instant, mais il semblerait qu'elle aussi préféra la nuit au jour. Elle peut alors se montrer bien plus vil, et plus cruelle. Comme nous, en somme. Mais les vampires et la mort ne sont-ils pas extrêmement lié quelque part ? Pas une chose bien plus forte encore que la vie ? Un serment qui depuis l'aube des temps nous confère le droit d'arracher à la morts ses victimes pour nous les approprier. Cependant il existait des hommes tous aussi misérables que nous et que la mort semblaient ne pas vouloir. Les pauvres.

    Ma balade ce soir là m'amena jusqu'aux bas-fonds de Los Angeles. La où se trouvaient les humains qui n'avaient rien à craindre de moi, comme ils n'avaient rien à craindre de la mort. Je les trouvais bien plus proche de nous que les autres richissimes propriétaires des villa d'Hollywood. Une prostituée de ce quartier m'avait vue sauver sa soeur dans des circonstances bien étrange à mon arrivée dans la ville. Depuis ce jour, je venais une fois par semaine pour prendre de leur nouvelles et leur apporter de quoi se nourrir. Ce n'était pas de la gentillesse, ni même du profit. C'était une simple envie qui me prenait parfois de prendre soin d'elles. Elles se nommaient Sarah, et Myriam, et étaient toutes deux nées ici, à Los Angeles, dans ce quartier dévasté par la mort et la solitudes extrême de ses habitants. Peut être était-ce cela qui me plaisait ici, je n'avais pas à jouer la comédie, feintant la détermination et l'assurance. Alors qu'en réalité j'aurai voulu me terrer dans un coin sombre pour ne plus jamais en sortir. Et c'est ici que je venais pour partager ma douleur avec d'autre qui la comprenait.

    Mais ce soir là, je ne trouvais pas Sarah, ni Myriam. Cela ne m'inquiéta pas outre mesure, elles auraient très bien pu se trouver dans une ruelle sombre avec un client, ou je ne sais où. Mais l'odeur nouvelle d'une vampire nomade me parvint et je ne pus retenir un grognement mécontent. Une vampire se trouvait ici ce soir, et probablement pas pour se promener. Le meurtre ne me répugnait pas en lui même, je me montrais bien plus sadique que mes congénères en temps voulu, tout dépendait de qui elle voulait tuer ici. Il y avait tant de parasites dans les rues lumineuses de la citée des anges, qui méritaient la mort. Je ne comprenais pas le besoin de certains de venir sauver ces malheureux, qui n'avait plus que la vie pour continuer à avancer dans leur destin. Ils n'avaient aucunement besoin du soulagement de la perdre. La mort leur était trop douce, pas assez amusante, ni attrayante. Ils ne se plaignaient pas de leur vie, ils savaient la gérer comme ils leur convenaient. Les vampires ne devaient pas venir ici pour tuer.

    Je ne mis guère longtemps à trouver la nomade qui me troublait. A sa vue, et surtout à l'odeur de sang humain qui parsemaient son corps, je ne pus que gronder. J'avais l'impression de la connaitre, mais elle ne m'avait pas marquée outre mesure. Brune, yeux rouges, corps élancé, comme nous tous. Elle ne semblait pas avoir quelque chose de particulier en elle qui aurait pu me mettre sur mes gardes.

    - Que fais-tu ici Nomade ? Et quel est ton nom ? Demandais-je sans me soucier de quelconques convenances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alana J.Wright
ETERNAL «Evacuatethe dancefloor
avatar

▬ prénom / pseudo : Annie
▬ nombre de messages : 761
♦ reflection : Spread youur wiinngs annd... Flyy

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Don't trust me, I'll tell you one time[PV.Innocence ]   27.09.09 3:18

Une rencontre,inévitable et inoubliable.




........................................................................................................................


    Le meurtre c'était mon truc.Oui définitivement,faire souffrir les gens.Les voir tristes horrifier. Je ne pouvait m'empêcher de venger ma douleur et ma tristesse sur les humains.Ses personnes si vulnérables et fragiles.Je ne me sentais pas coupable,pas pour le moins du monde! Je n'avait pas pitié de mes victimes,sauf quand ils n'avaient vraiment rien fait. Comme cette jeune fille,elle ne faisait qu'embrasser un salot.Elle était probablement une prostituée,jeune,pauvre,elle n'avait certainement rien d'autre a faire de sa vie pour survivre. Cette petite avait surement une famille,des amis.Mais bon elle était morte maintenant et que faire d'autre? J’haïssais les humains, de toutes les fibres de mon être. Ils étaient tellement faibles, si vulnérables. Ils se laissaient abattre, c’était vraiment inconcevable pour moi. Certains ne se battaient pas pour ce qui leur était cher, ils étaient pitoyables et lâches. D’autres avaient connu la vraie misère, mais ne se relevait pas, tandis que quelques humains croyaient avoir connu le réel désespoir. Mais croyez-moi, ils ne savaient rien des temps dures. Ils ne savaient rien de cette chose si impitoyable qu’était la vie. Car oui, la vie n’était pas juste. Je le savais très bien…mieux que n’importe qui. D’ailleurs, je faisais souvent en sorte que ce soit le cas. J’aimais provoquer la terreur, le sang et la mort chez les faibles.Il n’y avait personne qui pouvait me faire changer d’avis, à part ma fille, et cela allait toujours être ainsi. Pour l’éternité. Ma fille était la seule personne sur cette terre immonde qui me complétait, c’était le seul être vivant qui avait de l’importance pour moi et que j’aimais.Je l’aimais de tout mon cœur, elle était ma confidente et ma compagnie lorsque je me sentais seule. Car, oui, même moi, avec ma soif de meurtre, j’étais capable d’aimer. Comme je pouvais détester une personne à en crever. Aimer et haïr étaient des choses complètement différentes qui faisait partie de moi, au fil des années.

    [...]


    Alors je me trouvait là ,dans cette ruelle sombre,en cette nuit dénuée d'étoiles. Comme toujours à L.A,il n'y avait aucunes étoiles dans le ciel.Trop de pollution lumineuse,mais s'il y avait tant de lumière à Los Angels pourquoi la ville était si sombre? Il faut dire pour un vampire c'était le bonheur il y avait tellement de meurtre ici que les gens ne se posait même pas de questions.Règlement de compte de gang ou meurtre simple.sans raisons précises. C'était l'une des raison pourquoi je n'avait pas beaucoup de plaisir ici .Personnes ne cherchait a savoir qui avait fait le coup .Personne ne me courait après. Aucun défis!
    Je m'étais assis par terre au milieu des aiguilles des junkys et des sacs de poubelles à réfléchir a ma vie inutile sur cette planète. Quand j'entendis les pas d'une autre nomade.Plus feutrés que les miens ,arriver devant moi elle me dit:

    - Que fais-tu ici Nomade ? Et quel est ton nom ?


    Une question simple,à laquelle je répondit après un grognement fort,

    -Ce que je fait ici, tu devrait le savoir,lui répondis-je en désignant du menton les deux cadavres non loin de l'endroit ou nous nous trouvions, je suis Alana et toi qui est-tu?


_________________

    Et ça fait mal, crois moi,
    une lame enfoncée loin dans mon âme
    Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme
    Et je saigne encore, je souris à la mort

    Alana J.Wright ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't trust me, I'll tell you one time[PV.Innocence ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't trust me, I'll tell you one time[PV.Innocence ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente terminée [VDS] tablette graphique A4 Trust
» 9x06 - Trust No 1
» [VDS] Tablette Graphique Trust A4
» Bleach 383 - Too Early To Trust
» Editions de la Seine (trust Guerber)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New Beginning :: ■ rp-
Sauter vers: