AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   10.05.09 17:13

Cache - Cache, Baby !

With My Nessie !



    - Wouaf ! Aboya l'énorme peluche aux poils roux alors qu'il partait en courant des bois alentour de Los Angeles. Il se mit en tête qu'il devait disparaitre le plus vite possible afin que l'adorable petite fille aux cheveux cuivrés ne puisse pas le trouvait tout de suite.

    C'était devenu un jeu entre nous. Ou plutôt ca l'avait toujours été. Le partie alors à travers les arbres, tandis que j'entendais au loin la voix de Nessie en train de compter, comme le veut les règles du jeu. J'adorais lorsque nous jouions ensemble. Et de plus, en ce moment, c'était en plus une bonne excuse pour se retrouver seuls tout les deux. Personnes n'osaient jouer avec nous parce que nous étions trop doué 8D sans vouloir me vanter. Mais depuis qu'elle était toute petite, même depuis le jour où les Volturis étaient partis de Forks, nous avions commencé les premières parties de Cache-cache ensemble. Elle avait apprit à se faire la plus discrète possible, et j'avais appris à utiliser mes sens développer de loup à bon escient. C'est pourquoi, il arrivait que nous passions des heures à nous chercher dans les hectares profondes de forêt.

    Aujourd'hui, il faisait beau, ou plutôt le temps était idéale pour jour. Le soleil ne tapait pas, recouvert d'une fine couche de brume. La température sous les arbres devaient être fraiches, mais tout de même agréable. Cependant, je n'étais pas le mien placé pour juger de cela. Je me trouvais à présent à près de 10 kilomètres de la maison, et j'entendis le "J'ARRIVE" de Nessie au loin.

    Finalement, tout aller pour le mieux entre nous. La sujet "Megan" était totalement clos, et plus rien ne pourrait plus atteindre à notre bonheur. Dieu, que je trouvais cela niais. Mais je ne pouvais pas aller à l'encontre de ce que je vivais. C'était guimauve, certes, mais affreusement agréable. Nessie et moi avions profité depuis de plusieurs moments d'intimité passionnés, au grand damne de son père. Edward, dont la vertu commandait les actes et les envies, ne voyait apparemment pas d'un bon oeil notre union alors que nous étions non mariés. Mais franchement, la relation que j'avais avec Nessie était si importante, si intégrante de mon être et du sien, qu'attendre le mariage aurait semblé bien stupide. nous nous étions déjà promis un bonheur éternel.

    J'arrivais alors près d'une clairière, et décidait de me cacher au centre d'une réunion d'arbre centenaire. je repris forme humaine, et mit mon short. J'eus à peine le temps de me glisser entre les troncs que j'entendis déjà les pas de courses de ma Belle qui arrivaient. Elle arriva alors au centre de la prairie verdoyante, les cheveux ébouriffaient par sa courses, et le souffle court. Elle s'arrêta un instant et regarda autour d'elle. Soudainement, contrôlait par une envie incontrôlable de la sentir près de moi, je m'extirpais de ma cachette, pour courir sur elle et la prenant par surprise, je la pris par la taille.

    Tombant au sol, nous roulâmes sur plusieurs mètres l'un sur l'autre. Nos rires se répercutant, je finis sous elle, couché dans l'herbe, riant comme un enfant insouciant.


    - Ok .. J'ai perdu. T'es trop forte pour moi, déclarais-je lorsque mon rire se calma quelque peu.

    je tenais sa hanche comme pour m'assurer qu'elle restera ainsi sur moi. Un sourire de malice s'afficha sur son visage, et je savait très bien pourquoi. C'était une autre partie de notre jeu. Celui qui perdait avait un gage ...

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   10.05.09 20:09

Je me mis à compter à haute voix pour être sûre qu'il entende...Ouais, je comptais pour laisser du temps à Jake, il fallait qu'il se trouve une bonne cachette cette fois. Oui Oui, une cachette...Cache Cache était notre jeu fétiche. Depuis que j'Étais toute petite nous jouions ensemble dans la forêt qui bordait la villa. Mais, nous n'étions jamais plus que tout les deux. Les autres ne voulaient pas perdre leur temps à des jeux débiles comme ils aimaient le dire. Mais, moi, ça m'amusait, je retrouvais le plaisir de mon enfance...Jake avait toujours eu un don pour trouver de bonnes cachettes, et moi pour me faire discrète. Alors, souvent, ça prenait des heures avant que l'un trouve l'autre. Certe, nos sens de l'odorat développé nous aidaient, mais la plupart du temps, la personne qui se cahcait était en mouvement, induisant l'autre en erreur....Du moin, c'est ce que je faisais moi!

95...96...97...98...99...100!!!! Bon! On va enfin pouvoir passer à l'action. Sans pour autant crier à plein poumin, je l'avertissais de ma venue.En espérant qu'il tienne plus longtemps cette fois. Ouais, ces temps-ci, on avait plus de momets d'intimité, au grand malheur de mon père! Disons que le grand vampire Edward Cullen n'appréciait pas de voir sa fille passer trop de temps avec un modificateur, mais, il faisait de petits efforts, pas très grand, mais tout de même. C'était un bon début. Mais, de plus mon père aurait probablement voulu que nous soyons mariés avant de nous livrer dans des actes purement intimes...Qu'est-ce que vous voulez! On a pas toujours tout ce que l'on veut.

Je me retournais donc et mis mon sens de l'odorat à éxécution. L'Odeur de mon Jake emplit mes narines et mon corps se propulsa dans une course sans fin en direction de l'odeur. Je faisais plusieurs détour, il l'avait fait exprès j'en était sûre!!! Je continuais ma course, me disant que je le trouverais coûte que coûte, si cette fois il restait cacher plus longtemps! Je crois que je couru durant quelques minutes avant de débucher dur une grande clairière...Je reprenais mon souffle et replaçais mes cheveux, regardant autour de moi....

Malheureusement, je n'eu pas le temps de me retourner que je sentais déjà deux bras fort et musclé qui saisissaient ma taille me soulevant de terre, m'entrainant avec lui sur le sol. Je me mis à rire aux éclats, me retrouvant à ruler sur l'herbre fraîche, dans les rayons du soleil. Lorsque notre course s'arrêta, je me retrouvais sur lui, soucher sur son torse, ses bras me tenant fermement par la taille. oilà, il avait une fois de plus perdu! Mais, je n'avais plus aucune idée de gage pour mon amoureux...J'avais trop eu a lui en donner...


Hum...encore une fois! Tu devras trouver ton gage tout seul cette fois...J'ai plus d'idée.

Je lui souriais à pleine dent avant de me pencher et de l'embrasser doucement et tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   13.05.09 17:53

    J'avais du mal aujourd'hui à ne pas la prendre dans mes bras. En tous les cas, j'avais plus de mal que d'habitude. En même temps, cela n'avait rien de vraiment étonnant, elle était si merveilleuse ainsi. Elle l'était toujours. Rayonnante de vie et de bonheur, et j'aimais à penser que j'étais en partie responsable de sa vitalité et de son amour pour la vie qu'elle menait. Mon coeur battait pour le sien. c'était si facile de l'aimer. De la prendre dans mes bras pour ne plus la lâcher. De l'embrasser pour imprimer chacune de ses caresses. Me souvenir éternellement de nos étreintes. Pour que jamais elle ne cesse. J'étais perdu, tout autant qu'elle, dans cette impression de volupté qui nous encerclait. Une bulle de confort, de joie, de simplicité. Je n'avais pas a avoir peur qu'elle ne se lasse de moi. Je n'avais pas a avoir peur de la perdre pour un autre. Je le savais. J'en étais persuadé. Comme je lui appartenais, elle m'appartenait. Nous étions destinés l'un à l'autre, nous étions les deux moitiés d'un même puzzle, et cette métaphore revenait souvent dans mes pensés. Je ne pouvais pas m'en détacher. Elle était au centre de mon univers. Mon "moi" disparaissait au profit d'un "nous" plus enivrant de gaité. C'était tellement bon de vivre ainsi. (Je suis très fier de ce monologue, n'est-il pas merveilleux ? Very Happy)

    Elle sembla faussement, désespérée lorsqu'elle se releva sur mon torse. Elle afficha cette moue si adorable lorsqu'elle était quelque peu affligée. Je le comprenais en même temps. Je perdais tous le temps depuis le matin que nous avions commencé notre jeu. Mais je n'y pouvais rien, j'étais surexcité, et j'avais besoin de l'avoir près de moi. Finalement peut être n'était ce pas une si bonne idée de lui avoir proposé un cache-cache, de toute manière je n'aurais pas été en état de jouer sérieusement comme à mon habitude. C'était un jour trop spéciale aujourd'hui. Et j'avais eu besoin de ne l'avoir qu'à moi. Je l'avais d'ailleurs, dans mes bras, seuls tous deux dans les bois, sans son père pour nous surprendre ou son oncle pour se foutre de nous, comme il aimait à le faire pour nous mettre mal à l'aise. Là, je pouvais l'embrasser et la serrait contre moi en toute liberté. Et surtout, je pouvais la rendre heureuse sans que personne ne m'en empêche.

    Je perdis toutes pensés logiques lorsqu'elle se pencha sur moi pour m'embrasser, après m'avoir fait part de sa frustration. Je ris contre ses lèvres, et lorsqu'elle se recula quelque peu j'avais le sourire aux lèvres :

    - C'est pas ma faute si tu es si ... Irrésistible ! Mes hormones de mal en prennent un coup dés que tu apparais dans mon champs de vision ... Dis-je en murmurant sensuellement, avant que ne la reprendre contre mes lèvres.

    Cependant, après une bonne dizaines de minutes d'embrassade fougueuse, je le fis se relever, et la prit contre moi. Je lui souriais, caressant doucement sa joue. Sa peau était tiède sous ma paume, et si douce. Douce, fraiche, absolument fabuleuse. Si tendre. Si féérique. Elle était ma princesse. Me petite fée. Mon miracle. Elle était tout pour moi. Je ne saurais pas vivre sans elle et ses sourires qui faisaient mon unique bonheur. Je n'avais besoin que d'elle pour être heureux. Que demander de plus lorsqu'on avait une telle beauté comme âme soeur ? Rien, probablement. Je souriais tout en la contemplant. Finalement, je me décidais à prendre sa main, et à l'amenait vers l'est, quittant la prairie pour retourner sous le couvert des arbres.

    - Bien, je te propose de me suivre, plutôt que de me chercher encore une fois un gage à remplir.

    Je marchais doucement, gardant sa main serrée dans la mienne. Cette journée était si spéciale. Même si le temps n'était pas très clément, il était magnifique. Un jour nouveau, merveilleux, unique. Une journée avec elle, pour elle. Pour nous. Nous marchions en discutant de tout et de rien. Ricolant comme des enfants, mais je voyais bien qu'elle s'interrogeait sur le lieu de notre arrivé. J'éludais cependant ses question, souhaitant garder le secret jusqu'à la dernière minute. Finalement, je me plaçais derrière elle, et cachais sa vue avec mes mains.

    - Fais moi confiance, lui sussurais-je à l'oreille.

    Nous arrivâmes alors devant une masse cachée sous le couvert des arbres. Nous n'étions pas loin de la villa, sur le bas coté de la route qui menait dans les montagnes et le parc naturelle de Los Angeles. Personne ne passaient souvent ici. Et les Cullen jamais. Aussi, ca avait été un endroit parfait pour cacher mon cadeau. Ma surprise. Pour elle, pour son sourire....

    - Surprise, Dis-je en lui rendant la vue.

    ... Pour nos 4 ans de couple !


Spoiler:
 

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   14.05.09 0:40

La simplicité, c'est ça qui menait notre vie de tous les jours. La simplicité que nous avions à nous aimé, la simplicité que nous trouvions à faire des choses ensemble, peu importe quoi! La facilité que nous avions à toruver notre bonheur dans les chose simple. Toute ma vie avait été pleine de simplicité lorsque je me trouvais à côté de lui. Rien n'était jamais compliqué... Lorsque j'avais commencé à sortir avec Jake, il y a exactement 4 ans, je n'avais même pas eu à me poser des question,s il m'avait aimé tout de suite, comme il m'aimait depuis toujours. J'avais trouvé dans son amour des gestes simples, qui veulent tout dire, qui expliquent tout.

Aujourd'hui, personne pour nous déranger. Je me retrouvais couché sur son torse, bien simplement, sans personne pour nous interrompre. C'était notre journée, à nous deux. Je gagnais toujours à ce jeu, jamais il n'avait réussi à résister. Il me disait seulement que j,étais irrésistible, qu'il ne pouvait résister à l'envie de me sentir près de lui. Alors, j'acceptais la raison et le compliment bien placé qu'il me livrait et je recommençais toujours, imlassablement. Mais, ça ne me dérangeais pas le moin du monde, je trouvais cela amusent et drôle. Il me faisait craquer à chaque fois qu'il plantait ses yeux dans les miens, à chaque fois qu'il m'embrassait, me murmurait des mots doux, ou encore me prenait dans ses bras. Il me faisait craquer à chacun de ses gestes. Je vivais pour lui, et je mourrais pour lui. Il faisait battre mon coeur, il était le centre de mon univers. Sans lui, le monde n'avait plus de sens. Il me donnait goût à la vie, à tous les jours. Je souris à son excuse, encore une fois, la même. Il me faisait tellement rire et sourire.


Hum, hum....C'est pas la première fois que je l'entends celle-là! Mon amour manquerait-il d'imagination??

Je lui souris et le laissais m'embrasser. Durant plus de temps plusieurs minutes, ou des heures, je ne sais plus, il continua à m'embrasser, de plus en plus passionné. Par contre, c'est lui qui mit fin à notre étreintre, il me fit me lever et me prit dans ses bras, toujours aussi serré contre son corps. Sa main qui passa sur ma joue me fit frémir, je frissonais de bonheur. Sa main chaude réchauffa ma joue, sa peau si douce me fit sourire. Il était toujours plein d'attention à mon égard, je l'en aimais encore plus. Jamais je ne me lasserais de lui, il était mon éternelle, ma seule envie, mon soleil, mon coeur. Jamais je n'aurais pu imaginer ma vie sans lui. Imaginez que je ne l'aurais peut-être jamais connu m'étais insupportable. Je lui souris lorsqu'il pris ma main et qu'il m'entraîna vers l'est, dans la forêt. Nous quittâmes les prairies, nous nous enfonçâme dans la verdure humide et fraîche de la nature.

J'accepte avec plaisir...Mais de toute façon, j'avais depuis longtemps abandonné l'idée de t'en donné un autre.

Je le suivais aveuglément. Je ne pouvais faire autrement, mais tout de même, j'étais tellement curieuse de savoir où il m'ammenait....Cette journée était spéciale, probablement la plus spéciale du monde. Oui, pour moi c'était le plus beau jour de ma vie. Le jour où nos destins s'étaient croisés, où notre amour avait véritablement débuté. Nous discutions de tout et de rien, profitant du moment présent, rigolant, nos mains toujours entrelaçées...Il s'arrêta soudainement, se positionnant derrière moi, plaçant ses mains sur mes yeux. Je souris, encore une fois, me laissant tranquillement guidé par ses pas. Je gardais les yeux fermé, jusqu'au moment où il m'autorisa à les ouvrir.

Je fus d'abord frappé par la lumière du soleil, mais je m'y habituais rapidement. Alors, je commençais à dinstinguer une masse rouge, puis...NON!!!! C'est pas vrai!!! Il a pas vraiment fait ça!!! J'y crois pas!!! Je découvrais sous le couvert des arbres, une magnifique Porshe, rouge flamboyante, de collection. Je le regardais, bouche bée et avançais tranquillement vers la voiture. La touchant, du bouts des doigts, je me retournais vers Jake. Pris par une soudaine folie, je me précipitais vers lui, lui sautais au cou, plaquant complètement mes lèvres sur les siennes.


Jake!!! Elle est magnifique!!!!Merci!

Je n'aurais jamais imaginé ça. Nous avions 4 ans de vie commune, 4 ans à s'aimés comme des fous...Mon cadeau à moi était loin d'être aussi extraordinaire, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   14.05.09 16:58

    J'attendais sa réaction, sachant tout de même que mon cadeau n'était pas des plus exceptionnel. Mais franchement, qu'est ce que j'aurais pu offrir à une fille qui avait déjà tout ! >.< ... Certes j'avais eu plusieurs idées plus extravagantes les unes que les autres, et certaines d'un romantisme affligeant, mais Edward m'avait vite coupé l'herbe sous le pied. Je mettais donc cantonnait à cette merveille. Une porche. Petite, rouge, et sportive. Je l'avais trouvé dans un des garages qui bordait la rue principales de Los Angeles, le gars me l'avait donné quasiment gratuitement. Mais alors elle ressemblait plus à un morceau de taule tordu qu'à une voiture de collection. Je n'aimais pas les gens qui laissaient crever leur bagnoles. D'ailleurs, c'était une des choses que je n'appréciais pas vraiment chez les Cullen, ils changeaient constamment de voitures. Lorsqu'une des leurs n'étaient plus à la mode, ou avaient une bosse sur la carrosserie, Hopla ! Ils la changeaient, s'en payant une autre plus voyante, ou plus sophistiqué.

    De mon coté, je préférais m'enfermer dans une grand pièce, entouré de voitures déclinquer qui n'attendaient que que je m'occupe d'elles. Je les chouchoutais du mieux que je le pouvais, leur rendant une beauté qu'elles avaient vu disparaitre à mesure que le temps les faisaient rouiller. Mais alors, lorsque j'avais découvert cette petite merveille, je n'avais pas résister à l'envie de la retaper. Et durant près d'un mois entier j'avais fais en sorte de m'occuper d'elle de temps en temps. C'est pourquoi, Alice, Rosalie et Bella avaient fait en sorte de garder Nessie occuper le plus souvent possible. Faisant souvent les magasins ou des soirées "filles". Pourtant j'avais tout de même pu passer pas mal de temps avec ma douce et belle Renesmée. Dans le cas contraire j'aurais éveillé ses soupçons.

    Je fus donc heureux de voir Nessie avancer vers la voiture rouge flamboyante, caressant sa carrosserie doucement, du bout es doigts. Je savais qu'elle avait le gout des belles voitures de sports, comme toute sa famille d'ailleurs. je savais aussi que, bien qu'elle accepte qu'elle utilise sa voiture, Bella avait refusé que sa fille en ait une rien qu'à elle. C'est de la qu'était venu mon idée de lui offrir cette voiture. Bien que j'aurai préféré ... Bref ! Ne pensons plus à cela, au risque de se mettre à grincer des dents. Je devais faire attention, je risquais à tout moment de cracher ma véhémence envers Edward et son égoïsme. Je devais tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de ...

    Nessie me sauta au coup, heureuse, faisant cesser toutes pensés logiques de mon cerveau. Ses lèvres étaient fermes, dures contre ma bouche. Elle avait entouré ses bras autour de mon cou et plaquait son petit corps contre le mien dans une étreinte charnelle intense. Je souris contre ses lèvres devant son enthousiasme. Elle était tout simplement adorable lorsqu'elle me souriait comme ca et qu'elle se montrait si excitée. Elle me faisait penser à Alice dans ses moments là, mais en bien plus mignonne de mon point de vue. Elle me lâcha alors, mais je la gardais collée contre moi, la maintenant de mes mains posées sur ses hanches. Je fus alors soulagée d'entendre que mon cadeau était "Magnifique". Cependant, je sentais bien qu'il y avait une sorte de frustration ... ou quelque chose du genre. Mon cadeau n'était pas comme je l'aurais souhaité, mais ce n'était pas ma faute.

    - Hum ... Je sais que tu aurais préféré quelque chose de plus ... Exceptionnel, chérie, mais ... Dis-je en la regardant dans les yeux.

    Je n'aimais pas la décevoir, c'était une des rares choses qui me faisait me sentir stupide et inutile. Seulement, cette fois, j'aurai pu faire bien mieux, je le savais. Je lui servis un sourire d'excuse. La regardant dans les yeux, refusant de détourner le regard. Mais je ... je ne pouvais pas supporter. Je ne voulais pas qu'elle pense que cela ne signifiait pas grand chose pour moi. 4 ans. 4 ans d'amour fou et passionné. Bien évidemment qu'une voiture que j'avais retapé moi même n'était pas le mieux pour offrir à mon âme soeur.

    - Mais ton père à prétendu que tu étais encore trop jeune pour que je te demande en mariage. Dis-je sur un ton qui cachait mal ma frustration face à cette décision.


_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   15.05.09 2:02

Lorsque je m'étais levé ce matin avec des papillons dans l'estomac, me disant que ça faisait déjà 4 merveilleuse années que nous étions ensemble, et à chaque jour c'était de plus en plus merveilleux. Lorsque Jake m'avait proposé une journée ensemble, j'avais imaginé quelque chose d'intime, de bien simple...Sans grand cadeau. Je n'avais d'ailleurs pas beosin de cadeau, il était mon cadeau de tous les jours. Par contre, moi j'avais pensé à un cadeau, bien spécial, original, je ne sais pas...Mais, cette voiture, je n'aurais jamais pensé. Comme ma famille, j'avais le goût des belles voitures de sprots et de luxe, nous avions amplement les moyen de nous les payés, alors nous les achetions! De plus, j'adorais la vitesse, plus que tout! Sentir le vent dans mes cheveux, l'ivresse de la route qui défile sous vos yeux...c'était une expérience totalement amusante et plaisante. Mon père m'avait fait goûter une fois à cette ivresse et je ne pouvais plus m'en passer lorsque je me retrouvais sur un moyen de transport.

Probablement que Jake l'avait ratappé à sa façon, il adorait le faire. Trouver de vieux bazous sans histoire et les faire ressembler à une voiture de neuve de luxe était en quelque sorte une passion pour lui, et j'adorais m'assoir dans le garage, le voir s'activer à la tâche durant des heures durant...Je le regardais faire sans jamais me lasser, m'tonnant de son talent. Il avait un don, c'était sûr! Il savait toujours qu'est-ce qui allait où, quoi mettre à quel endroit. Moi, je m'y perdais facilement, surtout lorsqu'il était obligé de tout démonté et de tout remettre, je ne savais alors plus où donner de la tête. Lui, il ne se perdait jamais...

Trop heureuse, je m'étais jetté à son cou. Mon cadeau aurait sa pars de plaisir aussi, mais je voulais tout d'abord qu'il sache que son cadeau me faisait chaud au coeur. Il savait comment je me battais pour avoir ma propre voiture, ma mère étant trop inquiète pour me voir au volant d'un de ses engins, comme elle les apellait...Mais Jake le savait lui, et il avait remédier à cela très rapidement! J'étais heureuse, tout ce qu'il me donnait me rendait heureuse, qu'il le veuille ou non. Il trouvait peut-être que son cadeau n'Était pas exceptionel, mais moi je croyais le contraire. Tout est exceptionel, à sa façon! Bon, ma mère allait bien lui passer un savon lorsqu'elle l'apprendrait, mais moi, j'étais extrèmement contente!!!


Arrête Jake! J'adore ton cadeau!

Il me tenait toujours dans ses bras, ses mains posées sur ma taille, la serrant contre lui doucement. Il planta ses yeux dans les miens et me souris. Il n'avait pas terminer sa phrase et lorsqu'il le fit, je lui souris tendrement, une lueur plus que malicieuse dans les yeux...C'était justement ce en quoi consistait mon cadeau. Mon père avait peut-être interdit à Jake de me demander en mariage, mais il ne me l'avait pas interdit à moi!!! J'avais décidé d'inverser les rôles pour une fois. Bien sûre, je ne me mettrais pas à genoux, je n'étais pas l'homme tout de même!! Mais, je ferais ressortir la partie masculine qui est en moi et ferait de cette journée, une journée encore plus inoubliable...

Hum...Je vois!

Je ressortis, ne même temps, un petit écrin bleu foncé de ma poche. J'avais déjà cahté le cadeau. Je sais qu'habituellement ce sont les hommes qui font se genre de chose, mais, je n'avais pas envie d'être comme tout le monde, je n'étais pas comme tout le monde!

Bon...Je sais qu'habituellement se sont les hommes qui font se genre de trucs.Mais, j'ai décidé de faire sortir la mascunalité en moi, parce que aujourd'hui est un jour spécial...

Je stoppais quelques secondes, pris une grande respiration et reprit.

Jake...Après 4 ans de vie commune, je ne peux pas nier que je t'aime plus que tout. Je ne peux simplement pas me passer de toi, je n'en suis tout bonnement pas capable. Tu me complètes, tu es une partie de moi, si tu disparaîs, je disparaîs aussi. Alors, le désir de me sentir complètement à toi me ronge de plus en plus et ce jour m'a donner tout le courage pour te le demander.

J'ouvris l'écrin doucement, révélant une bague en or, finement travailler et très masculine. Je l'avais choisie avec soin, voulant qu'elle soit parfaite pour l'homme parfait.

Jacob Black...Veux-tu me faire l'honneur de m'épouser?

En ce moment, la tension était à son comble. Le stresse d'une demande en mariage était vraiment grand! je savais pas qu'il était aussi stressant d'être un homme parfois. Je voulais simplement connaître sa réponse pour avoir le soulagement. C'était à la foi le moment le plus heureux et le plus stressant de toute ma vie. Je savais que peut-être je ferais mourir mes parents, mais je m'en fichais royalement, je l'aimais tellement que je ne pouvais pas résister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   15.05.09 18:36

    Lorsqu'une fois encore elle contredit mes paroles en me confirmant qu'elle adorait mon cadeau, je me contentais de lui sourire en secouant la tête. De toute manière je ne la ferai pas flancher. Elle était du genre têtue, je le savais pertinemment. D'ailleurs, je savais aussi que je n'aurai jamais raison avec elle. Elle pourrait se donner raison sur n'importe qu'elle sujet pour moi, je flancherai uniquement pour voir se petit sourire ravie, satisfait, se formait sur ses lèvres, et pour avoir le plaisir de les sentir sur moi une fois qu'elle déciderai de "s'excuser" d'avoir encore gagner sur moi. Et une fois encore j'eus droit à ce baiser langoureux que j'appréciais tant. D'ailleurs, qu'est ce qui chez elle ne me rendait pas fou d'amour ? J'aimais tout de son corps, de son comportement, de ses tiques. Tous, absolument tous.

    Mais je ne pouvais pas supporter de me sentir ainsi nul face à elle, une fois de plus, et lorsque je lui annonças, certes avec une sorte de désinvolture pour que cela passe peut être mieux, que j'aurai voulu faire d'elle ma femme, j'aurai peut être préféré qu'elle sourit doucement et se contente de m'embrasser avant de ... je ne sais pas, reprendre le jeu ? Plutôt que cette expression mutine qui se forma sur son visage. Le petit "Je vois" qui sortit de ses lèvres me stressèrent d'un coup. J'avais l'impression que quelque chose d'important aller arriver. Que j'allais vivre un des moments les plus importants de ma vie, et que pourtant il y avait quelque chose qui n'allait pas. Mais alors, lorsque je suivis le mouvement de la main de Nessie qui s'enfonçait dans sa poche afin d'en sortir ... UN ÉCRIN BLEU ? je m'arrêtais de respirer.

    J'étais figé, stressé, tendu, dans l'attente de ce qui allait se passer. Je remontais une seconde mon regard pour voir si elle était vraiment sérieuse mais je ne m'attendais pas à voir cette air rare de détermination qu'elle utilisait lorsqu'elle était tendue mais sure d'elle. A vrai dire, la seule fois où cela lui était arrivé c'était lorsqu'elle avait décidé de me parler de ses sentiments à mon écart, et qu'elle avait peur que je ne réponde pas à ses sentiments. Mais là j'avais pu prévoir que cela arriverait, alors que cette fois, je ne m'étais pas attendu à ce qu'elle décide de changer les rôles. Mon regard descendit encore sur le boitier bleu qu'elle tenait alors qu'elle parlait d'une voix roc, et pourtant peu assurée.

    Ainsi, elle avait décidé d'aller contre la décision de son père. Enfin ... Je ... Je me sentais stupide. Je l'entendis reprendre son souffle, et je levais les yeux pour croiser son regard, alors qu'elle commençais à me parler à coeur ouvert. Une chose aussi qu'elle avait pris l'habitude de faire avec moi. Peut être même étais-je le seul à qui elle n'avait pas peur de parler de ses sentiments sans gênes. J'adorais cela. J'écoutais les mots qui sortaient de sa bouche avec une attention toute particulière. Elle parlait de notre histoire avec une émotion qui rendait ses yeux humides, et qui me réchauffait le coeur. Mais dans un même temps, je me sentais devenir de plus en plus fébrile et tendu. Je ne comprenais pas vraiment d'où me venait cette impression d'infériorité qui m'empêchait de ... me sentir femme ! >.< C'est vrai quoi ! J'aurai tellement voulu pouvoir lui demander moi si elle voulait devenir ma femme !? D'ailleurs j'aurai très bien pu lui demander, mais je ne l'avais pas fait, pourquoi ? Parce que son père ne le voulait pas.

    Je comprenais un peu Edward, dans un sens, il avait peur de perdre sa fille, qu'il aimait de tout son coeur et dont il avait besoin pour être heureux. Mais j'espérais qu'il sache que jamais je ne ferai de mal à NEssie. J'en mourais ou sinon. Je ne supporterai pas qu'elle souffre par ma faute. Et là, j'aurai voulu la rendre plus qu'heureuse en lui offrant un des moments les plus romantiques de sa vie. La demander de devenir ma femme, cela aurait été tellement plus ... Romantique, si j'avais fait ma demande au lieu que ce soit elle qui s'en charge. Mais là encore je comprenais un peu sa démarche. Elle n'était pas comme les autres, elle était unique dans son genre, et contrôlait sa vie en fonction de cela. Elle ouvrit alors son écrin et apparu un bague en or, que je dirais de magnifique, et très masculine (encore heureux d'ailleurs, manquerai plus que je sois obligé de portait des bijoux féminins >.<...). Elle posa la question que je redoutais et espérais dans un même temps.

    Et attendis.

    Je ne respirais toujours pas, et je commençais pourtant à en avoir sérieusement besoin. Alors, fermant les yeux, je tentais de reprendre un peu contenance pour ne pas m'évanouir devant elle à cause d'un manque d'air. je pris une longue inspiration.

    - Nessie ... Soufflais-je en réapprenant à respirer.

    Je pris alors conscience d'une chose, et mon coeur se tordit dans ma poitrine. Je grimaçais. J'étais un lâche. J'aurai très bien pu désobéir à Edward, après tout les traditions selon lesquels le gendre devait demander au père avant la fille me rendait littéralement indifférent. Non, en réalité, j'avais eu peur. Atrocement peur, de la demander en mariage. Certes j'en avais envie, et plus encore. Savoir qu'elle serait parfaitement et légalement mienne. Jusqu'à ce que la mort nous sépare ... La mienne malheureusement. Et c'est ce coté là qui m'apeurai. C'est pourquoi, j'avais pris le refus d'Edward comme excuse pour expliquer mon retour en arrière, mais d'un autre coté, il y avait ma propre peur qui me retenait. Oui, je voulais devenir son homme mais je ne pensais pas qu'elle comprenne ce que cela signifiait pour moi.

    Le mariage c'était un engagement, et pas seulement celui de chérir et d'aimer l'autre. De le rendre heureux pour l'éternité et d'être présent quoi qu'il arrive. Cela je le faisais déjà du mieux que je le pouvais. Non, le mariage c'était la promesse de donner la vie. Du moins c'est ainsi que je le voyais. Un mariage n'était pas complet sans enfant. Le mariage était la promesse et l'enfant la rendait réelle. SI Nessie devenait ma femme, je n'aurais alors d'autre envie que de la rendre Mère. C'était l'étape au dessus dans une relation, en quelque sorte. Et j'avais la désagréable impression que tout cela allait trop vite pour moi. Nous étions ensemble depuis 4 ans, et nous étions abstenue de toutes vies trop intimes durant 3 ans et quelques mois. Et maintenant, nous voulions nous marier ? J'aurai voulu pouvoir repousser ce moment encore un peu, pour être sur. Enfin ... Pas que je ne sois pas sur de la vouloir pour femme. C'était le fait d'avoir le temps de pouvoir tous vivre avec elle que je voulais expérimenter. J'avais peur qu'une fois marié nous n'aurions trop vite l'envie d'avoir des enfants ... Et alors je serai en quelques sortes condamné. Au final, c'est la mort qui m'effrayait.

    Mais à ce moment, je ne pouvais pas ... enfin, peut être que si. Je ne devais pas lui dire oui tout de suite et garder cette peur pour moi. Mais dans un même temps je savais qu'elle espérait que ce rêve se réalise au plus vite. Elle voulait, comme toutes les jeunes filles, se marier avec l'homme de sa vie. N'est ce pas ? Mais n'était ce que cela. Cette envie qu'elle avait eu aujourd'hui, de me demander d'être totalement sien était-il sans arrière pensé ? Après tout je lui appartenais déjà... POUAH ! Je me posais trop de questions, et le doute en moi s'immisça sans que je ne pus rien faire contre. Je ne pouvais pas, non, absolument pas garder cette peur pour moi.

    - Nessie ... Est ce que tout cela n'est pas un peu rapide ? Demandais-je d'une voix qui cachait mal ma crainte.

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   16.05.09 4:11

Lorsque je m'étais apperçue que le désir d'épouser Jake était de plus en plus présent, j'avais d'abord pris peur...Pas que je ne veuille pas l'épouser, loin de là, mais j'avais eu peur d'un si grand désir, le plus grand de ma vie, peut-être. J'avais pris peur et avait fait semblant. Mais, de plus en plus je n'avais pas pu continuer, je m'étais faite à l'idée que même à 18 ans, le désir de mariage pouvait être puissant...J'avais appris à me voir mariée, ce qui me faisais en même temps un peu peur puisque je me trouvais un peu trop jeune. Par contre, au fil du temps, j'avais eu la sensation que ce désir faisait parti intégrante de moi, je ne pouvais le nier.À chaque fois qu'il me prenait dans ses bras, des papillons se formaient dans mon ventre, une sensation unique me prenait au ventre et me donnait une bouffer de bonheur intense, c'était probablement ça le véitable amour, je le découvrais un peu à tous les jours...

Puis, notre 4eme année de ve commune était arrivé. J'avais beaucoup hésité ;a prendre cette déscision, j'avais posé de multiples questions, m'étais demandé si c'était encore trop tôt, si je devais encore attendre, si ce n'était pas trop tôt. Puis, j'avais choisie de prendre le risque...Que serait la vie sans quelque peu de courage, sans risque pour vous pousser jusqu'au bout. Alors, j'avais acheté cette bague, me disant que s'il refusait pour le moment ce ne serait pas définitif...Certe, ça me donnerais un cou, je ne pouvait pas le nier, mais ce ne serait pas pour toujours, du moins, je ne croyais pas...Peut-être qu'en fait Jake ne voulait pas de mariage, peu-être que pour lui, ça impliquait trop. Il avait peut-être peur, tout comme moi.

Son silence et son expression me donnèrent des réponses. Il avait peur lui aussi, il trouvait cela trop tôt, je n'étais pas la seule alors, contente de le savoir tout de même. J'avais tout aussi peur que lui, en fait, peut-être que je n'avais fait cette demande que pour me prouver que j'en étais capable, que je pouvais passer au travers, je pouvais vaincre mes peurs. Mais, non...J'étais tout aussi faible que les autres, même peut-être plus. J'avais la trouille, c'était ça la vérité! J'étais térrifié à L,idée de vieillir, de le perdre un jour, de voir mon bonheur s'écrouler. J'avais atrocement peur de m'avouer qu'un jour tout basculerais, qu'un jour tout changerais...J'étais une faible une trouillarde, je le savais maitnenant. Et je l'acceptais. Je n'aurais jamais la force de caractère de ma mère ou la conviction des choses de mon père. Je n'étais que Renesmé...et j'avais terriblement peur de ce qui pourrait se passer demain.

Il souffla mon nom, cMétait déjà un début..Au moins je savais qu'il continuait à respirer, je comprenais son hésitaiton, sa peur, j'éprouvais la même. Peut-être pensait-il que c'était trop tôt, trop rapide. Un mariage c'était quelque chose de gros, avec une grande implication. Et lorsqu'il me le confirma, je déscidais de me ranger à son avis...Oui, c'était rapide, et la vérité était que j'avais eu la trouille, j'avais eu peur de l'inconnue, je n'avais ps eu confiance en la vie et j'avais fait quelque chose en fonction de ma peur grandissante. Alors, je refermais l'écrin, décider et le mettait dans sa main.


Hum..Tu as probablement raison....soufflais-je avec conviction, avant de poursuivre.La vérité dans tout ça c'est que j'ai soudainement eu peur. Je n'ai pas eu confiance, j'ai eu peur de te perdre. Je me suis rendut compte qu'à l'extérieur de notre bonheur la vie avançait et ca m'a sincèrement fait peur. Garde-là, c'est ton cadeau après tout. Sache que je t'aime, tellement que j'en ai eu peur.

Je le disais tout naturellement, je disais simplement la vérité, sans mensonge, sans peur cette fois, avec simplicité et détermination. Le soulagement me pris au ventre et je me laissais aller contre son torse...Ce serait l'un des plus beau jour de ma vie, érpouvant aussi, mais ça vallait la peine d'être vécu pour ça. Pour pouvoir dire la vérité, se libérer d'un poid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   16.05.09 16:16

    Ce qui résultait dans tout cela finalement, c'est qu'aucun de nous deux n'étaient encore près pour s'engager plus en avant. Nous étions tous les deux effrayés à l'idée de se marier. Parce que nous étions tous les deux lucides, et que nous savions que cette étape de notre relation ne serait pas seulement constitué du jour le plus fabuleux de notre vie. Ce serait beaucoup plus que cela, et nous n'étions tout simplement pas près à vivre plus en avant notre vie de couple. Après tout, nous n'étions en réalité que des gamins. Des grands gamins, amoureux fou, mais des gamins tout de même. Nous n'étions pas comme Bella, née à 35 ans. Nous aimions nous amuser à des jeux stupides, et nous chamailler comme des enfants. Nous aimions nous cacher du regard des autres pour nous bécoter tranquille, comme le ferai n'importe quels adolescents. Alors non, le mariage n'avait rien de vraiment très attirant la tout de suite maintenant. Je préférais penser que je pourrais encore longtemps jouer à l'adolescent éperdu, avec elle.

    Dans tout cela, ce qui avait de bien, c'est que nous n'aurions pas à nous engueuler avec Edward et Bella. Parce que je savais que si j'avais sauté au cou de leur fille en criant un "oui" suraigüe, en rentrant, ils nous auraient attendu et nous aurez surement sermonné durant des heures. Et ca je préférais l'éviter un maximum aussi. Je me souvins alors de la manière dont Bella avait réagit lorsqu'elle avait su que j'étais imprégné de sa fille. Alors qu'elle venait de revenir de sa première chasse. Elle m'avait regardé avec cette lueur meurtrier, que depuis je n'avais plus jamais revu. Et elle m'avait attaqué, me sautant dessus avec une rapidité exubérante. Heureusement Seth s'était interposé et c'est lui qui avait tout pris. Le pauvre ... Je l'en remerciais encore aujourd'hui. Je lui étais redevable, je le savais parfaitement. Et je me souviens aussi de la réaction de Nessie, qui avait assurée à sa mère qu'elle était "contente que Seth se soit interposé parce qu'elle ne voulait pas que je sois blessée". Déjà lorsqu'elle était petite elle avait compris que je lui appartenais.

    Et aujourd'hui, elle semblait mettre ma dévotion en doute. Je la vit fermer l'écrin bleu, et soupirer. Elle reprit la parole avec une conviction que je ne compris pas tout de suite. Après tout, je venais de lui dire, implicitement, que je ne voulais pas me marier avec elle tout de suite. Et elle, elle le comprenais, semblait faire retour arrière. Elle me regarda dans les yeux, et m'avoua qu'elle aussi elle était effrayée, elle me parlait à coeur ouvert, sans hésitation et semblait penser tous ses mots. Ce qui me fit mal. Je devais l'avouer. Elle remettait mon amour en doute. Elle n'avait pas confiance en moi. En tout les cas c'est ce que je compris lorsqu'elle m'avoua qu'elle "avait peur de me perdre". Est ce que cette peur soudaine avait à voir avec ce qui s'était passé avec Megan ? Pourtant j'aurai cru qu'elle avait compris que je lui appartenais coeur et âme maintenant. Je ne voyais qu'elle. Ne vivait que pour elle. Qu'elle en doute me mettait mal.

    Elle finit par me dire de garder la bague, disant que c'était mon cadeau après tout, et se serra contre en moi en me disant m'aimer. J'encerclais son corps dans une étreinte de fer. J'embrassais le sommet de son tête alors qu'elle plongeait sur mon torse. Mais j'étais mal, toujours. Je ne voulais pas qu'elle doute une seule seconde de ma fidélité envers elle. Je lui appartenait. Alors, après quelques instants passaient ainsi, je relevais son doux visage pour croiser ses yeux.

    - Nessie, tu ne dois pas douter un seul instant de l'amour que j'ai pour toi. Dis-je avec émotion et dévotion. Je t'aime à un point que tu ne peux même pas soupçonner. Je ne vis que pour toi. Je t'appartiens depuis le premier jour, tu te rappelles ? Tu ne dois pas avoir peur de me perdre ... Si je te refais souffrir j'en mourrais probablement ... avouais-je dans un murmure.

    C'était une promesse, peu optimiste, mais tout de même véridique. Suite à quoi, je fondis sur ses lèvres, comme pour celer ma promesse de l'aimer pour longtemps encore. Mais je sus que c'était à moi maintenant d'avouer mes faiblesses. Je brisais notre étreinte, et je fixais encore son regard.

    - Et j'avoue que je ... J'ai peur. J'ai peur de ne partir que trop tôt. De briser ce que nous avons ... J'aimerai tant pouvoir être à toi pour l'éternité ma Chérie. Mais je ne ... Je ne le peux pas.

    Je baissais mon visage, et inspirais un grand coup. Le lui dire, ainsi, à voix haute me rendait si faible, si triste, si frêle. Je fermais les yeux, refoulant les larmes qui risquaient de couler...

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   16.05.09 17:33

Pourquoi...C'était le mot qui trottait dans ma tête. Pourquoi je n'avais pas pu voir que je n'Étais pas encore prête à cela, pourquoi je pouvais être aussi stupide parfois, pourquoi...C,était probablement le mot que toutes les personnes se posaient plusieurs fois dans leur vie, mais moi au moins j'avais la réponse. Parce que j'étais encore jeune, parce que j'avais la trouille, une peur grandissante qui me rongeait, parce que j'avais encore du temps, parce que nous n'étions que des adolescent encore jeune, parce que nous n'avions que 18 ans...C'tait jeune, et pourtant l'âge à lequel ma mère m'avait eu, à lequel elle s'Était marier. Mais, disons que mon père était quelque peu plus tenace que moi dans ce genre de chose et qu'il avait déjà, et ironiquement, 110 ans à ce moment. Vu comme ça c'était légèrement excessif, mais je n'y pouvais rien alors...De mon côté, je me rangais du côté de Jake, nous étions trop jeune, et pas du tout prêt, ni l'un ni l'autre.


Je ne mettais pourtant pas son amour en doute, ce que j'avais voulu dire c'est que j'avais peur, tout simplement, peur que la vie nous sépare, peur que tout se termine trop rapidement...J'avais peur de ça, je ne doutais pas de son amour...Qu'il le sache! Son torse chaud me réconforta rapidement, ses bras autour de moi me firent du bien. J'avais besoin de tout cela pour encore longtemps, pour encore une éternité. Sa présence, son odeur sa voix dans mon oreille, ses caresses et ses baisers. Je voulais continuer à l'aimer comme une jeune femme éperdument amoureuse, ce que j'étais parfaitement. Je voulais continuer à me cacher dans ses bras, dans des coins perdus pour vivre notre amour, comme une adolescente. Avoir l'impression que pendant quelques heures, la vie m'appartenait même si ce n'Étais pas le cas. je n'avais malheureusement pas de contrôle sur la vie, mais je voulais avoir l'impression d'en avoir, pendant ses moments d'intimité l'un contre l'autre. C'était ça mon rêve pour le moment, je le vivais à tous les moments, j'étais heureuse, il me rendait plus qu'heureuse....

Lorsque sa main vint soulever mon visage vers le sien, je lui souris faiblement. Ses paroles étaient tellement juste, c'était la plus belles des promesse, plus belle que tout l'or du monde. Parce que jamais nous ne pouvions rêver mieux que d'être aimer et d'aimer. De savoir que la personne que nous aimions à en mourir nous voulait pour le reste de notre vie. Je me sentais stupide d'avoir déjà douté de lui, je n'étais qu'une femme, mon côté humain m'empêchait souvent de penser rationellement.


Je suis désolé Jake...Je promets de ne plus jamais douter de toi. Je sais très bien que tu m'aime, tu me le démontre si bien à tous les jours, sans jamais te soucier du monde extrieur. Je t'adore.

Il fondit aussitôt sur mes lèvres, dans un baiser tendre et plein d'amour. Il me le promettait, et moi je lui promettais de ne plus jamais douter. C'était la chose la plus stupide que j'avais fait de ma vie. Comment aurais-je pu douter de son amour pour moi? J'étais vraiment aveugle parfois... Il défit notre étreinte et à son tour m'avoua ses peurs, ses fablesses. Je le regardais, refoulant les larmes qui montaient, sans que je n'y puisse rien. je ne comprenais pas, pourquoi ne pouvait-il pas m'aimer pour l'éternité si tel était son désir. Comment pourrait-il briser ce qu'il réussi si bien?

Jake... Je ne comprends pas. Pourquoi ne le pourrais-tu pas?

Je le regardais, une certaine lueur d'incompréhension dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   17.05.09 16:01

    Les déclarations d'amours, ce n'étaient pas vraiment mon truc. Je ne m'étais jamais vu comme un type niais, et soumis à ce genre de coutume que je trouvais bien stupides. D'après moi, l'amour n'allait pas uniquement de paire avec des mots doux et des niaiseries en veux-tu en voila. C'était au contraire, une constante bataille contre soi même et contre des convictions personnelles afin de rester avec l'autre et de lui donner une place sans équivalent dans sa vie. Peut être dit comme cela, ou plutôt pensé, ca paraissait bien étrange comme manière de voir les choses. Mais pour moi, vivre avec Nessie, afin de la rendre heureuse par ma présence, était une sorte de chalenge, contre ma nature et mes promesses envers ma famille. Et pas seulement ...

    En vivant avec une bande de vampires c'était comme si je refoulais tout ce qui faisait de moi ce que j'étais. Le loup en moi n'était plus vraiment le guerrier qu'il devait être en présence de sangsues. Je m'étais accoutumé à la présence de ces créatures par amour pour l'une des leurs. J'avais sacrifié ma place dans la meute, et d'ailleurs même la tribu entière pour pouvoir la préserver. A l'époque, je ne comprenais pas vraiment d'où me venait cette soudaine fougue, ce courage qui naissait en moi et me permettait d'accepter mon rang d'Alpha, au grand damne du reste des loups. Pour Bella, je l'avais cru au départ, et puis j'avais compris que je l'avais fait pour protéger son enfant, mon âme soeur, ma Nessie. J'avais tourné le dos aux légendes que nous racontaient nos pères, contre les vampires. J'avais refoulé mon agressivité contre eux. Et aujourd'hui, presque, je pouvais prétendre les aimer. N'était-ce pas énorme ce que j'avais pu faire par amour pour elle ?

    Et pourtant, encore aujourd'hui, je me sentais bien lâche. Parce que je ne voulais pas trouver un moyen de rester en vie pour l'éternité. Parce que je ne voulais pas la garder à mes cotés, rester près d'elle pour des millénaires encore en sacrifiant ce qui pourrait être l'un des meilleurs cadeaux que je pouvais lui offrir :: La rendre mère. Qui étais-je donc pour pouvoir prétendre que je souhaiterais que cette femme si merveilleuse, renonce à cela pour moi ? Et puis, même si aujourd'hui elle prétendait le pouvoir, cela changera un jour. Elle pouvait avoir des enfants, alors pourquoi y renoncer ? Cela n'avait aucun intérêt et le bonheur qui nous vivrions alors tout deux serait sans égal. Bien qu'éphémère. Et comment lui faire comprendre cela dans un moment pareil. Alors que notre amour naissait, se vivifiait à chaque instant, se renforçait.

    Je l'aimais, au combien je l'aimais. Elle me rendait fou, fiévreux et fier d'être vivant. Et je savais qu'une partie de ces impressions s'expliquaient par le fait que je vivais les instants près d'elle comme pouvant être les derniers. Je le savais, mais je doutais qu'elle vive les choses ainsi, elle. Elle n'avait pas à se soucier de la mort, contrairement à moi. Ce n'était pas une chose qu'elle devait craindre et attendre, contrairement à moi. Ce n'était pas même une chose qu'elle pouvait comprendre, sa famille ne partira certainement jamais, alors que ma mère était morte il y a longtemps et que mon père allait sans doute bientôt la rejoindre. C'était une chose dont j'étais habitué, aussi horrible que cela puisse paraitre, et qui me permettait de vivre comme je le faisais depuis toujours. Dangereusement. Passionnément, profitant que chaque instants. Et encore plus depuis que Nessie était dans ma vie. Et comment lui expliquer cela, à elle, sans qu'elle ne le prenne mal ?

    - Nessie ...

    Je soupira, ferma les yeux, réfléchissant à la meilleur manière de lui expliquer le fond de ma pensé. Mais rien ne me vint, je ne pouvais tout simplement pas embellir les choses cette fois, c'était ainsi, c'est tout, on n'y pouvait rien.

    - Je suis mortel. Il arrivera un jour où le loup en moi atteindra sa maturité, et où je recommencerai à vieillir. Contrairement à toi qui ne grandira plus jamais... (Nouveau soupir) Et on ne pourra pas aller contre cela. Tu sais, j'ai eu une conversation avec ta mère qui m'a promis de trouver "une solution" à mon problème, mais sincèrement ... Je n'ai pas envie de ... vivre éternellement. Je m'en suis rendu compte. Le fait d'être mortel me permet de vivre mieux que quiconque ici. Je profite de chaque instant comme si c'était le dernier. J'aime me sentir vivant, et mortel. C'est étrange, et inquiétant en un sens.

    Je fronçais les sourcils, étonné de voir à quel point je m'étais facilement les mots sur mes impressions.

    - Alors non, je ne pourrais pas être avec toi éternellement, bien que mon amour sera toujours tiens.

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   18.05.09 16:44

Jamais je n'avais aimé affronter la réalité des futilités. C'était pour moi quelque chose d'horrible, les moment éphémères étaient pour moi une peur atroce. J'étais de ces femmes qui aimaient vivre un rêve sans jamais se réveillé, pourtant, Jake venait tout juste de m'ouvrir les yeux sur la réalité, la vrai, celle qui est cruelle et sans pitier. Je détestais ça, mais je devais me montrer forte et courageuse, accepté que mon bonheur ne durerait pas éternellement et qu'un jour, je devrais le laisser partir, sachant très bien que ce jour fatidique arrivé, je partirais avec lui. Et étrangement, je n'en avais pas peur. Non, puisque je le faisais pour lui, je n'avais aucunement peur de le faire. C'était étrange, c'était comme ça.

Je baissais piteusement et pitoyablement les yeux. J'avais été stupide que la vie puisse me donner quelque chose d'aussi beau pour l'éternité. J'espérais tout de même que ça durerait encore longtemps, pour que je puisse en profiter pleinement. Je ne conaissais rien de la mort, jamais je n'y connaîtrais rien de bien concret. Ma famille ne vieillisait pas, mon père avait plus de cent ans. Ça vous donne une bien piètrr perception de la mort, surtout lorsque vous savez vous-même que vous ne mourerez jamais. C'est ainsi...Jake cotoyait la mort depuis sa tendre enfance, il n'en avait pas peur, il vivait chaque jour comme le dernier, moi je vivais dans la chance de savoir que je vivrais éternellement, que je pourrais voir le monde mourir avant que je ne meurs moi-même. En pensant à tout cela c'était injuste, je trouvais cela injuste. Certe, il disait aimer le fait de pouvoir vivre chaque jour comme le dernier, je pouvoir se sentir mortel et vivant...J'étais vivante à moitié, et je ne pourrais jamais comprendre ce qu'il ressentait, ni pourquoi il ne voulait pas vivre éternellement à mes côtés. Je ne pouvais pas le comprendre et je ne le comprendrai probablement jamais.

L'émotion me nouait la gorge, aucun son ne sortait et pourtant, ça faisait un asez bout de temps que Jake avait terminé de parler. Pourtant, je ne recommençais toujours pas à parler à mon tour. J'en étais presque incapable. Le seul fait de savoir qu'un jour Jake disparaîtrait de ma vie m'étais insupportable. Je ne pouvais même pas imaginer ma vie sans lui à mes côtés, c'Était quelque chose que je trouvais contre nature...Alors, la seule chose que je pu lui dire, lui faire, c'est une promesse, que je me jurais de respecter.


Je ne pourrais peut-être jamais comprendre pourquoi tu veux mourir...Je ne sais même pas à quoi ressemble la mort. Mais, je peux pormettre une seule et unique chose, dont je suis certaine...C'est que le jour ou tu partiras, tu m'ammènera avec toi...

Je relevais les yeux vers lui. Retenant du mieux que le pouvais les larmes. je ne pouvais pas dire que ça ne me fesait pas peur, c'était effrayant de se frotter à quelque chose que l'on ne conaissait pas...Mais, je pouvais être sûre que je ne vivrais plus sans lui. L'émotion était tellement forte que je n'avais même pas terminé ma phrase.

Parce que si tu ne peux pas vivre pour l'éternité, je ne le peux pas non plus.

Je lui fis un faible sourire. Ses bras chauds autour de moi me retenaient. J'adorais le sentir si près, le sentir près de moi. À partir de maintenant, je vivrais chaque jours comme le dernier passé à ses côtés. Chaque jours seraient le plus beau de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   19.05.09 17:41

    Je ne savais pas ce qu'il m'avait pris. J'aurai mieux fais de faire comme si de rien n'était, et de l'embrasser simplement, en réponse à sa franchise qui me donnait une telle émotion que ma gorge me serrait. Mais au lieux de ca, j'avais voulu être franc à mon tour, sincère avec elle comme jamais, lui avouons l'une des pires vérités qui faisaient de moi ce que j'étais : Un mortel. Je ne sais pas pourquoi j'avais ressenti ce besoin irrationnel de lui faire savoir que je ne vivrais jamais éternellement avec elle. Et même si je n'étais pas tué, le simple fait de la rendre mère me condamnerait à la mort. Et je ne voulais pas qu'elle renonce à cela pour moi. Je ne le supporterai pas. J'avais donc brisé, durant un instant du moins, la bulle du bonheur dans laquelle nous nous trouvions depuis des années maintenant. Il ne fallait pas oublié la vérité, ce nuage qui ternissait notre vie ensemble. Vie. Ce simple mot m'était fatidique.

    Je ne sais pas. Peut être que le fait de savoir que j'allais mourir me ravissait en un sens. C'était une preuve que j'avais encore quelque chose d'humain. Cette humanité à laquelle j'avais tellement été attachée, et qui pourtant, aujourd'hui, ne représentait plus rien de congrès pour moi. Peut être qu'en réalité cette envie n'était qu'un caprice passager et qu'un jour je la supplierai de rester mienne jusqu'à l'éternité. De renoncer à avoir des enfants pour pouvoir me garder moi. Mais j'en doutais. Même si un jour j'en ressentais l'envie, je n'étais pas assez égoïste pour la briser ainsi. C'était un rêve pour elle de fonder une famille avec moi, je le savais pertinemment. J'avais suffisamment de fois posé ma main sur sa joue le soir pour recevoir en plein visage cette image idyllique, pour comprendre qu'elle tenait à ce futur nous concernant. Je lui offrirais, c"était certain.

    Lorsque je finis de lui expliquer mon problème, le silence s'installa entre nous. Je la fixais, anxieux, apeuré de la réaction qu'elle risquait d'avoir. La dernière fois que j'en avais parlé à Bella, elle était partie en courant et j'avais mis des heures à la trouver. SI Nessie faisait pareil je risquais fort de revoir mes priorités, et de la supplier de m'excusait. Mais j'étais dans un sérieux dilemme, et je doutais qu'elle puisse voir toute l'étendue du problème. Et dire que je ne pouvais pas même demander l'avis d'un des miens, cette situation était unique. Un loup et une demi-vampire. C'était quelque chose d'inédit.

    Je cessais de respirer lorsqu'un voile de tristesse intense figea son visage. J'en fus horrifié. Une fois encore, à cause d'une déclaration qui n'avait pas lieux d'être, je l'avais blessée. Elle. La plus belle des choses qui me soient arrivé dans ce monde. Plus belle que ma vie elle même. Que moi. Que l'univers. Que l'amour que je portais à d'autre. Que cette vie qui coulait dans mes veines. Je donnerais tout pour son sourire. Tout. Et j'étais assez stupide pour croire qu'elle pourrait accepter cela. Le fait que je puisse mourir un jour, la laissant seule. Dans ce monde. Non, je ne le voulais pas. Mais il le fallait bien. La seule perspective d'imaginer qu'un jour peut être elle pourrait perdre la vie risquait de me rendre fou. Je me refusais d'y penser pour ne pas perdre le contrôle sur mon loup. C'était la seule chose qui le faisait encore sortir aujourd'hui. Ses mots résonnèrent comme une promesse à mes oreilles. Mais mon coeur se serra.

    Elle ne voulait absolument pas vivre sans moi. Cela aurait peut être du me réjouir, mais je ne pouvais pas y penser. Je ne pouvais l'imaginer, admettre qu'elle ne veuille pas d'un monde où je ne serais pas. C'était les risques de l'imprégnation, tel que je les appelais. Et ils étaient peu nombreux, pourtant mortels, pour l'un comme pour l'autre. Nous n'étions qu'un. C'était ainsi que les choses devront se dérouler, je le savais. Alors, je ne cherchais pas même à la contredire. A lui envoyer un "Je refuse que tu meurt pour moi" parce que si les rôles étaient inversés je savais que je mourrais aussi sans elle. C'était comme cela. Je l'acceptais. Mais l'entendre dire ses mots me brisaient, et je regrettais de ne pas avoir la force de chercher à rester immortel.

    Je la pris alors dans mes bras, voyant qu'une larme coulait doucement sur sa joue. Elle m'offrit un doux sourire. Néanmoins je ne pus lui rendre ce signe d'assurance. Je n'en avais pas la force.

    - Je t'aime tellement ma Nessie ... Dis-je en me penchant pour l'embrasser.

    Pour seller une nouvelle promesse, en quelque sorte. Peut être qu'aujourd'hui n'était pas l'anniversaire dont nous avions rêvés, mais au moins nous savions à quoi nous attendre. Alors que je l'embrassais je semblait reprendre vie, retourner dans cette bulle de joie et de bonheur insouciant où nous étions depuis toujours ensemble. Mon sourire se forma sur mes lèvres, alors que je forçais l'entrée dans sa bouche. Je gémis à la sensation que sa langue autour de la mienne. La passion m'enflamma d'un coup, et je perdis pied à la réalité. Je l'embrassais ainsi, tel un assoiffé durant quelques minutes, jusqu'à ce que le besoin de respirer ce fit pressant. Mon souffle était erratique.

    - ... Que dirais -tu ... De ... Rentrer ? Tes parents ... vont ... commencé à ... s'inquiéter ... Demandais-je, essoufflé.


_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   23.05.09 17:05

Je ne m'étais pas attendue à autant de franchise...Réellement, je ne m'Étais simplement pas attendue à quelque chose d'aussi soudain et dur. Oui, dur. Vous ne toruveriez pas dur d'apprendre que la personne à qui vous tenez le plus dans le monde entier, la personne pour qui vous vivez, va mourir un jour....Bon, peut-être pas en tant qu'humain, mais lorsque tu es une demi-vampire et que tout le monde autour de toi vit éternellement, tu t'attands à ce que la personne que tu aimes vive éternellement aussi. Alors, oui, pour moi, cette déclaration fut un choc. Jamais personne ne m'avait rien dit, j'avais toujours penser que Jake serait à mes côtés pour l'Éternité, mais une fois de plus je m'étais trompé, royalement en plus. Par contre, d'un côté, j'aimais beaucoup sa franchise, elle me préparait énormément. J'aurais eu l'air de quoi, moi, si un jour comme les autres, tout d'un coup, Jake aurait recommencé à vieillir et que je l'apprenne simplement à ce moment. J'aurais été encore plus triste, probablement....Ouais, probablement.

Je relevais les yeux vers lui, Je venais de remarquer l'ampleur du courage et du sang froid que ça lui avait pris pour me révéler sa vrai nature, Je l'acceptais très bien, certe avec de la tristesse, mais tout de même très bien. Je ne pouvais pas du tout lui en vouloir, c'était ce qu'il était, et il aimait cela. Je ne pouvais pas l'empêcher de faire ce qu'il aimait faire, ce qu'il aimait être, se serait cruel de ma part. Jamais je ne l'oubliegrais à rien, jamais, je ne le pouvais pas, je ne voulais en aucun cas le rendre malheureux. Par contre le fait de savoir qu'il mourrait un jour me faisait réalisé que je devrais moi aussi côtoyer la mort, de mon côté. C'était une chose que je ferais pour lui, avec un peu de peur certe, mais pour lui, je pouvais tout faire.

Mais, sans que je puisse vraiment y faire quelque chose, mon visage changea, je le vis dans son regard. Unvoile de tristesse couvra mon visage, et les larmes me montèrent aux yeux. Le seul fait de penser qu'un jour, il pourrait mourrir me rendait folle de rage. Le seul fait de savoir qu'un jour, il y aurait un monde sans lui me faisait déjà mourir. C'était comme ça, innévitablement, cela arriverait un jour. je ne pourrais rien faire d'autre que mourir avec lui. Rien. C'était comme ça et j'acceptais mon destin avec détermination. Étrangement, le fait de savoir que moi aussi je mourrais un jour, me rendait plus sensible à la vie, aux instants que je passais avec ma famille, avec mes amis, avec Jake. Peut-être qu'au fond, je vivrais ma vie plainement maintenant. Je ne sais pas.

Je relevais la tête lorsqu'il m'adressa la parole, une larme coulant doucement sur ma joue, sans que je ne cherche à la cacher. Mais, ce fu la seule larme. À quoi bon pleurer sur mon sort alors que j'ai une chance inouïe de pouvoir être aimer et aimer à mon tour. C'était vraiment stupide. Il passa ses bras autour de moi, me serrant contre lui. Je retrouvais alors, la chaleur de son corps, me pressant un peut plus contre lui. Mon faible sourire ne fit rien...


Et moi je t'adore...

Alors, ses lèvres touchèrent les meinnes comme dans une caresse. Doucement, je sentais la vie qui me revenait, reprenait possetion de mon corps. Je sentais le bonheur d'une étreinte amoureuse reprendre le dessus. ma tête fit le vide presque immédiatement, sans se soucier des évènements passer, n'oulbiant pas pour autant. Mais, je ne pouvais plus y penser, je l'avais accepter. Ce n'étais peut-être pas l'anniversaire de mes rêves, mais cela m'avait averti que la vie est courte, elle est belle pour la pluoart, pour moi en tout cas, et que je devais la vivre à fond, sans vraiment me soucier des conséquences à venir. Jake était mon seul amour, alors j'allais l'aimer jusqu'à mon dernier souffle, sans aucune retenue...Mes pensées s'arrêtèrent là, puisque je sentis la langue de Jake forcer l'entrée de ma bouche. lorsqu'elle y trouva passage, notre baiser s'enflama, notre goût se mélangeant à celui de l'autre. Je passais mes bras autour de son cou, me serrant contre lui. Cela dura plusieurs minutes, et lorsqu'il relâcha notre étreinte, je me rendis soudain compte à quel point j'avais besoin de respirer. J'haletais tranquillement, alors qu'il me proposa de rentrer à la maison, pour ne pas que mes parents s'inquiète. Alors, je me mi à rire, un rire léger et cristalin.

...Jake...Ta mémoire. Mes parents...Ils sont partis pour deux jour...À la chasse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   23.05.09 18:41

    C'était fou comme, avec un seul baiser, elle arrivait à me rendre de nouveau euphorique, joyeuse, éperdument amoureux. Il lui suffisait de me lancer un seul regard pour que je me retrouve à ses pieds, la vénérant de toute sa splendeur divine et merveilleuse. Je ne voyais qu'elle, elle éclairait ma vie d'un halo de lumière étincelant et aveuglant. Dés qu'elle se trouvait près de moi, je faisais tout en fonction d'elle. Je me déplaçais toujours de manière à pouvoir la protéger. Je bougeais toujours en même temps qu'elle et parlais selon ce qu'elle voulait entendre. Et pourtant, je n'avais jusqu'à présent jamais trouvé la force de lui dire que j'étais mortel. Je compris soudain, alors que son visage reflétait l'étendu de sa tristesse, reflet de ma propre douleur, qu'elle ne savait pas. Ce qui était étonnant, en sachant qu'Edward et Bella savaient depuis longtemps déjà que je ne vivrais pas éternellement.

    Et je me sentais si fort dans ses bras. Je me sentais si vivant, plein d'espoir et d'amour. Je sentais mon coeur battre constamment dans ma poitrine prête à exploser. Et j'entendais le sien, douce mélodie qui m'accompagnait tout le temps. Et comment pourrais je imaginer, admettre qu'un jour tout cela prendrait fin ? Certes, je ne serais pas la pour le voir, mais je la comprenais elle. C'était certes très égoïste et autant dire que je n'étais pas du genre à me préoccuper uniquement de moi, mais il s'agissait de Nessie. Et je savais parfaitement que pour Nessie, j'étais le seul. Elle me le montrait constamment par ses gestes et ses paroles. Par ses sourires, et ses baisers. Et je savais aussi, que le jour où je disparaitrais, parce que je mourrais un jour, elle ne trouvera probablement aucun intérêt à rester en vie. Pas même pour sa famille ? Pas même pour sa mère ? Probablement pas ... Pas seule en tout cas.

    Et je l'embrassais alors, pour lui faire comprendre que notre temps n'était pas compté, pas vraiment. Je pourrais vivre avec elle durant des siècles sans problèmes, nos légendes le confirmait. En attendant, j'avais envie de ... Vivre. Simplement, jouer et rire avec elle comme des gamins. Ne pas se soucier de l'heure, du temps, de la vie autour. Juste de nous, et de notre amour grandissant qui me suffisait à vivre. Dieu ... Que j'étais devenu niais moi ! C'est alarmant je trouve, mais je me sentais d'humeur poête avec elle. Ô douce déesse, fait de moi ton esclave et je ferai de toi ma reine ! C'est beau n'est ce pas ? Je trouve que je suis particulièrement doué. Bon, pas comme Eddichou - j'adore ce surnom, il lui va sublimement bien- certes mais dans un style différent je me défendais assez bien. MAis je me parle à moi même là, alors avant de me prendre pou un fou, un déjanté, un mec totalement à l'ouest, je repris contenance.

    Je ris en même temps qu'elle, alors qu'essouflés elle me dit que ses parents étaient partis en chasse. Pour vrai, Eddie et Bells étaient parties en compagnie d'Alice et Jasper pour faire un tour de chasse. Tuer quelques pumas où je ne sais quoi. Je n'aimais que trop chasser avec les Cullen, souvent avec Emmett d'ailleurs. Mais je préférais ne pas y penser. Rien que le fait d'imaginer Bella en train de s'abreuver sur le corps d'un gros chat sauvage me faisait bizarre. Je l'avais connue humaine, fragile et stupide - en quelques sorte. Alors se trop plein de puissance venant d'elle m'impressionner de trop.

    - Certes ...

    Je respirais grandement, et mon essoufflement cessa petit à petit. Je retrouvais le sourire, flamboyant, je l'offris à Nessie.

    - Bien, dans ce cas je te propose ... D'aller manger dehors, vu l'heure tardive. Puis de rentrer parce que même si tes parents ne sont pas là, Esmé voudra que je te ramène tôt à la maison. Dis-je d'un ton fataliste.

    Après tout, je voulais l'avoir avec moi pendant un petit moment encore, et le soleil avait presque fini sa course. Peut être était-il 19h ... un peu plus. Et l'inviter au restaurant serait peut être un bon moyen de me faire pardonner. en quelque sorte.

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   27.05.09 1:23

Que personne ne me l'ai dit avant, ça m'étonnais, que Jake est pris son courage à deux mains pour me l'avouer, ça me touchais! Oui, vraiment. C'était touchant, surtout que ce n'était pas facile! Annoncer à la personne que vous aimez à la folie que vous ne vivrez pas éternellement, alors qu'elle oui, c'est une chose difficile. C'est en même temps s'avouer que vous n'êtes pas à tout érpeuve, que vous avez vos faiblesses, c'Était quelque chose de vraiment difficile...Pour moi du moins. Oui, moi j'aurais trouvé cela difficile.

Mais, toute ces pensées disparurent lorsque nos lèvres se touchèrent. Jamais je n'aurais pu penser qu'une personne pouvait me faire perdre la tête si rapidement, jamais je n'aurais pu croire qu'un homme pourrait me donner autant de bonheur que lui. Plus jeune, je ne l'aurais pas cru, mais maintenant que je le vivais, je pouvais y croire. Je savais que personne d'autre ne pourrait jamais remplir ma vie comme il le faisait. Il était le premier et le dernier, il le serrait toujours, tout au long de ma vie. Parce que je ne pouvais même pas imaginer qu'un autre homme que lui soit à mes côtés, c'était inconcevable, totalement et pour toujours.

Ses lèvres ne lâchait plus les miennes, et je me laissais faire à corps perdu. Oui, c'est totalement le mot. Je ne vivais que pour lui, pour son sourire, pour le voir heureux. Un seul de ses regards me faisait litérallement fondre sur place. jamais, personne ne pourrait mefaire ressentir cette sensation de plainitude que j'avais lorsque je me retrouvais dans ses bras fort et rassurant. La sensation de réconfort lorsque sa chaleur corporelle enveloppait mon corps. Lorsque son coeur battait contre le mien, lorsque sa peau frôlait la mienne. Tout chez lui me plaisait, chaque parcelle de sa peau. C'est ça que j'apellais le véritable amour, parce que ce n'étais pas simplement une attirance physique, c'était aussi émotif, sentimental. Si l'un était séparer de l'autre trop longtemps, il commencait à sérieusement s'inquiété, à imaginer le pire, à vouloir mourir pour le revoir. Il y avait un manque profond qui se faisait ressentir. De plus, ce que ressentait l'un, l'autre le ressentait aussi! C'était assez étrange.

Il sépara nos lèvres, je repris mon souffle, l'écoutant attentivement. Non, mes parents étaient absent, et seule mes grands-parents étaient restés...Heureusement, puisqu'ils étaient quelque peu plus tolérant que mes parents sur le fait que Jake dorme dans ma chambre...De toute façon, ma chère grand-mère aimait me voir avec Jake et mon grand-père n'était jamais là, alors aucun problème. Sa proposition à manger au restaurant me tenta énormément. Une soirée seule avec lui me tentait toujours.


Avec plaisir mon Jake. Et ensuite, tu dormiras à la maison??

Je lui lançais un regard suppliant. Un regard qui voulait tout dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Black
    Merry Christmas • and happy new year !

avatar

▬ prénom / pseudo : Maître... 8D
▬ nombre de messages : 1282
▬ Copyright : Miss . F
♦ reflection : Jacob, Jake, Black

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   27.05.09 12:48

    - Bien évidemment que je reste dormir à la maison ^O^ ! Je ne demande rien de mieux ma Chérie.

    Je lui souris alors, heureux qu'elle me propose de dormir avec elle. Parce que certes, nous vivions sous le même toit, mais lorsque l'on voyait la maison des Cullen, on comprenait le fait que je ne la voit pas tous le temps. Cette maison était un véritable manoir. Mais pas assez grand pour que le père de Nessie, ce cher Edward, renonce à me virer du lit de sa fille lorsqu'il nous y trouvait blotti l'un contre l'autre. Je comprenais qu'il ne veuille pas que je sers Ness' de trop près mais tout de même. Je n'y pouvais rien moi si je ne pouvais pas dire non à sa fille, et là encore je me trouvais sous le controle de son regard chocolat. Elle me regardait, avec cette expression de petite fille amoureuse qui me faisait fondre. Elle le savait pertinemment. Je lui dirais oui à n'importe quoi lorsqu'elle utilisait ce regard LA ! C'était assez fabuleux d'ailleurs. Effrayant, mais fabuleux. Je crois que même Bella n'arrivait pas à me faire faire tous ce qu'elle voulait comme le faisait Nessie. Elle m'avais dans la poche celle ci c'était incroyable. J'étais un bon chien.

    - Mais tout d'abord, faisons un tour dans ta merveilleuse nouvelle voiture ! On passe à la maison se changer et je m'occupe de toi ce soir. DIs-je en lui ouvrant la porte coducteur de la porshe.

    Au moins, j'avais trouvé un moyen de l'occuper ce soir. Et de plus, de passer du temps ensemble, juste tout les deux, sans personnes d'autres. Maintenant je savais pertinemment ce qui allait se passer. Nous arriverons à la villa des Cullen, accueillis pas une Esmé ravie de nous voir rayonnant de bonheur tous les deux. Nessie montera dans sa chambre, pendant que je me changerais en vitesse. Elle mettra une bonne heure pour trouver LA tenue exceptionnelle, et elle descendra les esclalier avec une grâce qui me rendra muet. Je prendrais son bras, et éblouit que cette femme parfaite veuille être mienne, je l'amènerais jusqu'à un restaurant chic de Los Angeles. Nous mangerons des plats trop commun pour se genre de lieux, riant comme des enfants à propos du couple d'aristocrate assis près de nous. Puis nous partirons, courrant sur les trottoires, sous la pluie battante. Nous rentrerons à la villa, trempaient mais heureux. Et nous nous endormirons dans les bras l'un de l'autre, habillés, mais heureux... Pour longtemps encore.


(H.S :: Je suis désolé de cette fin rapide mais j'ai d'autre personne qui veulent que je poste avec elle, alors j'ai besoin de libérer une place 8D J'espère que tu m'en voudras pas ma Puce. x3 )

_________________
      [

    « il se pourrait alors qu'un jour tu ne sache plus vraiment qui tu es, retiens toi dans ce cas à la seule certitude qui te raccroche à la vie, le sourire de la femme que tu aime. Nessie, Montre moi le chemin du bonheur, une fois encore ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée C. Cullen
Dream as if you'll live forever
avatar

▬ prénom / pseudo : Choupi Choup's
▬ nombre de messages : 1172
♦ reflection :

relationships
    ♦ love, like 'n hate
:

MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   28.05.09 0:16

(HJ: Je ne répondrai pas, tu as déjà tout dit...Mais, non je ne t'en veux pas quelle idée stupide!!! Je te pardonne et j'attendrai patiement mon tour pour un TP avec toi! Parce que je vois que tu es très en demande... x3 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cache-Cache Baby, (PV Nessie !)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache cache
» cache-cache
» [histoire]Une partie de cache-cache
» Le chat qui jouait à cache-cache
» cache cache sous les feuilles d'automne!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: New Beginning :: ■ rp-
Sauter vers: