AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle

Aller en bas 
AuteurMessage
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   17.06.09 0:53

La lune était déjà haute dans le ciel lorsque je mis mon nez dehors. Il devait être près de minuit, j'avais soif et je n'avais pas chassé depuis une semiane et demi. Peut-être un peut trop. Je n'en avais pas de besoin à chaque jour, mais une fois par semaine était bien. le reste du temps, je mangeais de la nourriture humaine, je mangeais toujours de la nourriture humaine, moi et Jake étions les deux seuls pour qui on fesait l'épicerie dans la villa des Cullen. je trouvais cela assez amusant, parce que ce n'était même pas nous qui la fesait. Non, c'était souvent mon père, ma mère ou ma grand-mère qui s'en chargeait, fait assez amusant. Brefouille, je sortis du lit assez doucement, pour ne pas réveiller le joli coeur qui dormait à mes côtés. Depuis quelques temps, à cause de l'arriver soudaine d'innoncence près de la villa, il fesait des gardes de nuit et il revenait de plus en plus épuisé, alors, cette nuit je lui avais dit qu'il n'irait pas, qu'il se reproserait. il n'avait pas du tout protesté, je crois même qui en était heureux. Alors, je l'embrassais sur le front, me revêti d'une apire de jean, d'un T-Shirt et d'une paire de soulier avant de sortir à l'extérieur. Mes parents étaient en week-end amoureux, les autre je ne sais pas. Je quittais la maison silencieuse sans faire de bruit, me retoruvant dans l,air agréable de la nuit.

Je ne courrus pas, je préférais marcher. Sentir que les choses normales de la vie, les choses normale que les humains peuvent ressentir lorsqu'ils vont en fôret. Simplement, la différence était qu'ils n'y allaient pas pour chasser les pumas et ce genre d'animal. Non, ils y allaient plutôt pour profiter de la tranquilité et du silence des espaces verts, plutôt rare à Los Angeles. Ils s'y retrouvaient pour se ressourcer, pour se retrouver seuls avec eux-même et je trouvais cela super sprécial. Étant demi-vampire, demi-humaine, je ne ressentais pas la même chose que tout les autres. Je ressentais différement, et parfois comme les humains, parfois comme les vampires. La plupart du temps, lorsque je chassais, je ressentais évidement les même chose que les autres membres de ma famille, mais pas auourd'hui. Aujourd'hui était différent parce que je ne me pressais pas. je voulais être sûre de profiter d'un moment de vie pure, de voir que même si je ne le voyais pas, le temps passait dangereusement rapidement. Sans le savoir autour de moi tout allait si vite. Je n'étais pas vieille, je ne le serai jamais, mais au fond, je savais que le temps passait, sans que je n'aime vraiment cela.

Je marchais durant une bonne demi heure avant de m'assoir au pied d'un arbre. Je levais les yeux et ne voyais de des reflets de lune. Ils descendaient dans mes cheveux, les animant d'une étrange façon. Je trouvais cela plutôt amusant. Assise là à regarder la lune je me demandais soudain s'il y avait un deuxième monde, une deuxième chance pour les mortel. Un monde qu'on ne soupçonne pas l'existence, qu'on ne découvre qu'au moment de sa mort. Car je savais, je pouvais mourir plus facilement que ma famille, le sang qui coulait dans mes veines, mon côté humain me rendait plus vulnérable que les autres. Mais, cela ne m'effraiyait pas du tout, je trouvais cela plutôt fascinant. je sais que je m'arrête sur des choses plutôt simple et existencielle, mais étant immortelle depuis que j'avais atteint l'apparence de 18 ans, je ne me souciais plus de cela. Et depuis que j'avais appris que jake mourrait un jour, je commençais à me poser des questions. Est-ce que, lorsque je mourrai, il y aurait quelque part où je pourrais à nouveau le voir, un deuxième monde insoupçonner? Parce que je ne vivrai pas sans Jake, je le savais pertinement.


Ça c'est une promesse...

J'avais parlé à voix haute, sans même m'en appercevoir, J'étais tellement perdu dans mes pensé, que je ne ressenti pas la présence d'une personne tout près de moi. Je voulais me déconnecté du monde, j'avais bien résussie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   18.06.09 3:44

    Cela faisait plusieurs heures que j’étais sorti dehors. La lune scintillait comme mille feux, plus que d’ordinaire. Dans la fraîcheur de la nuit, l’astre nocturne projetait son ombre douce et lumineuse sur le feuillage, sur le branchage, sur les animaux et sur moi, ce qui donnait un air rêveur, mystérieux et un peu inquiétant à la forêt de Los Angeles. Malgré la noirceur, je consultai ma montre ; il était minuit et quelques minutes, et j’avais soif. Cela faisait plusieurs jours, presque une semaine que je n’avais pas chassé. Je n’en avais pas toujours besoin, mais je prenais normalement l’habitude d’atténuer ma soif, parfois minime, au moins deux fois par cycle de sept jours. Pour la simple raison que je ne devais pas prendre le risque de laisser mon envie de boire du sang prendre trop de contrôle, surtout avec mon travail à l’hôpital. Qu’adviendrait-il si je blessais un humain? Je n’osais l’imaginer. La honte et la culpabilité me submergeraient…et le dégoût aussi, à coup sûr.

    Puis, je me mis à songer à Innocence et aux drames qui étaient malheureusement arrivés. Pourquoi cela s’était produit? Qui les organisait? Dans quel but avait-on changé les stars d’Hollywood, innocentes et biens dans leur peau, en des vampires avides de sang? Qu’est-ce qui allait se passer ensuite? Qu’allions-nous faire de tous ces gens naïfs qui avaient été tués? Que voulait Innocence à rôder autour de la demeure des Cullen sans cesse? J’avais, malheureusement, la terrible impression que le pire restait à venir…Quelles horreurs allions-nous encore vivre? Je voulais, avant tout, protéger ma famille et arrêter les horribles meurtres qui se déroulaient à Los Angeles. Cependant, ce serait plus difficile encore…

    D’un frisson, je réprimai ces affreuses et noires pensées. Je me mis plutôt à observer le ciel sans nuages, parfait et d’un bleu presque noir qui semblait me contempler. Les étoiles y étaient ancrées, tel des milliers de cristaux échoués à la mer. Puis, je distinguai du firmament plusieurs météores. Peu à peu, les quelques boules de feu se multiplièrent et les projectiles lumineux devinrent une vraie pluie d’étoiles filantes. Je souriais devant ce magnifique spectacle.

    Peu de temps après ce déluge de comètes, je décollai mes yeux du ciel et je déambulai lentement dans la forêt, décidant de m’offrir une petite chasse. J’inspirai à fond, une panoplie d’odeur me parvenant aux narines ; le parfum d’une fleur en floraison, la senteur de l’eau de pluie fraîchement tombée sur les plantes, la flagrance des humains ayant vagabondé dans le sentier au matin, mais l’odeur qui retint le plus mon attention fut celle d’un cerf égaré qui buvait à un ruisseau à quelques arbres seulement de l’emplacement où je me trouvais. Lentement mais sûrement, je déambulai jusqu’à ma cible et, m’accroupissant dans les buissons, j’en écartai les feuilles pour repérer ma proie. Après quelques secondes de réflexion, je m’élançai dans un minime bruit. Cependant, le son fut assez gros pour faire décoller le cerf. Celui-ci, paniqué, s’élança à travers la forêt, bondissant par-dessus les troncs d’arbres, bifurquant à travers les chênes qui semblaient observer le spectacle. Pendant plusieurs minutes, je le pourchassai, comme le chat poursuit la sourie. Puis, je me rapprochai de plus en plus et tendit ma main blanche vers lui. À présent, j’étais si proche que je pouvais sentir l’haleine de ma proie, entendre son petit cœur terrifié battre à cent mille à l’heure et sentir le martèlement de ses sabots sur le sol sans le moindre effort. Puis, au détour d’un arbre, je lui sautai à la gorge, mes crocs se plantant dans sa chair. À peine quelques secondes plus tard, ma soif diminua et j’essuyai du revers de la main le filet de sang qui perlait sur mes lèvres.

    « Ça c'est une promesse...»

    Je relevai la tête automatiquement. Surpris d’être interrompu dans ma chasse, je cherchai l’endroit d’où la voix de Renesmée m’était parvenu. Mes yeux parcoururent la forme des arbres, le feuillage, les branches et les fleurs. Puis, dans la pénombre, je vis sa silhouette gracieuse qui me faisait dos. Je m’approchai doucement de ma petite fille, examinant son visage. Celui-ci était étrangement calme, mais empreint d’une inquiétude non dissimulée.

    « Qu’est-ce qui te tourmente ainsi? »

    Lui demandai-je alors, n’étant qu’à quelques mètres de distance désormais. J’avais posé une main douce et protectrice sur son épaule pour la rassurer. J'avais également parlé d'une voix calme et rassurante.

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   19.06.09 17:59

La nuit tranquille me donnait de quoi réfléchir. Réfléchir à tout et à rien, à n'importe quoi! J'aimais bien m'évader dans mes pensée, penser à des choses improbablement, des choses réalisables dans quelques années et des choses farfelues. À toute sorte de chose en faite! Mon imagination n'avait pas de bornes, elle pouvait m'amener vers des choses impossible, à quoi je n'avais jamais pensé. Pour le moment, la fatigue ne me venait pas, une bonne chose car j'étais suposément venue ici pour chasser parce que je devais le faire, j'avais disons un peu dépasser mon temps...Quelque chose de pas bien pour moi! Parce que je pouvais me contrôler, mon côté humain me le permettait plus facilement, mais tout de même, il ne fallait pas prendre de risque, se serait plus qu'un scandale si cela arrivait, je ne me le pardonnerais jamais!!! Non mais c'est vrai, imaginer que je tue un humain, tout le monde conaissait ma famille en ville et ils me conaissaient par la même occasion. Si les pistes remontaient jusqu'à moi je serai non seulement morte de honte, mais aussi pleine de culpabilité et je n'oserais plus jamais me regarder dans un miroir. Probablement même que je quitterais ma famille. Cela me ferait mal, mais je ne supporterais pas de les avoir mis en danger. J'étais encore insouciante, pleine de naïveté, je n'avais que 7 ans en réalité et pourtant j'avais l'apparence d'une jeune femme de 18 ans, apparence que je garderais maintenant pour l'éternité...ou plutôt jusqu'à la mort de Jake. Parce que je le lui avais promis, je ne vivrais pas une seule seconde sans lui maintenant. Je le suivrais dans la mort, je n'imaginais pas un monde sans lui, jamais...

Je m'étais relevé, je regardais les étoiles sans rien pensé vraiment, seulement pour regarder. Les évènements des derniers jours m'avaient un peut perturbé. Les deux jumelles d'Innocence avaient été brûler vive, maintenant, elle n'avait plus de complice et savait pertinement que ce n'était personne de notre famille qui les avait tué, ce qui devait la frustrer encore plus puisqu'elle trouvait toujours une bonne excuse pour nous attaquer. Mis à part le fait qu'elle ai été séparer de son cher amoureux par notre faute, elle trouvait quelque chose de plus, quelque chose qui nous serait fatal...Et pourtant, elle avait beau cherché, elle ne trouvait rien. Jamais, elle ne trouverait, puisque nous ne voulions pas nous battre, plutôt régler cela de manière pacifique comme aimait bien le répéter mon grand-père. Il était bon avec les mots, il avait toujours préféré régler les chicanes avec des mots...Jake répugnait cela puisque le plus souvent ça fonctionnait et qu'il n'avait pas à se battre, ce qui le frustrait quelque peut, moi ça me convenait parfaitement! S'il n'avait pas à se battre, il n'avait aucun risque de se blesser et ça, ça me réjouissait moi! J'aimais bien les bonnes bagarres, mais y participer un peut moins. Même si j'aimais me retrouver face à un adversaire et pouvoir lui montrer de quoi j'étais capable. Emmett c'Était fait un plaisir de m'apprendre avec mon père et Jasper, au grand désarrois de ma chère mère. Elle détestait plus que tout me voir en danger, moi, je la rassurais qu'elle serait là pour me protégé tout le temps, que je n'Étais pas assez idiote pour me mettre dans un pétrin pareille...et autres choses du genre qui ne la rassurait pas vraiment en find de compte.

Ouais, la fraîcheur de la nuit était agréable, parfaite pour une chasse, même si je ne prêttais pas attention aux odeurs délicieuses d'animaux qui passait sous mes narines. Je ne sais pas pourquoi, peut-être je n'avais pas si faim que ça!! Ce qui m'étonnerait pas mal sérieusement. Ça fesait presque 2 semaines....Et pourtant, je me sentais parfaitement bien. Je ne sursotais pas à la voix qui me parvint, je la conaissais que trop bien. Carlisle posa alors a main sur mon épaule, dans un geste rassurant comme seul lui savait les faire. Je me retournais vers lui, un léger sourire sur mes lèvres. Il avait tout de la sagesse, de la gentillesse...Il était presque parfait. Parce que personne ne l'est complètement. Il me posa une question bien simple, à laquelle je répondis bien simplement.


La mort...c'est quelque chose de bien nouveau et pourtant de réel.

Il devait vraiment trouvé ma réponse troublante, puisque je n'avais pas à me soucier de la mort. J'étais immortelle et pourtant fragile. le sang qui coulait dans mes veines me rendait facilement tuable, mais je ne m'en souciais pas pour l'instant, je le fesais pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   21.06.09 6:04

    Je regardais Renesmée attentivement. Elle semblait songeuse, perdue dans ses pensées comme elle l’était parfois, ses longs cheveux secoués légèrement par la brise nocturne. Éclairée par douce lumière de l’astre de la nuit, elle était magnifiquement belle ; beauté due à son côté vampirique. Ma petite fille devait sûrement faire des jalouses selon moi. Elle avait tellement grandis vite en si peu de temps. En seulement quelques années, elle avait changé de façon phénoménale, passant de gamine à jeune femme. Peut-être un peu trop vite pour ses parents? Qui savait? Cependant, cela n’empêchait pas toute la famille Cullen et ses amis de l’aimer, commençant par moi. Je gardai, de ce fait, une main rassurante sur son épaule (que j’avais posé quelques instants plus tôt) et un sourire doux et encourageant sur les lèvres.

    Cependant moi aussi, pris au piège, je me mis à vagabonder dans mes propres pensées. Perdu dans mon imagination débordante, je songeais à ma famille ; Était-elle en sécurité? Est-ce que ces meurtres allaient encore durer longtemps? Allions-nous mourir? Et qu’en était-il des deux jeunes femmes brûlées vives, l’autre jour à la plage? Est-ce que l’investigateur de ce sombre assassinat était réellement prêt à s’attaquer à l’un de nous? Ou était-ce une fausse blague? Qu’allions-nous faire maintenant, quand notre sécurité était menacée de cette manière? Et Innocence? Quelle action abominable allait-elle encore commettre? Je voulais, je souhaitais…Non ; j’espérais de toute mon âme, de toutes les fibres de mon être que cette atroce situation s’agissait en fait d’un simple canular. Cependant, la terrible vérité était là, et bien là ; choquante et terrifiante, tel un mauvais seau d’eau froide lancé en pleine figure. Elle se dressait là, incontournable et sans issue. Il était clair que l’un de nous allait mourir si nous tentions encore une fois d’arrêter les terribles décès. Que faire alors? Je n’en avais aucune idée. J’ignorais tout du futur, y compris ma réaction si on s’en prenait une fois de plus aux personnes que j’aimais. Si un membre de ma famille perdait la vie…Non. Impossible. Personne n’allait périr sous mes yeux. Il en était hors de question. Je m’efforçai encore de chasser ces sombres pensées de mon esprit en levant les yeux dans le ciel.

    La soirée était tout simplement parfaite. Le ciel était d’un bleu presque noir, et pas une trace de nuage se pointait à l’horizon. La douce brise caressait mes cheveux blonds et ma peau couleur de craie de son toucher soyeux. Je prenais une grande respiration et laissais mon regard rivé sur la voûte céleste. Puis, d’un moment à l’autre, l’horizon s’illumina d’une lumière intense et on aurait dit que les petites étoiles s’écartaient pour laisser passer une énorme comète, grosse comme la ville de Los Angles entière. La météorite traversa le ciel, traçant une traînée lumineuse sur son passage. J’en oubliai même mes tourments pendant quelques instants. Puis, peu à peu, la brillante tracée s’évapora et le monde sembla avoir perdu toutes ses couleurs. Tout redevint sombre, morne ainsi qu’affreusement ordinaire, et mes peurs revinrent me hanter à nouveau.
    Cependant, ce fut la voix de ma petite fille qui me ramena terre à terre. Je l’avais presque oublié, hormis ma main posée sur son épaule. J’étais trop captivée par le ciel et par…mes peurs. Ah non! Elles n’allaient pas encore revenir. Je m’efforçai de les chasser d’un frisson. Mon attention était donc entièrement posée sur Renesmée. Ce ne fut qu’après un bout de temps que je pris réellement conscience de ce qu’elle racontait. La mort? Pourquoi s’en souciait-elle? N’était-elle pas immortelle? Partageait-elle les mêmes peurs que moi? Je fronçai les sourcils, inquiet. Je comprenais cependant son angoisse soudaine.

    « Pourquoi te soucie tu de la mort? C’est à cause de l’évènement qui s’est produit sur la plage? Où de Jacob?»

    Demandai-je, presque dans un murmure, d'une voix encore très douce. Je ne voulais pas que Resnesmée s’inquiète davantage, mais, en même temps, elle avait tout à fait raison d’être tourmentée, chose qui arrivait à tout le monde.

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   25.06.09 5:10

Je ne pensais à rien, simplement, je regardais devant moi, sans jamais me soucier du regard de mon grand-père sur moi, ou de sa main sur mon épaule, bien que celle-ci me réconforte. Non, j'étais perdue dans mes pensé, sans prendre de compte de ce qui se passais autour de moi, simplement en m'évadant dans mes propres pensé. Je me demandais où était rendu le monde, pour qu'il s'y trouve autant d'horreur. Les images des cousines brûlant au centre du feu sur la plage me revenait souvent en rêve, en flash back. Je détestais devoir pensé à ces images d'horreur, malheureusement, elles fesaient maintenant parties de moi. Je savais que même ma famille n'était plus en sécurité, que tout avait changé en une seule soirée, que jamais rien ne serait plus pareille. C'était une certitude qui me donnait la chair de poule, savoir que dès maitenant, le monde n'était plus sur pour personne, que tout le monde était en danger, que la mort pourrait frapper à notre porte à tous les moments, savoir que les personnes qui me sont le plus cher au monde sont maintenant en danger de mort. Je ne pouvais pas me l'imaginer, je ne voulais pas l'assumer, cela me fesait beaucoup trop peur. Et pourtant, je devrais être brave, courageuse, aller la tête haute, ne pas regarder en arrière...

Je levais les yeux vers l'astre de la nuit. Il était beau, d'une beauté frappante. Pour moi, il était tout, il était indispensable. La nuit étai chaude, et confortable, je sentais le vent léger, la brise fraîche jouer dans mes cheveux, les rayon de lune jouer sur ma peau ivoire. J'aimais cette sensation de pureté qui émanait de la nuit. Elle qui avait tout vue, des pires horreur et moments les plus beau, si seulement elle pouvait parler, si seulement, elle pouvait... C'était toujours les premiers mots qui sortaient de notre bouche, nous voulions toujours tout savoir, nous avions une nautre curieuse et jamais elle ne serait apaiser. J'aimais bien l'inconnu, il ne me fesait pas toujours peur, sauf à certains moments. Mais, dans la plupart des moments, l'inconnu me ravissait, il me donnait des envies, des envies de tout voir, tout découvrir, toute seule, ou à deux. je souris pensivement, toute seule. Je me fesait sourire toute seule, mes pensées me fesait parfois rire ou sourire, ou même pleurer... C'était ma vie, je l'aimais, mes parfois je me surprenais toute seule, ma tête agissait sans que je ne m'en appercoive, toute seule sans ma volonté.

Je relevais la tête lorsque le son de la voix de Carlisle me parvint. Je plongeais mes yeux dans les siens, ses derniers mots m'ayant fait perdre mon sourire. Jacob était la cause de tout mes tourments, et pourtant, je ne lui en voulais pas. Je ne pouvais pas lui en vouloir, c'était toujours au dessus demes forces et de toute façon il ne fesait rien pour que je lui en veuille, il n'y pouvait rien, c'était sa vie, sa nature, le destin qui s'acharnait à nous attaquer, sans pour autant miner notre bonheur si parfait. Je pris un grand respire, ne trouvant pas les mots pour répondre, les larmes montant de plus en plus. Je repensais à ce qu'il m'avait dit, des images d'horreur qui me venait parfois à l'esprit. Je ne trouvais pas les moyens de l'exprimer et pourtant je le devais, je savais que d'en parler avec Carlisle me ferait du bien, il fallait simplement que je fasse le premiers pas.


Jacob...Tu savais qu'un jour il allait mourir?

Une larme s'échappa de mes yeux, et je ne fesais rien pour l'arrêter. C'était une larme de douleur, parce que le simple fait de penser à cela me remplissais de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen
    HOPELESS VAMPIRE « I am a fallen angel from heaven

avatar

▬ prénom / pseudo : Carlichou
▬ nombre de messages : 1058
▬ Copyright : Signa, avatar, présentation (L)
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   23.07.09 15:55

    En quelques années seulement, ma vie (ainsi que celle de ma famille et de la meute) avait radicalement changé, pour le meilleur et pour le pire. Nous avions, entre autres, fait la connaissance de Bella et, plusieurs mois après le début de sa relation avec Edward, Renesmée prenait une nouvelle place dans le groupe des Cullen, au grand bonheur de chacun. Cependant, ce pur bonheur, cette…harmonie, ne pouvait durer. La paix ou l’amour que la vie peut nous apporter, le destin finit toujours par la reprendre. Chaque moment, chaque seconde, chaque minute est importante, il fallait en profiter au maximum du mieux qu’on le peut. Bref, ma famille et moi avions été obligés de déménager à Los Angeles, en partie à cause du temps. Les vampires, oubliés par les dégâts du temps, ne vieillissaient pas ; il jouissait d’une vie et d’une jeunesse éternelles. Bientôt, les autres médecins de l’hôpital de Forks commencèrent à se poser des questions sur mon nombre de rides qui n’augmentait pas. Alors, forcées à disparaître pour Los Angeles, ma famille ainsi que la meute qui s’était liés d’amitié aux Cullen, mais aussi à Renesmée à laquelle Jacob s’était imprégnée, durent quitter l’état pluvieux de Washington. Maintenant, nous étions forcés à vivre dans une ville où la corruption, le danger et les vampires nomades sont de plus en plus présents. Chaque seconde, je me posais cette question : sont-ils en sécurité en ce moment? C’était à en devenir fou. Tous les jours, je m’inquiétais au sujet de ma famille. Je voulais les savoir aimés, protégés et heureux, mais par-dessus tout saints et saufs. Imaginer ma famille seule, perdue dans des peurs et des peines inimaginables était mon plus grand cauchemar. Je les aimais d’un amour simple, mais si protecteur, si pur et si sincère, à en perdre la tête.

    Pour contrer ces pensées obscures et ces inquiétudes morbides qui me rongeaient l’esprit jour après jour, j’essayais toujours de songer à autre chose qu’à la sécurité de notre famille. La plupart de mes temps libres, je les passais dans mon bureau, à lire un livre ou à travailler. Parfois, je préparais un repas pour Nessie, j’aidais Esmée à faire le ménage, je m’occupais devant la télé ou je partais en chasse. Je ne voulais pas reconnaître la terrifiante vérité ; nous étions bel et bien en danger de mort. Je devais profiter de ma vie au maximum, profitant de ce que chaque moment m’apportait, comme cette nuit magnifique. Toutes les fois que je posais mon regard sur l’astre nocturne, je ne pouvais m’empêcher d’oublier mes cauchemars un moment. Puis, lorsque je décollais mes pupilles de la Lune scintillante, le monde qui, un moment, m’avait semblé beau, redevenait le même : le monde cruel et dangereux. Il me semblait à la fois si familier et si impossible. Mais comment en étions nous arriver là?

    La mort était une bien triste chose de la vie qui, malheureusement, devait se produire. Elle frappait parfois à la porte de certains êtres trop tôt, ou trop tard. C’était un évènement incontrôlable et imprévu qui surgissait par surprise, enlevant des personnes chéries à leur famille et à leurs amis. La mort était une chose qui nous guettait tous depuis l’évènement sur la plage ; elle était aussi la cause des larmes de Nessie, que j’observais, ne pouvant rien faire pour les retenir. Je regardais la scène au clair de lune, impuissant, posant toujours une main que je voulais rassurante tant bien que mal sur l’épaule de ma petite-fille. Je voulais la consoler, lui dire que Jacob n’allait pas mourir mais, cela n’aurait été qu’un pure mensonge. Je ne souhaitais que son bonheur.

    « Non…Mais je m’en doutais. »

    Répondis-je douloureusement et en toute honnêteté. Je n’avais jamais posé la question à un membre de la meute, redoutant la réponse qui allait s’en suivre. Je m’étais alors abstenu dans le doute pour ne faire de peine à personne (dont Renesmée).

    « Pleurer n’est pas une mauvaise chose, mais Jacob ne voudrait pas que tu aies de la peine à cause de lui. Il ne veut que ton bonheur, comme tu souhaites le sien. Ce moment douloureux viendra, mais, en entendant, profite de tous tes moments passés avec lui. Ne laisse pas la mort pourrir tes instants heureux. »

    Puis, m’approchant un peu de Nessie, j’essuyai doucement une larme qui coulait sur sa joue et je lui souriais, d’un sourire doux mais rempli de regrets.

_________________
[list]
[/list:u]

Spend all your life time waiting
For that second chance
For a break that would make it ok
There's always some reason
You feel not stronger enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le clair de lune et la chasse__|Pv Carlisle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Coll) Clair de lune ( Bois de Boulogne)
» CRIMES AU CLAIR DE LUNE de Charlaine Harris
» Sérénade au clair de lune
» plage au clair de lune
» Eze-Bord-de-Mer au clair de lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New Beginning :: ■ rp-
Sauter vers: